*Gossip girl*

Le forum Francophone sur la série et les livres Gossip girl
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22
AuteurMessage
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey


Nombre de messages : 730
Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Sam 29 Sep - 2:41

Et pourquoi c'est cette Blair la qui me donne des Frissons. Parce que je suis comme elle je déteste Chuck et Georgina quand ils sont ensembles ils sonnent Tellement FAUX !!! BEURK ! Toujours aussi parfait du début a la fin c'est tellement bien mené ! J'ai aimé aussi le coup de rage face à Serena. Même si je m'attendais a ce qu'elle insiste plus pour l'aider au lieux de battre si vite en retraite en se cachant derrière Nate... Mais bon !! Personne n'est parfais ! J'attends la suite avec la plus grande impassience !!!
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 24
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Dim 30 Sep - 22:13


Merci les filles ! Voila enfin Blair qui se réveille et se lève contre les "deux grands" ! J'espère que la suite vous plaira même si les personnages s’enfoncent toujours un peu plus dans leur connerie...


Like a Star @ heaven Chapitre 15 Like a Star @ heaven


Georgina Sparks





Il n'y a rien de plus douloureux que de se cacher la vérité. Lukas avait raison depuis le début et je venais seulement de m'en rendre compte. Cachée en haut de mes escaliers, j'entendis Blair quitter mon appartement et un silence pesant s'installa dans la pièce. Me décidant enfin à faire mon apparition, je me relevai et descendis les marches tout doucement.

_Georgina ? S'étonna Chuck en m'apercevant venir vers lui, Tu es réveillée depuis combien de temps ?
_A l'instant, mentis-je avant de l'embrasser

Il sembla rassuré et m'encercla de ses bras pour me serrer contre lui. Putain, qu'est ce que j'aimais ce mensonge.

_C'était une bonne soirée, murmura t-il finalement
_Excepté l'ouragan Blair Waldorf ! Lançais-je ironique

Je le sentis se crisper et j'enchainai :

_Enfin je la comprends...Tu l'as quand même empêché d'aller à Yale...

Mais c'était un mensonge qui ne pouvait plus durer.

_Mouai, marmonna Chuck mal à l'aise
_Et puis lui faire rater le SAT, c'était juste...
_Faux, compléta mon petit ami.

Je me retirai de son étreinte et lâchai froidement :

_Je sais, j'ai tout entendu.
_Je le sais aussi, rétorqua t-il sur le même ton, Tu n'agirais pas ainsi sinon, je te connais par cœur.

Il voulut faire passer sa remarque pour une preuve d'amour mais il ne réussit pas à me dérider pour autant.

_Georgina, ce n'est pas si grave...enchaina t-il, Ça ne change rien pour nous. C'est un détail.
_Un détail ? Répétais-je outrée, Un détail que tu n'es pas capable de détruire Blair ?! Mais Chuck ça veut dire que tu l'aimes toujours ! Explosais-je, Et tu appelles ça un détail ?!
_Non, non ! Me coupa t-il en m'attrapant les poignets, Ça n'a rien à voir. Et je l'ai quand même détruit ! J'ai ramené Lawford à New-York !
_Tu n'as pas fait ça pour la détruire elle mais pour détruire ta famille, c'est différent, rectifiais-je blasée
_En quoi ça l'est ? M'interrogea t-il perdu, Ça veut dire que je suis toujours le même ! Je n'ai pas changé !
_Oui tu es toujours le même, lui accordais-je, Sauf quand ça concerne Blair...Là tu deviens lâche.

Il s'arrêta perplexe, me dévisageant avec inquiétude puis s'exclama d'un seul coup :

_Mais qu'est ce qu'il te prend putain ?! Tu m'as traité de lâche quand je l'ai empêché de passer ce foutu SAT parce que je m'en prenais à elle et pas à toi et maintenant que tu sais que je ne lui ai rien fait, je suis tout aussi lâche ? Qu'est ce que ça veut dire bordel ? Tu ne sais même pas pourquoi tu me fais une scène, t'as juste besoin de gueuler sur les gens pour qu'ils t'écoutent et te rassurent ! Mais qu'est ce que tu veux que je te dise de plus ?
_Mais Chuck...
_Georgina, me coupa t-il, Je suis ton petit ami et je t'ai dit que je t'aimais...Franchement, qu'est ce que t'attends de moi maintenant ?
_Ce n'est pas une question d'attendre quelque chose de toi, soufflais-je exaspérée, Écoute Chuck, moi aussi je te connais par cœur et je sais que tu ne resteras pas avec moi toute ta vie. Tu dis que je fais ressortir ton coté sombre et que c'est la partie de toi que tu préfères, parce que tu sais qu'avec elle tu ne seras pas déçu, tu sais à quoi t'en tenir. Mais Chuck, tu ne crois pas qu'un jour tu devras te réveiller et prendre ton courage à deux mains pour la surmonter ? _Personne ne voudrait de cette vie là.
_Moi je la veux si ça signifie la partager avec toi, m'arrêta t-il
_Et si moi j'en ai pas envie ? L'interrogeais-je, Parce que je sais que ton caprice ne dura pas.
_Mon caprice ?! S'étrangla t-il
_Chuck...Je n'attends pas quelque chose de toi, c'est juste que je redoute le moment où t'en auras fini avec moi et que je serais encore une fois seule et pathétique.
_Mais qu'est ce que tu racontes ?! S'exclama t-il, Tout ça n'a plus rien à voir avec Blair ! Qu'est ce qui se passe ? Pourquoi t'as aussi honte d'être ma petite amie ?
_Mais je n'ai pas honte ! M'offusquais-je
_Alors pourquoi tu te dévalorises quand tu es avec moi ? S'emporta t-il, Personne ne te l'a demandé et je n'ai rien fait d'autre que d'être à tes cotés ! Qui t'a demandé d'être faible ? Je ne t'ai jamais demandé de te cacher derrière moi !
_Pourtant c'est ce qu'il se passe ! Explosais-je
_Mais est ce que c'est de ma faute ? S'indigna t-il
_Bien sur que oui ! Tu ne te rends pas compte que toutes tes copines n'étaient que les «petites amies de Chuck Bass»... Je SUIS la petite amie de Chuck Bass ! m'écriais-je en détachant bien chaque syllabe, Qu'est ce que je peux être de plus ?!
_GEORGINA SPARKS ! Explosa t-il comme si c'était une évidence, Tu étais Georgina Sparks, et c'est toi qui ne veut plus l'être !
_Georgina Sparks ? Répétais-je ironique, C'est quoi le concept «Georgina Sparks» ? Une pauvre fille dépravée, alcoolique, droguée que tout le monde méprise et totalement soumise à son meilleur ami.
_«Soumise»...répéta t-il dégouté...On sort ensemble je te rappelle.

Je restai prostrée devant lui, ne sachant pas ce que je devais répondre.

_Tu n'aimes pas ce que tu étais avant, continua t-il attristé, Tu n'aimes pas ce que tu es maintenant...Alors quoi ? Tu commenceras à t'aimer quand les bonnes personnes le feront pour toi ? Parce qu'elles mériteront de te voir heureuse ?

Je continuai à le regarder impuissante et il continua un trémolo dans la voix :

_Mais tu vois, moi ça me fait de te voir comme ça et me rendre compte que je suis totalement incapable de te rendre heureuse malgré tous mes efforts....Mais je crois que tu ne le veux pas. Tu ne veux pas être heureuse avec moi.
_Peut-être que j'y arrive pas ? L'interrogeais-je
_Parce que tu penses que ce sera plus facile à Brooklyn ? M'interrogea t-il sarcastique
_Qu'est ce que Lukas vient faire dans la conversation ? Le questionnais-je à mon tour blasée
_Quoi ? Tu te le demandes ? S'emporta t-il, Sérieusement ? Tu crois que je suis si insensible que ça ?
_Le problème ne vient pas de lui, l'arrêtais-je, C'est entre toi et moi. Ce qu'on est l'un pour l'autre.
_Il n'y avait pas de problème entre nous ! Hurla t-il, Mais si tu y tiens tant que ça, va le retrouver ton clochard de Brooklyn !

Il propulsa à l'autre bout de la pièce une des rares bouteilles qui étaient encore entière et elle se brisa à même le mur, ne réveillant même pas l'inconnu qui dormait dans mon salon... Mais qui avait invité cet ivrogne d'abord ?

_Tu es ridicule...soufflais-je blasée

Je me retournai pour attraper ma veste et entreprit de quitter mon appartement jusqu'à ce que Chuck lance son ultimatum :

_Si tu quittes cette pièce maintenant, il n'y aura plus rien entre nous, définitivement, parce que là on ne s'en remettra pas. Alors c'est Lukas ou moi. Si tu le choisis lui, moi je ne reviendrais jamais. Parce que je t'ai enfin ouvert mon cœur et que je ne le referai pas une deuxième fois.
_Le problème Chuck, répondis-je en me retournant vers lui, C'est que dans une relation on est deux, et ce n'est pas à toi de décider quand elle va commencer...
_Alors pourquoi tu te donnes le droit de décider quand elle va se terminer ? M'interrogea t-il un trémolo dans la voix
_Parce que depuis le début je suis seule dans cette histoire ! M'emportais-je, J'étais tellement heureuse de te retrouver...Mais maintenant que je perds tout, je me demande si ça en valait vraiment la peine.
_G...T'as pas le droit de dire ça, m'interrompit-il froidement
_Si j'ai le droit, comme toi t'as le droit de te liguer contre tout le monde si ça te chante, même si c'est pour te retrouver encore plus seul que tu ne l'as jamais été ! Parce que plus personne n'arrive à te comprendre. Moi la première.
_… Reste, tenta t-il en un dernier espoir
_Non, soufflais-je, Et ne me regarde pas comme ça Chuck, l'arrêtais-je, Je fais ça pour toi, pour arrêter ce mensonge et te faire réaliser ce qui est vraiment important...
_Ce qui est vraiment important ? Répéta t-il blasé, Tu sais ce que je réalise moi ?! Que tu es toujours cette salope égoïste qui ne pense qu'à elle !
_Chuck ! M'exclamais-je choquée
_Tu veux rompre avec moi ? M'interrogea t-il en se rapprochant de moi, Et t'ose dire que c'est pour mon bien ? Pour me rendre ma liberté ? Putain, mais comment t'ose me regarder dans les yeux et me dire un truc pareil ? Comment t'ose exploser notre monde en me faisant croire que c'est bien ? Que tu te sacrifies ? Si tu me quittes, si tu quittes cette pièce, c'est moi que tu vas sacrifier ! T'en as conscience au moins ?

Je me reculai mal à l'aise et enchainai :

_Vaut mieux laisser le passé là où il est....Là où il ne fait plus de mal à personne.
_Sauf à nous, ajouta Chuck

On resta silencieux un instant puis il se rapprocha de moi et attrapa mes mains qu'il joignit aux siennes.

_Je t'en prie Georgina, ne me quitte pas maintenant. Je te promet que ça va aller.
_Je ne peux pas, soufflais-je en baissant la tête
_Pourquoi ? M'interrogea t-il complètement paumé

Le pauvre n'avait pas du comprendre le retournement de situation.

_T'es comme une drogue pour moi...murmurais-je
_Pourquoi ? Parce que tu es complètement accro ? Me questionna t-il en esquissant un sourire
_Non, l'interrompis-je, Parce que tu ruineras toujours autant ma vie.

Il lâcha mes mains de surprise et se recula en me fusillant du regard. C'était ça, j'avais appris à devenir une salope juste pour me sentir bien.

_Tu vas retrouver Lukas ? Cracha t-il de rage
_Non, lui répondis-je, Je vais quitter la ville.
_Encore mieux ! Ironisa t-il, C'est votre délire à tous les deux de fuir quand quelque chose ne va pas ?!
_Quelque chose ? Répétais-je, C'est un euphémisme Chuck ! Rien ne va dans ma vie !
_Et alors ? S'exclama t-il, Fuir n'est pas la bonne solution ! Je pensais que tu l'avais compris quand Lukas est revenu encore plus paumé que quand il était parti !
_Je ne pourrais pas revenir pire que ce que je suis déjà...
_Pourquoi ? M'interrogea t-il, Parce que tu ne vas pas revenir ?

Sa question resta sans réponse et il enchaina :

_Pourquoi tu fais ça ?
_J'ai besoin de faire une pause, avec toi et les autres...murmurais-je
_Mais c'est pas Lukas que tu cherches à oublier, pas Charlie, pas moi ! S'emporta t-il, Tu veux juste oublier le fait que tu es complètement seule !
_Et c'est si mal que ça ? L'interrogeais-je

Il ne répondit pas et je continuai :

_Je pourrais vivre sans toi Chuck...Mais je t'en prie, laisse moi vivre.

Il sembla déstabilisé par ma demande et se recula comme si j'étais la peste.

_Et bien je t'en prie....Casse toi.

Devais-je lui faire remarquer que j'étais chez moi et que par conséquent c'était à lui de partir ? Non, le moment ne me semblait pas approprié. Je tournai donc les talons et quittai mon appartement. De toute façon, vu l'état de la pièce principale, ça m'étonnerait que Chuck y reste pour faire le ménage. Il allait vite déguerpir et je n'aurai plus qu'à faire mes bagages et quitter cette ville de merde. D'ailleurs, j'étais plutôt fière du cadeau que j'allais laissé à mes parents : un mec ivre mort dans la cuisine et au moins deux mois de salaires mensuels pour rembourser les dégâts. D'un coté, ça ne pouvait que leur rappeler, pour un instant, qu'ils avaient une adolescente chez eux, ce qu'ils oubliaient trop souvent.

Je relevai mon visage vers les grattes ciels et le ciel bleu et hurlai en levant les mains au ciel :

_VAS TE FAIRE FOUTRE NEW-YORK !




Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Blass
Chef des Tarées
Chef des Tarées
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1981
Age : 24
Localisation : Dans les bras de Chuck!

Séries preferées : : Gossip Girl

Date d'inscription : 12/11/2008


Infos +++
Prénom: Blass
couple favoris :
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Lun 1 Oct - 23:06

Un chapitre intéressant mais que j'ai du mal à comprendre car pour le coup Georgina a un comportement plus que particulier.
Hâte de lire la suite Smile en tout cas car je suis vraiment en plein suspens !

Merci encore pour cette superbe fic Wink
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 24
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Mar 2 Oct - 22:07


Oui je ne sais pas si c'était très explicite mais en faite j'insinue au début que Georgina a entendu toute la conversation que Chuck a eu avec Blair. Après comme lui dit Chuck, elle utilise cette excuse pour s’apitoyer sur son sort et qu'il la rassure encore sur le fait que c'est elle qu'il a choisi. Et de fil en aiguille, et parce qu'elle est trop fière, elle rompt avec lui...Et puis c'est aussi une conséquence du chapitre précédent avec Lukas qui l'a mis en garde sur le fait qu'il fallait mieux que ce soit elle qui rompt avec chuck plutôt que l'inverse, ce qui allait forcément arriver du point de vu de Lukas. Elle ne voulait pas le croire mais après la conversation qu'elle a entendu, elle en doute donc elle préfère tout arrêter. C'est un peu lâche mais tout à fait son genre ^^ Enfin bref, j'espère que c'est un peu plus clair même si je suis d'accord avec toi, elle pète complètement un plomb toute seule !
Revenir en haut Aller en bas
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 730
Age : 22
Localisation : Les Hamptons

Séries preferées : : Séries préferées :
Gossip Girl/Grey's anatomy/Skins/Weeds/Smallville/Pretty Little Liars/


Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Ven 5 Oct - 22:25

Pouah j'ai oublié de commenter... Honte à moi ! Super chapitre aussi je trouve que ça commence à être vraiment interressant la tournure des évènements Georgina ne manque pas de nous surprendre une fois de plus pourtant j'aurais juré que l'on ne pouvait plus m'avoir AHAH ... La suite est attendu avec toujours autant d'impatience! <3
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 24
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Sam 6 Oct - 23:56


Merci Smile J'espère que la suite va vous plaire !


Like a Star @ heaven Chapitre 16 Like a Star @ heaven


Damien Dalgaard





J'entrouvris les yeux doucement à cause de la lumière vive de la pièce et reprenait conscience peu à peu. Un coup au niveau de la jambe m'avait réveillé mais j'étais toujours dans l'incapacité de savoir où je me trouvai.

_Il y a un mort par terre, entendis-je une voix féminine
_Je sais, répondit une autre voix qui m'était vaguement familière

Je voulu me concentrer sur leur conversation mais ma tête me fit tellement mal que je retombai peu à peu dans mon état de demi-coma. Fermant les yeux, je replongeai dans le sommeil et ouvris les yeux quelques instants plus tard, ou plusieurs heures d'ailleurs, en faite, je n'avais aucune conscience du temps.

_Et bien je t'en prie … Casse toi ! Entendis-je crier soudainement

Puis des pas quittèrent la pièce et une voix masculine soupira. D'un seul coup, un énorme fracas résonna dans la pièce où je me trouvai et je me relevai précipitamment. Bien réveillé cette fois-ci, je regardai ahuri Chuck qui venait de balancer un objet contre une fenêtre qui venait de se briser en mille morceaux faisant passer le vent frais de ce début du mois de mai.

_Hey ! M'écriais-je, Il y en a qui dorme !
_Tu es allongé par terre au milieu du salon, rétorqua Chuck froidement sans même me prêter attention

Il voulut quitter la pièce mais s'arrêta soudainement. Il se retourna vers moi d'un seul coup et s'écria ahuri :

_Damien ?! C'est toi ?!
_Non, répondis-je en me relevant de ma position assise, Je suis son jumeau maléfique qui boit et se drogue en soirée... Damien est sagement dans sa chambre en train de faire ses leçons.
_Tu es hilarant, commenta Chuck sans même essayer de paraître amusé par ma répartie

Je me relevai enfin sur mes jambes et il me regarda avec pitié tandis que je l'interrogeai :

_Sinon, pendant que j'étais en train de mourir dans ton salon, il ne t'es pas venu à l'idée que j'avais peut-être besoin d'aide ?
_Non, répondit-il le plus sincèrement du monde

Mais venant de lui, ça ne m'étonnait pas plus que ça.

_Et Carter ? L'interrogeais-je enfin, Il n'a rien fait pour aider son meilleur ami ?! Quel connard ce type !
_Carter n'était pas à la soirée, m'arrêta Chuck
_Quoi ? M'exclamais-je ahuri, Mais qu'est ce que je faisais là alors ?
_Aucune idée, répondit-il vaguement, Tu étais déjà défoncé quand tu t'es incrusté...

Je m'arrêtai incrédule puis me frottai le visage entre les mains pour essayer de me souvenir ce qu'il s'était passé la veille. Il était rare que je fasse des soirées sans Carter, et depuis que la guerre était finie, je n'avais aucune raison de continuer à côtoyer Georgina et sa clique.

_De l'eau ? Me proposa Chuck amusé devant mon visage déconfit

J'approuvai d'un signe de tête et il se dirigea vers la cuisine. Il me tendit un grand verre quelques minutes plus tard dans lequel il avait pris soin de mettre un aspirine et je le remerciai en avalant son contenu d'un seul coup.

_Aucun souvenir ? M'interrogea Chuck
_Non...soufflais-je, Enfin si, réalisais-je soudainement, Je me souviens que Blair a pété un câble pendant la soirée et que j'ai appelé Charlie pour qu'il vienne la chercher !
_Charlie ? Répéta Chuck incrédule, Pourquoi Charlie ?
_Je ne sais pas...Peut-être que j'avais encore assez d'esprit pour savoir que Lukas pèterai un câble si il savait que j'avais laissé sa meilleure amie se mettre dans cet état là.

Chuck s'arrêta un instant en fronçant les sourcils puis s'exclama soudainement :

_Quoi ? Attends … Tu étais avec Blair avant la soirée ?

Je fermai les yeux, essayant de rassembler mes souvenirs, mais ils étaient complètement flous.

_Probablement, réalisais-je
_Alors c'est toi qui a ramené Blair ivre ? S'écria Chuck, Et c'est à partir de ce moment là que tu t'es incrusté !

Et vu son ton, ça ne semblait pas avoir été une bonne idée de ma part.

_… Non, tentais-je
_Damien !
_Ok, oui c'est moi ! Lui avouais-je enfin, On était bourrés tous les deux et on a eu envie de s'incruster à une soirée !
_Et un samedi soir, t'en a pas trouvé une autre que celle de son ex peut-être ? S'écria Chuck furieux
_Arrête de hurler..murmurais-je en fermant les yeux

J'entendis Chuck souffler d'énervement puis me frapper derrière le crane. Je n'avais même pas la force de répliquer quoi que ce soit et je reposai simplement le verre d'eau sur sa table basse sans même l'insulter.

_Sinon, bonne soirée ? Enchainais-je en ouvrant finalement les yeux, Tu fais une sale tronche...
_Je viens de me faire larguer comme une merde, lâcha t-il d'un seul coup

Et j'étais étonné qu'il se confesse aussi facilement à moi.

_.. Et en plus je l'ai viré de son propre appartement, ajouta Chuck en se passant les mains sur le visage
_Hein ? M'exclamais-je ahuri

Il s'arrêta pour me regarder et je me repris :

_Ah oui pardon, tu parlais de Georgina.

Il me regarda blasé et j'ajoutai pour ma défense :

_Oh ça va désolé, j'étais resté au chapitre Blair Waldorf moi !
_Tu étais dans la guerre Damien, m'interrompit-il froidement, Me dis pas que tu croyais qu'on était encore ensemble ?
_Oh tu sais, murmurais-je, Je ne crois pas grand chose...Mais j'observe !
_T'es con, m'arrêta t-il dubitatif

Et je devais reconnaître que, pour le coup, il avait raison. Ma cuite de hier soir avait du me griller quelques neurones au passage...Peut-être même les seuls qu'il me restait.

_Et donc Georgina, repris-je pour changer de conversation, Elle t'a largué ?
_Elle a pété un plomb, répondit-il après un moment, Elle veut quitter la ville...Ce soir.
_Ce soir ? Répétais-je incrédule, Mais elle n'a jamais quitté New-York ! La ville sans elle ce serait..
_..Un cauchemar, termina t-il à ma place en se frottant les yeux

Était-il vraiment en train de pleurer ou c'est moi qui hallucinais ?

_Elle ne partira pas, renchéris-je sûr de moi
_Qu'est ce que t'en sais ? Répliqua Chuck sèchement, Ce n'est pas comme si ta petite amie avait essayé de sauter d'un pont et que tu ne t'en étais même pas rendu compte !
_Quoi ? M'exclamais-je, Mais de quoi tu parles ?

Il s'arrêta dubitatif et souffla incrédule :

_Non... Tu ne le sais toujours pas ?
_Savoir quoi ? L'interrogeais-je de plus en plus frustré, De quoi tu parles ?
_Putain Damien ! Explosa t-il de rire en me tapant sur l'épaule
_Quoi ? M'énervais-je
_Tu sais quoi ? Laisse tomber ! Tu es le mec le plus indifférent que je n'ai jamais vu. Je suis un cadeau face à toi !
_Merci ? Lançais-je ironique

Chuck se passa une main dans les cheveux pour les ébouriffer et j'enchainai après un instant de blanc :

_Même si Georgina veut partir, elle n'a aucun endroit où aller...
_Je sais, me coupa t-il, C'est bien ça qui me fait peur.
_ Alors pourquoi tu ne la retiens pas ? L'interrogeais-je
_Je suis Chuck Bass, répondit-il, Je ne retiens pas les gens. Ils sont libres de faire ce qu'ils veulent.
_«Les gens», répétais-je ironique, Elle, c'est ta meilleure amie.

Et je crois que lui comme moi fument étonnés que j'ai employé le terme de meilleur amis. Pourtant, aucun autre ne semblait mieux convenir que celui là, et Chuck sembla de mon avis puisqu'il ne me corrigea pas.

_Elle n'aura pas le cran de partir de toute façon, souffla Chuck après un instant

Mais j'avais l'impression qu'il en doutait autant que moi, si ce n'est même plus.

_.. Et même si elle part, elle reviendra vers moi en rampant comme elle l'a toujours fait, continua t-il, Elle ne peut pas vivre sans moi.
_Tu ne peux pas vivre sans elle, rectifiais-je

Il m'incendia du regard, m'indiquant que j'aurais mieux fait de me taire pour le coup et s'exclama d'un seul coup :

_Mais qu'est ce que tu fous encore ici Dalgaard ? Tu n'as personne d'autre à emmerder ?

Je voulu répondre mais je restai sans voix, le souvenir de la veille me revenant comme une batte de baseball envoyé en pleine tête. Et la scène se déroula dans ma mémoire comme si je la revivais à l'instant.

*FLASHBACK*


_Mais qu'est ce que tu fous encore ici Dalgaard ? M'interrogea Blair complètement ivre et avachie sur mon épaule, Tu n'as personne d'autre à emmerder ?
_Non, avec toi c'est passionnant, rétorquais-je tout aussi ivre qu'elle

Je laissai tomber ma tête en arrière et elle heurta le mur sur lequel nous étions adossés tous les deux.

_Un samedi soir, murmura Blair, Je n'arrive pas à comprendre comment les autres ont pu partir si tôt !
_Vicky est partie avec sa pétasse de lesbienne et Carter a un important match de tennis demain matin, par conséquent, nous sommes les deux péquenots de la bande à boire comme des ivrognes parce qu'on a pas de vie à coté de ça, résumais-je d'une traite
_C'est triste, chuchota t-elle
_Raison de plus pour ça ! M'écriais-je en sortant un joint déjà roulé de ma poche

Blair se releva d'un seul coup, bien plus réveillée que tout à l'heure et je coinçai le joint entre mes lèvres pour l'allumer. Je tirai sur le tabac, soufflai la fumée dans les airs puis lui tendit. Elle l'attrapa et tira une grande taffe qu'elle souffla dans les airs à ma suite.

_Et maintenant ? M'interrogea t-elle
_Maintenant quoi ?
_Que Georgina a changé de camp, lâcha t-elle froidement

Je ne répondis pas et tirai quelques taff supplémentaires sur le joint qu'elle m'avait rendu et lâchai finalement :

_Maintenant rien, on n'a aucune chance.
_Dis pas ça Damien, m'interrompit Blair, Ne sois pas si défaitiste.
_Réaliste, rectifiais-je de suite
_Mais..
_Quoi Blair ?! L'interrompis-je énervé, Qu'est ce que tu crois ? Que tu vas rester indéfiniment avec nous ? Tu vas juste faire comme tous les autres ! Nous lâcher une fois qu'ils t'auront de nouveau accepter dans leur bande, et oui ne t'inquiète pas, ça va arriver !
_Mais de quoi tu parles ? M'interrogea t-elle déboussolée
_Tu ne crois pas qu'on a l'habitude ? Moi, Carter et Vicky, enchainais-je, Dès que quelque chose ne va pas dans la bande à Chuck, vous nous rejoignez. Et nous on est cool, on vous accepte à chaque fois. Ça a commencé avec Nate, puis Rachel. Et quand tout est rentré dans l'ordre dans leur vie, ils sont repartis comme ils étaient venus, l'air de rien. Maintenant c'est Georgina, et demain peut-être, ce sera toi Blair. Ce sera toi quand Chuck aura décidé de te récupérer, car, ne rêve pas, c'est lui qui décidera. Pas toi.
_Damien...murmura t-elle troublée
_Mais tu vois, repris-je sans l'écouter, Nous on s'en fiche de tout ça, tous les trois on est bien, avec ou sans vous, mais c'est pour toi que je dis ça. T'en a pas marre qu'ils te contrôlent tous ? Qu'ils te disent quand tu es IN ou quand tu es OUT ? Qu'ils décident quand ta vie part en fumée ou quand c'est devenu cool d'être toi ?

Elle resta sans voix et je continuai :

_Tous les trois, on est peut-être en dehors de vos soirées, de votre bande, et même de Gossip Girl, mais au moins on est libres de vivre comme on l'entend. On passe pour les dégénérés du lycée, mais si tu veux mon point de vue, c'est vous tous les dégénérés qui suivez aveuglement ce que l'on vous dit d'être.

Blair se tu, pensive puis répondit finalement :

_Moi, je ne vous laisserai pas tomber.
_Si tu le feras, rétorquais-je en soufflant la fumée du joint dans les airs, Je ne suis pas dupe.
_Pourquoi ?
_Tu es encore amoureuse de Bass, répondis-je blasé, Tu le suivras quoi qu'il fasse.
_Non, souffla t-elle bien qu'elle savait que j'avais raison.

Je ne répondis pas et lui passai le joint. Elle déclina ma proposition d'un geste de la tête et enchaina catégorique en se plantant devant moi :

_Damien, je te promet que je vais récupérer le pouvoir de ce lycée. Ils ne le contrôleront pas pour toujours.
_Tu dis n'importe quoi ! Explosais-je de rire, Le lycée leur appartient depuis que les anciens leur ont relégué la couronne.
_Je me fiche de ça ! S'exclama t-elle, Un système qui a duré longtemps ne veut pas forcément dire qu'il est bon, bien au contraire.
_Alors tu proposes quoi ? L'interrogeais-je en pouffant de rire, Une révolution ?
_Exactement ! S'écria t-elle en essayant de se relever.

Mais elle était tellement bourrée qu'elle retomba par terre à mes pieds

_Idiote ! M'exclamais-je en la relevant

Je lui donnai ma main et elle s'écroula sur moi, son visage se collant au mien en une seconde.

_J'ai envie de t'embrasser, lâchais-je sans même m'en rendre compte

Derechef, elle colla ses lèvres aux miennes et nos langues se mélangèrent si rapidement que je n'eus même pas le temps de réaliser l'énorme connerie que j'étais en train de faire. Tant pis, ses lèvres étaient si douces et notre étreinte si agréable, il aurait fallu être un fou pour briser cet instant. Je passai mes mains dans ses cheveux, maintenant son visage près du mien pour rester collé à elle. C'était comme si je ne contrôlai plus rien, qu'elle me rendait complètement fou. Fou d'elle en tout cas.

Finalement, elle décolla ses lèvres des miennes et se recula surprise, comme si elle venait de réaliser à l'instant qu'on s'était embrassé. Tout comme moi d'ailleurs.

_Oh non ! M'exclamais-je en la repoussant avec mes bras, Mais qu'est qu'on a fait ? Carter va me tuer !
_Rachel va me détester...enchaina Blair paniquée
_Rachel ? M'étonnais-je

Blair me regarda choquée et je m'exclamai :

_Ah oui c'est vrai ! Je suis sorti avec elle !
_Damien ! S'écria Blair en me frappant
_Quoi ?
_Tu as été si ignoble avec Rachel, enchaina t-elle offusquée, Mais comment j'ai pu t'embrasser ?!

Et tout en disant cela, elle s'essuya rageusement les lèvres avec ses mains d'un air dégouté.

_Je n'ai pas été ignoble avec Rachel ! M'indignais-je
_Arrête ! Me coupa t-elle, Tu as été pire que tout !

Elle n'avait pas vraiment tort.

_Tu as raison, réalisais-je enfin, Je vais l'appeler pour m'excuser.

Je me levai d'un seul coup tandis que Blair s'exclama, encore avachie sur le sol :

_Hein ? Quoi ? Mais non !

Elle essaya de se relever pour me suivre mais retomba sur le sol.

_Arrête Damien tu es bourrééééé !
_Toi aussi, sifflais-je à son encontre car elle n'arrivait même pas à se tenir debout

D'ailleurs, j'avais un peu de mal moi aussi. Titubant avec mon portable, je me calai contre un mur et sélectionnai le numéro de Rachel tandis que j'entendais Blair au loin qui continuait de hurler :

_Tu fais une ENORME connerie !
_C'est tes parents qui ont fait une énorme connerie en te mettant au monde ! Rétorquais-je

Cela eu le mérite de la faire taire et je me concentrai sur mon appel.

_Allo ? Entendis-je une voix endormie au téléphone
_Rachel ! Hurlais-je dans le combiné, C'est moi !

«Moi»...Comme si elle allait me reconnaître, réalisais-je en me frappant le front avec ma main.

_Enfin Damien, ajoutais-je
_Je sais, me coupa t-elle, Qui d'autre que toi pourrait m'appeler complètement ivre en pleine nuit ?
_Je ne suis pas ivre ! M'offusquais-je sans m'empêcher de laisser échapper un énorme rot

Pas de réponse.

_D'accord, un peu, lui accordais-je
_Pourquoi tu m'appelles ? Enchaina Rachel exaspérée
_Je voulais....M'excuser pour tout ce que je t'ai fait subir quand on était ensemble.
_C'est à dire ? M'interrogea t-elle dubitative
_Rien, justement, lâchais-je, J'ai été le petit ami le plus invisible qu'il puisse exister.
_C'est vrai, m'accorda t-elle en riant

Au moins, elle prenait bien le fait d'être sorti avec un crétin pendant plusieurs mois, c'était déjà une bonne chose.

_Vraiment désolé, enchainais-je
_Merci...Mais la prochaine fois que tu voudras faire des excuses, essaye de le faire dans la journée et sobre, ça paraitra plus réel.

Je voulu rétorquer que c'était bien réel malgré mon état allumé mais elle avait raccroché.

Je raccrochai donc à mon tour et enfonçai mon portable dans ma poche tout en rejoignant Blair. Celle-ci était encore avachie sur le sol, la tête dans les genoux.

_On y va ? L'interrogeais-je
_Non, rétorqua t-elle froidement
_Pourquoi ?
_Parce que tu as dit que mes parents avaient fait une connerie en me mettant au monde, lâcha t-elle sans même relever son visage vers moi

Je la regardai ahuri. Sérieusement ? Elle allait me faire une scène ?

_Blair ! M'exclamais-je, C'était une blague !
_Ça ne ressemblait pas à une blague, rétorqua t-elle vexée

Je poussai un soupire d'exaspération puis me baissai pour arriver à sa hauteur. Son visage était toujours enfoui entre ses genoux et je crois bien qu'elle était en train de pleurer.

_Blair...murmurais-je plus doucement en lui caressant le genou, Viens avec moi s'il te plait.
_Non.
_Je suis désolé, soufflais-je

Putain, je n'avais jamais autant fait d'excuse en une seule et même soirée.

_Vraiment, ajoutais-je

Elle releva finalement son visage vers moi et sécha ses larmes d'un geste de la main. Elle répondit finalement à mon sourire après quelques temps puis je l'aidai à se relever en attrapant ses épaules. Elle marqua une grimace lorsque son pied se posa au sol et je murmurai à son oreille :

_Demain, on ira voir le médecin pour ton pied.
_Non ça va, répondit-elle
_Ce n'était pas une question Blair, rétorquais-je en passant son bras autour de mes épaules pour l'aider à avancer

On marcha quelques mètres puis elle lâcha finalement :

_Merci Dalgaard.
_De rien, soufflais-je en embrassant sa joue, Et maintenant on fait quoi ?
_On s'incruste à une soirée ? Proposa t-elle en me regardant en biais
_Ouai, tu connais une soirée ?
_Oh que oui...murmura t-elle

*FLASHBACK END*


_Damien … Tu vas bien ? M'interrogea Chuck ahuri
_Hein ? M'exclamais-je en revenant finalement à moi
_Ça va ? Répéta t-il
_J'ai embrassé Blair Waldorf, lâchais-je sans m'en rendre compte
_Tu as quoi ? S'écria t-il

D'un seul coup, je réalisai que je venais de lâcher le morceau à son ex qui, en plus, ne m'avait rien demandé.

_Carter va me tuer, ajoutais-je en ne voyant pas vraiment ce qu'il pouvait en avoir à faire
_Carter ne sort pas avec Blair, me rappela Chuck froidement, N'est ce pas ?
_En plus il faut que je l'emmène chez le médecin, enchainais-je sans l'écouter
_Carter ne sort pas avec Blair ?
_Et puis que je rappelle Rachel ! M'exclamais-je, Quoi que ça...ça peut attendre.
_Au pire, fais comme si je n'étais pas là, rétorqua Chuck ironique
_Oui, vaut mieux que je retrouve Blair maintenant, me répondis-je à moi-même

J'avais souvent ce genre de petit dialogue interne.

_Oh Dalgaard ! S'écria Chuck ce qui me fit sortir de mes pensées
_Oui ?
_Casse toi ! Enchaina t-il

Outré, je le fusillai du regard et ajoutai avec un air dramatique :

_Tu me jettes comme un mal propre mais je ne suis pas ta prostituée !
_Damien...commenta Chuck blasé en m'observant faire ma comédie
_Non Chuck, l'arrêtais-je, C'est terminé entre nous.
_Damien...
_Non, ne crie pas mon nom, enchainais-je, C'est fini.

Et sur ce, je quittai l'appartement de Georgina en courant tandis que je l'entendais pouffer de rire. Lorsque les portes de l'ascenseur se refermèrent sur moi, je me demandai pourquoi j'avais toujours besoin de faire le con, je crois que c'était une manière de me protéger, de faire croire que je me fichais de tout. Enfin, un lendemain de cuite n'était pas le meilleur moment pour faire une psychologie de moi-même.

Je sortis en trombe de l'immeuble et inspirai l'air frais de ce dimanche matin. Je ne sais pas trop pourquoi, mais j'avais la vague impression que je devais faire quelque chose, même si cette irrésistible envie de rendre service me donnait envie de vomir. Finalement, je sortis mon portable et écrivis rapidement :

«Georgina quitte la ville ce soir. Fais quelque chose mon cœur.»

Réalisant que ma blague ne passerait pas avec un idiot comme Lukas qui ne rigolait jamais de rien, j'effaçai le «mon cœur» et envoyai le texto rapidement pour ne pas le regretter.
Je rangeai mon portable dans le fond de ma poche puis levai les yeux vers le ciel...Mais depuis quand étais-je devenu si attentionné ?




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
weljoa
Très fan de G.G
Très fan de G.G
avatar

Féminin
Nombre de messages : 129
Age : 31
Séries preferées : : Séries préferées : GOSSIP GIRL VAMPIRE DIARIES RINGER HIMYM OTH COUGAR TOWN

Date d'inscription : 16/02/2012


Infos +++
Prénom: Valentine
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Dim 7 Oct - 1:52

Super chapitre comme toujours, Damien qui n'ecoute pas du tout Chuck. Et le fais qu'il lui dis je ne suis pas ta prostitué mdr. Et le message a Lukas au debut je croyais que ct a rachel qui l'envoyais car il avait rajouter le 'mon coeur'
Vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 730
Age : 22
Localisation : Les Hamptons

Séries preferées : : Séries préferées :
Gossip Girl/Grey's anatomy/Skins/Weeds/Smallville/Pretty Little Liars/


Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Mer 10 Oct - 19:33

Ne me tuais pas ... Mais moi Damien je trouve qu'il a vraiment sa petite importance ^^ Et puis il résiste à CHUCK AHAHAH qui ne mérite que ça. Super comme toujours.
"_Tu me jettes comme un mal propre mais je ne suis pas ta prostituée !
_Damien...commenta Chuck blasé en m'observant faire ma comédie
_Non Chuck, l'arrêtais-je, C'est terminé entre nous.
_Damien...
_Non, ne crie pas mon nom, enchainais-je, C'est fini."

MDR la rupture ... Tout est terminé j'ai adoré XD Smile
Revenir en haut Aller en bas
N&S
Blair Waldorf
Blair Waldorf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Age : 18
Séries preferées : : Gossip girl. Gossip girl. Gossip girl <3

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Lou
couple favoris : Damon/Elena, Serena/Nate, Veronica/Logan, Chuck/Blair, Caroline/Tyler, Mark/Lexie.
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Mer 10 Oct - 20:25

J'adore la rupture entre Chuck et Damien. clown
C'était un chapitre marrant en tout cas et j'aime bien Damien. ^^

N'empêche Blair aura embrassé à peu prêt tous les mecs, Chuck, Lukas, Charlie, Damien, Carter. Même Nate au début je pense non?
Enfin bref, hâte de voir la suite ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 24
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Ven 12 Oct - 22:07


Merci les filles Smile C'est vrai que mes personnages sont tous un peu con en ce moment alors j'ai voulu remonter le niveau avec un qu'on voit pas souvent xD Contente que ça vous ai plus, c'était un peu moins tragique que d'habitude ;D
Et j'avoue, Blair se tape tous les mecs, mais au moins, ça fait un peu réagir Chuck ^^



Like a Star @ heaven Chapitre 17 Like a Star @ heaven


Lukas Van Der Woodsen





Mes jambes me portaient sans réfléchir, c'était comme si ma vie se jouait à cet instant précis. Elle allait partir, et il ne le fallait pas. Je comprenais enfin tout ce que l'on m'avait reproché avant de fuir en Argentine, laisser les gens en plan sans leur assurer un retour possible, c'était d'une cruauté absolue et d'une lâcheté remarquable.

Je me précipitai alors dans l'aéroport, remerciant Damien intérieurement de m'avoir envoyé ce message. Pour une fois qu'il faisait quelque chose d'intelligent celui-là.

_Georgina ! Hurlais-je au milieu de la foule

Je n'avais aucune idée d'où elle pouvait être, ni même si elle était encore à l'aéroport ou dans un avion en direction d'une ville beaucoup trop loin de moi. Et ça serait forcément trop loin.

_Georgina ! Répétais-je

Mais je savais que mon cri était d'une inutilité profonde dans un des aéroports les plus grands du monde.

Je sortis mon portable de ma poche et composai son numéro, réalisant par la même occasion que j'aurais du commencer par ça, puis portai le combiné à mon oreille en tapant machinalement mon pied contre le sol.

_Allo ? L'entendis-je au bout de quelques sonneries
_T'es où ? M'écriais-je
_Oh doucement...me coupa t-elle froidement, Qu'est ce que tu me veux d'abord ?
_Savoir où tu es, répondis-je, C'est généralement la réponse qu'on attend à : «T'es où ?», répétais-je avec la même intonation que la première fois
_Dans ton cul, rétorqua t-elle

Je m'arrêtai ahuri. Dire que j'essayais de faire quelque chose de romantique comme dans les films, cette fille avait vraiment le don pour casser mes délires. Et je crois bien que c'est pour ça que je l'aimais aussi fort.

_T'es bête...soufflais-je sans m'empêcher d'esquisser un sourire
_Non mais je suis sérieuse, ajouta t-elle

Hein ?

D'un seul coup, je sentis un pied me frapper sur les fesses et je me retournai précipitamment tout en poussant un cri de douleur. Juste derrière moi, se trouvait Georgina, un sourire aux lèvres et son portable encore collée à l'oreille.

_Salut ! Pouffa t-elle de rire devant mon visage déconfit
_Georgina ! Réalisais-je enfin en la serrant dans mes bras
_Mais qu'est ce que tu fais ?! Hallucina t-elle sans même essayer de se reculer
_Ne pars pas, répondis-je catégorique

Cette fois-ci, elle me repoussa violemment de ses deux bras et se planta devant moi en me fusillant des yeux.

_Quoi ? Beugla t-elle
_Ne pars pas, répétais-je
_Ça ne te regarde pas, rétorqua t-elle froidement
_Quoi ? Hallucinais-je, Et pourquoi ça ne me concerne pas ?!
_On ne sort plus ensemble depuis au moins un an, répondit-elle directement

Ce n'était pas faux.

_Ce n'est pas une raison, soufflais-je tout de même vexé par sa réponse
_Alors tu me donnes quelle raison de rester ? M'interrogea t-elle
_Je t'aime, rétorquais-je de suite

Elle s'arrêta un instant, me fixant de ses grands yeux sombres puis s'exclama finalement :

_Non, c'est trop facile ça !
_T'aimer, l'arrêtais-je en attrapant ses mains, C'est la chose la plus difficile qu'il m'ait été donné de faire.

D'accord, c'était probablement la déclaration d'amour la plus ringarde du monde.

_Euh...Je ne sais pas comment je dois le prendre, murmura t-elle septique

Et à dire vrai, moi non plus.

_Peu importe, repris-je, Ne pars pas.
_Laisse tomber Lukas, souffla t-elle en attrapant sa valise à ses pieds
_Et tes parents ? Argumentais-je, Ils sont au courant ?

Je m'arrêtai altéré par la nullité de cet argument. Mais qu'est ce qu'elle en avait à foutre de ses parents après tout ?!

_Non, me répondit-elle tout de même en lâchant son sac, Mais ils trouveront un mot sur mon lit.

Je la regardai attristé et elle enchaina :

_Mais le temps qu'ils entrent dans ma chambre pour se rendre compte que je ne suis plus là, ce n'est pas demain la vieille.
_C'est vrai, commentais-je en esquissant un sourire
_Et puis fuir, murmura t-elle, C'est bien la seule chose qu'ils ne pourront pas me reprocher...

Et je savais d'avance la fin de sa phrase.

_… Et toi non plus.

Sur ce, elle attrapa de nouveau son sac et tourna les talons. Elle fit quelques pas et je m'exclamais d'un seul coup, sans réussir à avancer vers elle :

_Pourquoi tu pars ? Pourquoi tu fais ça ?

Elle se retourna tout doucement vers moi, et sans avancer dans ma direction non plus, elle rétorqua après un moment :

_La question c'est plutôt pourquoi je ne l'ai jamais fait ? J'en ai marre de cette vie...Je veux juste qu'on me laisse la chance d'être quelqu'un d'autre.
_Devenir qui ? L'interrogeais-je en me rapprochant enfin, Parce que ne me dis pas que la personne à laquelle tu espères ressembler soit une lâche.
_Tu m'as déjà dit que j'étais une lâche, me balança t-elle froidement, Tu ne peux pas toujours me sortir ça !
_Mais, mais, balbutiais-je pris au dépourvu, Je suis désolé, je ne voulais pas, je préfère que tu retournes avec Chuck plutôt que tu quittes cette ville !

J'avais conscience que c'était profondément égoïste, mais tant pis.

_Je suis désolé, repris-je, Je ne pensais pas tout ce que je t'ai dit.
_Non c'est moi qui m'excuse, me coupa t-elle
_Pourquoi ?
_Je m'excuse de la manière dont je me suis comportée avec toi, lâcha t-elle

Elle reposa sa valise sur le sol et enchaina :

_Quand on s'est mis ensemble, ça m'a terrorisée parce que tu es devenu la seule personne qui aurait pu détruire ma vie, du moins, encore plus qu'elle ne l'était déjà. Je t'ai repoussé à la mort de ma grand-mère et je t'ai fait croire que c'était de ta faute, mais en réalité, j'avais juste peur de souffrir encore plus.
_Pourquoi tu me dis ça maintenant ? L'interrogeais-je déboussolé
_Parce que tu me traitais de lâche sans savoir que c'était à ce moment là que je l'ai été le plus, lâcha t-elle froidement, A cet instant de ma vie j'ai été lâche, et oui je m'en excuse car c'est toi qui en a payé les frais. Mais désormais je ne le serais plus. Et tu ne peux pas me dire que je suis lâche maintenant car je n'avais encore jamais eu assez de cran pour faire ces putains de valise et partir d'ici.
_Ne pars pas, répétais-je à court d'argument
_Je suis désolé, souffla t-elle en baissant les yeux et en ramassant pour la énième fois ces valises

Je la regardai s'enfuir impuissant puis fermai les yeux, pestant contre moi-même.

Non, il n'était pas question que ça se passe ainsi.

Rapidement, je parcouru les mètres qui venaient de nous séparer et l'attrapai par le bras. Elle lâcha ses valises de stupeur et souffla d'exaspération en se retournant vers moi :

_Quoi encore ?
_Je t'aime, répétais-je en plongeant mon regard dans le sien, Et ça va peut-être te paraître prétentieux mais putain, je sais que tu m'aimes aussi. Je le sens, je le sais, c'est tout. Alors franchement, t'as quoi de mieux à me proposer ?

Elle me regarda de ses grands yeux, l'air de dire «mais qu'est ce qu'il me fait encore ?!» et j'enchainai précipitamment pour ne pas lui laisser le temps de me clouer le bec :

_Non, vas y dis moi, je suis sérieux. Tu veux que je t'emmène sur mon cheval blanc dans un château loin d'ici ? Avec des oiseaux qui chanteraient aux rebords de ta fenêtre, des gamins qui gambaderaient dans les hautes herbes de la plaine, des petites fées qui exauceraient tous tes vœux ? L'interrogeais-je, Dans un endroit, où après tout, on ne sait pas trop ce qu'il s'y passe...

Elle resta interdite et j'enchainai rapidement :

_... Parce que peut-être qu'ils ne sont pas si heureux que ça là-bas, le prince charmant et sa princesse, dans leur grand palais doré, peut-être qu'ils auraient du rester dans le monde réel au final...On n'est pas au paradis Georgina, on en est même très loin, et je ne pourrais pas écrire ton conte de fée à ta place si tu refuses de lire les prochaines pages. Tu te projettes sans cesse à la dernière ligne du «et ils vécurent heureux avec beaucoup d'enfants», mais tu ne fais rien pour le compléter non plus. T'attends quoi en faite ? Tu sais que ça n'existe pas les contes de fées et que le prince charmant ne te donnera pas une meilleure vie que celle que tu possèdes déjà, personne ne peut faire une chose pareille. Moi je veux te rendre heureuse, c'est vrai, mais je n'y parviendrais pas en me battant contre le dragon qui te retient prisonnière dans ta tour parce que c'est toi qui l'a créée...Mais j'y parviendrais si tu me laisses entrer dans ta vie. Alors à toi de continuer l'histoire désormais.

J'avais sorti ça d'une traite, la laissant hébétée devant moi. Finalement, je la vis revenir à elle en une fraction de seconde et elle répondit catégorique :

_Mais je ne connais pas la suite de l'histoire Lukas.
_Et tu ne la connaitras jamais si tu jettes le livre, lui fis-je remarquer

Elle s'arrêta un instant, pensive et regardant ses valises, puis elle releva son visage vers moi et murmura timidement :

_Peut-être que tu ne fais pas parti de la fin de l'histoire ?
_Peut-être, répétais-je, Mais si Chuck en fait parti, je pense que tu aimerais le savoir...Moi j'aimerai le savoir en tout cas, tu me le dois bien, j'ai eu quand même plusieurs chapitres...

Elle esquissa un sourire et sembla hésiter.
Puis, comme ce veut tout instant crucial, l'annonce du départ de son avion résonna dans les hauts parleurs et elle plongea sur regard perdu dans le mien, comme si elle m'interrogeait, comme si elle attendait enfin qu'on lui dise ce qu'elle doit faire.

_Reste, répétais-je catégorique
_D'accord, murmura t-elle du bout des lèvres

D'un seul coup, mes poumons se libérèrent de l'énorme poids qui m'accablait et j'eus enfin l'impression de respirer normalement depuis bien longtemps. Sans réfléchir, je me précipitai sur elle pour la serrer dans mes bras et je sentis à son tour que ses muscles se relâchaient, comme si elle était profondément soulagée. Peut-être qu'au fond elle attendait juste que quelqu'un lui impose des limites, ce que personne n'avait jamais vraiment osé faire.

_Je ne sais pas ce qu'il va se passer, murmura t-elle encore dans mes bras
_Moi non plus, répondis-je, Personne ne le sait.
_Je n'ai pas l'habitude de ne rien contrôler..Ça me fait peur.
_Il y a un début à tout.

Elle esquissa un sourire et se dégagea de mon étreinte, j'embrassai alors le sommet de son crane et elle regarda ses valises avec un sourire en coin.

_Qu'est ce qu'il y a ? l'interrogeais-je curieux

Elle releva son regard vers moi et croisa ses bras sur sa poitrine tout en lâchant froidement :

_Je peux savoir ce que tu attends ?!
_Pardon ? M'éberluais-je
_Tu crois que mes valises vont entrer dans le taxi toute seule ?!

Je pouffai de rire et levai les yeux au ciel. C'était du Georgina en beauté. Sans rechigné, je me baissai pour les ramasser et elle me passa devant en rejetant ses longs cheveux bruns en arrière. Quelle peste.



Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Blass
Chef des Tarées
Chef des Tarées
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1981
Age : 24
Localisation : Dans les bras de Chuck!

Séries preferées : : Gossip Girl

Date d'inscription : 12/11/2008


Infos +++
Prénom: Blass
couple favoris :
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Lun 15 Oct - 20:11

J'adore !!!! Smile Juste trop sympa ce chapitre ! J'imaginais trop la scène te Lukas me fait trop rire Smile
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 24
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Dim 21 Oct - 12:55


Merci Blass ! Smile

Like a Star @ heaven Chapitre 18 Like a Star @ heaven


Chuck Bass





Dépité, j'avalai d'une traite mon verre de Whisky, déjà le cinquième de la soirée. Ma tête me tournait mais rien n'avait vraiment d'importance. Je jetai un rapide coup d'œil autour de moi, regardant la piteuse chambre d'hôtel que j'avais loué avec les maigres économies qu'il me restait sur un compte que j'avais ouvert moi-même. J'avais décidé de partir de chez Archibald, car son couple parfait avec Serena commençait à me faire péter les plombs, et puis, jusqu'à nouvel ordre, je n'étais plus le bienvenue chez Georgina. Je n'en revenais toujours pas qu'elle ait rompu avec moi, après tout ce que l'on avait traversé, comment pouvait-on être aussi lâche ? Et pourquoi avait-elle décidé de fuir aussi subitement ? Je remplis alors un nouveau verre d'alcool, fermant les yeux. J'ignorai pourquoi j'avais loué cette chambre dans laquelle Blair et moi avions passé notre première nuit. Ce n'est pas tant que ça parce que j'étais nostalgique, mais c'était probablement parce que c'était le seul hôtel bon marché que je connaissais dans cette ville.

Des coups retentirent finalement à la porte et je me relevai intrigué. Personne ne savait que j'étais ici.

_Oui ? Lançais-je hésitant.

La porte s'ouvrit alors et j'aperçus hébété mon père se poser contre le battant.

_Bonsoir, murmura t-il
_Qu'est ce que tu fais là ? L'interrogeais-je la gorge nouée
_Le bébé est né, répondit-il directement.

Surprise ! Surprise ! La situation n'était pas vraiment propice à ce genre de nouvelles. Pauvre gosse qui débarquait dans ce monde de merde.

_Félicitation, murmurais-je tout de même.
_C'est une petite fille, enchaina Bart, Liam.

Mon père me tendit son portable, probablement pour me montrer une photo, et je refusai d'un geste de la tête. Je n'avais aucune envie de la voir. Mal à l'aise, je vis Bart se mordre la lèvre inférieure et ranger son téléphone dans la poche de son pantalon.

_C'est tout ? Enchainais-je
_Je n'aurais pas dû t'abandonner pour Avery, lâcha t-il soudainement.

Je le regardai hébété, pas certain de comprendre ce qu'il était en train de me dire.

_J'ai été un père affreux pour toi Chuck, j'étais toujours absent, et pourtant, à chaque fois que je rentrais de mes voyages d'affaires, tu étais là. A la maison, à m'attendre. Tu ne m'as jamais abandonné, tu n'es jamais parti sans me donner de tes nouvelles. Et quand j'ai ramené Avery et Charlie, tu l'as accepté. Je n'aurai jamais du te virer de la maison, je suis désolé.

Bart avait sorti tout cela d'un seul coup, sans respirer, et je pouvais lire sur son visage une sorte de soulagement.

_Merci, soufflais-je touché par sa franchise.

Il me sourit alors et avança à taton dans la minuscule chambre d'hôtel. Il prit une chaise et s'installa face à moi, regardant d'un air attristé le verre d'alcool sur la table.

_Ça va ? Murmura t-il
_Blair me hait et Georgina m'a quitté, lui répondis-je en avalant mon verre d'une traite.
_Ne te réfugie pas dans l'alcool Chuck...

Je l'observai à la dérobée. Mon père semblait sincère, presque inquiet pour moi, c'était bien la première fois que ça arrivait.

Je voulu lui répondre mais il sortit soudainement de la poche de son costard une carte doré. Il la posa sur la table puis la fit avancer vers moi, tandis qu'il ajouta :

_Je t'en ai fait faire une autre.

Une carte de crédit.

Finalement, je laissai la déception m'envahir. Pourquoi avais-je eu la bêtise de croire que tout aurait pu changer ? Mon père était toujours le même. Une carte de crédit, c'était tout ce qu'il était foutu de me donner après tout ce qu'il venait de se passer entre nous.

_C'est tout ? M'étranglais-je
_C'est la seule chose dont tu as besoin, rétorqua mon père attristé, Puisque tu ne veux pas du reste.

Je l'observai avec dédain puis répondis froidement :

_Pars.

Mon père se frotta les mains en silence puis se releva de sa position assis. Alors qu'il s'apprêtait à quitter la pièce, je me décidai finalement à lui poser cette question qui me brulait la gorge depuis mon enfance :

_Papa...Est ce que...Tu m'aimes ?

Il ne répondit pas et ce fut le silence le plus cruel que je n'eus jamais entendu.

_Très bien, soufflais-je
_Je le pensais Chuck, m'interrompit-il en se décidant finalement à sortir de son mutisme, Mais je crois que je me suis voilà la face, je crois que j'aime le fils que je voudrais avoir à ta place...Parce que toi, je ne sais pas ce qui se cache derrière ton masque. Je ne te connais pas Chuck...Comment est ce que je pourrais sincèrement t'aimer ?

Et je venais de comprendre que les liens de sang ne sont que du sang, et rien de plus.

_Tu dois penser que je suis dur avec toi, enchaina Bart, Mais ce que je viens de te dire, crois le ou non, c'est une preuve que je tiens quand même à toi.
_Ah oui ? Ironisais-je, Je n'ai pas du relever la subtilité alors car là j'ai un peu de mal à comprendre !
_Je connais ta réputation, manipulateur, dragueur, populaire, énuméra Bart, Je sais que tu commandes St Jude, que tu rends la vie impossible à tes profs et que, même si personne n'ose te le dire en face, tout le monde te hait dans cet école, je sais tout ça...Mais ce que je sais par dessus tout, c'est que ce n'est pas toi. Tu joues un rôle perpétuellement, avec moi et avec tout ton entourage...Alors, quand tu seras enfin prêt à être naturel dans ta vie, je t'aimerai plus que tout au monde, car ce que je désire profondément, c'est juste d'apprendre à te connaître. Et pas «Chuck Bass», mais toi et seulement toi ! Et pour ça il va falloir que tu apprennes à te connaître toi-même, et de ce que j'en vois aujourd'hui, ce n'est pas gagné.
_Si tu veux me connaître papa, apprends déjà que je n'ai pas besoin de tout ton fric ! Crachais-je haineux en lui balançant sa carte de crédit à la figure.
_Tu m'excuseras Chuck, mais à l'instant, ce n'est pas flagrant...grinça Bart entre ses dents tout en portant un regard à l'endroit dépravé où je me trouvais.

Je m'arrêtai. Ça ne servait à rien de discuter avec lui.

_Casse toi, soufflais-je dégouté
_Tu n'as jamais grandi Chuck...
_Si je l'ai fait, le coupais-je, Mais j'aurai aimé le faire avec toi, papa.

La dernière intonation était exagéré, me pinçant le cœur. Mais quand pourrais-je enfin arrêter ses minutes qui font de ma vie un enfer ?

Bart referma la porte de ma chambre et je laissai mes larmes couler le long de me joues, explosant en sanglot. De mes mains, j'attrapai mes tempes et serrai mes poings au maximum pour laisser ma colère ressortir, me submerger, me montrer, une fois de plus, à quel point j'étais malheureux et seul. A quel point je haïssais le connard que j'étais devenu. Et à quel point je regrettais. Pourtant, je n'arrivais même plus à retrouver à partir de quel moment de ma vie j'avais commencé à tout gâcher. Probablement depuis ma naissance...



Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
weljoa
Très fan de G.G
Très fan de G.G
avatar

Féminin
Nombre de messages : 129
Age : 31
Séries preferées : : Séries préferées : GOSSIP GIRL VAMPIRE DIARIES RINGER HIMYM OTH COUGAR TOWN

Date d'inscription : 16/02/2012


Infos +++
Prénom: Valentine
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Dim 21 Oct - 13:42

J'aime le chapitre sur Lukas, mais le chapitre de Chuck ma déchiré le coeur et malheureusement son pere a raion il joue un role et je pense la seeule personne aavec qui il esst naturel cest Blair,j e sais je suis grande fan de ce couple donc quoi qu'il arrive je supporterai toujours leur gaminerie j’espère que tout va s'arranger quand meme

vivement la suite bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Blue_8
Nouvelle ami(e) de G.G
Nouvelle ami(e) de G.G
avatar

Féminin
Nombre de messages : 258
Age : 20
Localisation : Promène Monkey !

Séries preferées : : gossip girl,dr house,mentalist,desperate housewives,cougar town,vampire diaries,,once upon a time

Date d'inscription : 02/10/2011


Infos +++
Prénom: Diane
couple favoris : CHAIR !! Darena; Barney et Robin Damon et Elena
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Dim 21 Oct - 18:02

Chuck me fait de la peine ! hâte de lire la suite !! Smile)
Revenir en haut Aller en bas
Blass
Chef des Tarées
Chef des Tarées
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1981
Age : 24
Localisation : Dans les bras de Chuck!

Séries preferées : : Gossip Girl

Date d'inscription : 12/11/2008


Infos +++
Prénom: Blass
couple favoris :
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Dim 21 Oct - 22:18

Sympa ce chapitre Smile j'ai hâte de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 24
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Jeu 25 Oct - 20:06


Merci les filles Smile
J'aime particulièrement ce prochain chapitre donc j'espère qu'il vous plaira aussi ! Bisous



Like a Star @ heaven Chapitre 19 Like a Star @ heaven


Lukas Van Der Woodsen





Assis sur les marches du MET, j'observai Blair avec dédain. Son assurance, son regard fière et sa démarche hautaine me laissait sous les yeux une étrangère. Depuis que Georgina avait plaqué Chuck, c'était Blair qui avait pris le contrôle du lycée. Et elle était montée si rapidement en haut de la monarchie que personne n'avait compris comment elle avait fait pour que toutes les filles du lycée portent dans leur cheveux ce fameux serre tête qui était sa marque de fabrique. Oui, en quelques semaines, Blair Waldorf était devenue la reine de Constance, elle avait dépassé Georgina, Serena et contre toute attente, Chuck Bass.

Je poussai un soupire en l'observant s'approcher de moi. Tiens, venait-elle de se souvenir de mon existence ? Cela faisait bientôt deux semaines qu'elle ne m'avait pas adressé la parole.

_Lukas ! S'exclama t-elle en me rejoignant rapidement, Tu vas bien ?

Elle posa sur ma joue un baiser qui je supposais laisser une trace rouge et l'observai avec un air de dégout que je n'arrivais pas vraiment à retenir. Blair était maquillée à la manière Georgina Sparks, du rouge à lèvre voyant, du noir autour des yeux et un teint trop blanc pour être naturelle. Elle avait même été jusqu'à couper ces belles boucles brunes. Désormais, elle affichait une frange effilée et un dégradé qui lui arrivait un peu au dessus des épaules, ses cheveux teints en noir ébène. Dans ses pieds trônaient des chaussures à talons et elle avait largement raccourci sa jupe d'uniforme tandis que sa cravate était nonchalamment desserré et pendait entre ses deux seins. Je devais tout de même reconnaître qu'elle avait la classe, même si pour être franc, ce nouveau look ne lui allait pas du tout.

_Quoi ? M'interrogea t-elle dubitative lorsqu'elle remarqua que je la toisais de bas en haut.

Et je ne me gênais pas vraiment d'ailleurs.

_Rien, tu as … Changé, lâchais-je
_Le changement à du bon crois moi, déclara t-elle ravie de mon commentaire qu'elle devait croire positif, D'ailleurs, enchaina t-elle subitement en se retournant vers moi, Il serait peut-être temps que tu t'y mettes !
_Comment ça ? L'interrogeais-je sans comprendre.
_Georgina Sparks, répondit-elle en levant les yeux au ciel, Tu ne crois pas que tu devrais décrocher ?
_Ça ne te regarde pas, sifflais-je sèchement.
_Aller, pas à moi ! Je sais que ça fait deux semaines que vous vous voyez en cachette ! Elle n'ose pas dire à Bass que vous sortez ensemble ?
_On ne sort pas ensemble, rectifiais-je, On se voit seulement en amis.

Le pire dans tout ça, c'est que c'était vrai. Georgina m'avait dit qu'elle n'était pas prête à recommencer une relation maintenant et elle préférait avoir une discussion avec Chuck avant. Tant pis, cela faisait deux semaines que j'attendais patiemment que les choses bougent, mais au vu des élèves de ce lycée, ça ne semblait pas arriver de suite. C'était comme si tout le monde se complaisait avec le nouvel ordre social : Chuck Bass avait disparu de la circulation, tout comme Serena et Nate qu'on allait bientôt porter disparu, Blair avait pris le contrôle du lycée avec Vicky, Carter et Damien, quant à Georgina, elle se laissait porter par le mouvement, nullement dérangée que son ancienne ennemie lui est volé sa place. Et moi, fidèle à ma personnalité, je restai totalement inexistant dans ce lycée. Je doutais même qu'on se souvienne de mon nom.

_Bien-sûr ! Souffla Blair en esquissant un sourire.
_Dans tous les cas, je n'ai pas eu besoin de me transformer en prostitué pour attirer son attention.

J'avais lâché ça sans vraiment réfléchir, mais je devais reconnaître que ça faisait du bien. Son comportement était tout simplement insupportable depuis ces dernières semaines !

_Me transformer en quoi ? S'exclama Blair horrifiée en se reculant d'un bond.
_Bien quoi ? L'interrogeais-je ironique, Tu t'es regardé B ? Ce n'est pas toi ça !

Blair me fusilla du regard tout en baissant sa jupe d'un air mal à l'aise et enchaina furieuse :

_Mais qu'est ce que ça peut te faire la manière dont je m'habille ? Je ne te dois rien ! Je fais ce que je veux !
_Et ce que tu veux c'est ressembler à une pute ? M'emportais-je à mon tour, Ce que tu veux c'est que tout le monde te manque de respect ? Parce que oui, Blair, tu fais pitié.

Elle s'arrêta un instant, pas certaine de ce que je venais de lui cracher en plein visage puis siffla froidement :

_Tu es juste jaloux de ce que je suis devenue.
_Arrête ! Soufflais-je ironique, Je ne voudrais jamais ressembler ..
_Tu ne voudrais jamais ressembler à rien parce que tu veux rester toute ta vie dans le rôle du mec parfaitement transparent ! M'interrompit-elle furieuse, T'as peur Lukas, t'as peur de changer parce que t'es même pas foutu de savoir ce que tu aimerais devenir !
_En tout cas je sais ce que je ne veux pas devenir...Toi, lui reprochais-je.

Blair poussa un soupire d'exaspération et enchaina sèchement :

_La différence entre toi et moi Lukas, c'est que j'ai toujours voulu m'élever...Tandis que toi tu te bats pour rester à terre, à ta place, là où tu es sur qu'on ne te touchera jamais. C'est tellement lâche.
_Lâche ? Répétais-je ahuri, Mais qu'est ce que tu crois B ? Tu n'es pas plus courageuse que moi, et tu es loin d'être plus forte...Tu es juste devenu ce que Chuck voulait que tu sois. Tu appelles ça être au pouvoir toi ? Moi j'appelle juste ça être son jouet, et ce qui me fait de la peine, c'est que tu en es fière en plus ! Pourquoi tu crois que Chuck reste cacher et te laisse monter au pouvoir aussi facilement ? C'est parce qu'il n'a aucun effort à fournir, tu es en train de te détruire toute seule..
_Tais toi...
_Tu ne voulais pas entrer dans cette guerre, enchainas-je sans l'écouter, Et maintenant regarde toi ! Tu es devenue exactement comme Georgina, mais tu ne fais que la remplacer...Tu n'es qu'une roue de secours pour lui Blair, il aime juste en toi ce qu'il a perdu avec elle...Et oui, tu arriveras peut-être à jouer ce rôle, mais comment pourras-tu vivre en sachant que cette place ne sera jamais la tienne ?

Elle resta sans voix un instant puis répliqua piquée au vif :

_Alors il faudrait peut-être que tu commences à te demander ce que Georgina fait avec toi...
_Moi non plus je n'en sais rien, soufflais-je ironique, Mais je peux au moins me vanter de ne pas avoir eu à devenir quelqu'un d'autre pour qu'elle m'aime...Ce qui n'est pas ton cas.

Elle se recula en fronçant les sourcils d'un air mauvais et j'enchainai précipitamment :

_Blair .. Attends ! Je dis tout ça pour ton bien ! Tu n'as pas besoin de changer, tu peux rester toi-même ! Non, tu dois rester toi-même !
_Moi-même ? Répéta t-elle ironique, Je t'en prie ! Tu ne me connais même pas !
_Je ne te connais pas ? M'indignais-je, Mais je suis ton meilleur ami !
_Justement tu ne m'as jamais comprise ! S'emporta t-elle furieusement, Que ce soit dans ma relation avec Chuck, avec Georgina, Rachel, Carter, tu ne m'as jamais soutenue ! Tu dis toujours que je fais mal les choses, que je ne devrais pas, blablabla...Putain, t'essaye même pas de me comprendre ! Pour toi, y a que tes histoires avec Georgina qui compte !

J'hallucinais qu'elle ose me dire cela.

_Pourquoi tu ne veux pas me comprendre ? Explosa t-elle de plus belle tandis que je restai prostré dans mon silence, C'est si difficile à comprendre que je ne veux pas ressembler à tous ces élèves complètement soumis au pouvoir de Chuck et Georgina ? C'est si difficile de comprendre que moi aussi je veux contrôler tout ça ? Et ne pas seulement regarder les autres en hochant la tête d'un air condescendant ?

Je la toisai de haut en bas puis lâchai un rire jaune.

_Quoi ? Lâcha t-elle froidement.
_La seule personne à laquelle tu ne veux pas ressembler c'est celle que tu es vraiment Blair, répondis-je, Une enfant unique, pourrie gâtée par ses parents et égoïste ! C'est ça ton problème, tu trouves toujours quelque chose à critiquer à tout le monde mais toi, tu ne te remets jamais en question ! Tu ne t'es jamais dit que si ta mère ne s'occupait pas de toi, comme tu le penses si fort, c'est peut-être parce que tu n'es pas foutu de lui lancer un regard ? Si ton père s'intéresse si peu à ta vie, c'est peut-être parce que la seule chose que tu saches faire c'est lui mentir pour qu'il croit que tu vas bien...Et si le lycée te hait si fort c'est peut-être parce que c'est toi qui a commencé à considérer tout le monde comme de la merde ! Et puis quoi ? Tu passes ton temps à cracher sur leur dos comme si toi tu étais au dessus de tout ça ! Mais ne rêve pas B, tu fais partie du même monde qu'eux ! Tu es peut-être même pire d'ailleurs parce que tu prends de haut des gens qui ne valent pas mieux que toi !

J'avais déversé tout ce que j'avais sur le cœur et ma meilleure amie enchaina tout aussi furieuse que moi :

_Et toi la seule personne à laquelle tu veux ressembler n'existe que dans ton imagination parce que personne ne peut être aussi parfait, personne ne VEUT être aussi parfait ! Putain, mais c'est quoi ton but dans la vie ? Qu'on t'érige une statue ? Qu'on donne ton nom à une rue ? Le «Bon Saint Lukas» ! Amen ! … Tu sais quoi ? Va crever avec ta morale et tes conseils à la con ! Ici, on est dans le monde réel, alors monsieur parfait, regarde un peu ta vie avant de juger celle des autres ! Parce que je suis peut-être égoïste mais moi je n'ai pas laisser ma sœur crever pendant que je faisais la fête en Argentine !

La violence de ce mots me fit répondre par la force, et sans m'en rendre compte, ma main s'abattit sur sa joue furieusement. Sa tête bascula sur le côté et le bruit résonna dans toute la rue. Je vis alors des gens se retourner vers nous surpris et j'observai ma main, encore apeuré parce ce que je venais de faire. Blair releva finalement son visage vers moi en m'incendiant du regard, la joue rouge écrevisse.

_Très classe, grinça t-elle entre ses dents

Et j'ignorai si elle allait se mettre à pleurer ou me sauter à la gorge.

_Tu vas le regretter, enchaina t-elle froidement.
_Tu n'existes plus pour moi Blair, l'arrêtais-je, Fais ce que tu veux...Mais à mes yeux, tu es morte.
_Ça me laisse totalement indifférente Lukas, lança t-elle cassante en soutenant mon regard, Je n'ai plus besoin de toi désormais.

Je ne savais pas vraiment ce qu'on était en train de faire à ce moment précis, mais une chose était sûre, on le faisait très mal.

_Et bien j'espère que la couronne est tout ce que tu voulais, murmurais-je finalement, Parce que c'est tout ce qu'il te reste B.

Je n'attendis pas sa réponse et plantai mes mains dans les poches de mon jean tout en quittant les marches du MET sous le regard outré des passants et des quelques élèves du lycée. Notre altercation allait probablement être publiée sur Gossip Girl, mais je m'en fichais éperdument, il était temps que les gens comprennent ce que Blair Waldorf était devenue. Même si c'était extrêmement douloureux pour moi.




Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Blass
Chef des Tarées
Chef des Tarées
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1981
Age : 24
Localisation : Dans les bras de Chuck!

Séries preferées : : Gossip Girl

Date d'inscription : 12/11/2008


Infos +++
Prénom: Blass
couple favoris :
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Jeu 25 Oct - 22:23

Wa !!!!!!!!

J'avoue Smile ce chapitre claque !!! Smile J'adore !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
N&S
Blair Waldorf
Blair Waldorf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Age : 18
Séries preferées : : Gossip girl. Gossip girl. Gossip girl <3

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Lou
couple favoris : Damon/Elena, Serena/Nate, Veronica/Logan, Chuck/Blair, Caroline/Tyler, Mark/Lexie.
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Sam 27 Oct - 18:25

Le chapitre avec Chuck m'a ému et Bart à raison, j'ai hâte de voir sa relation évolué avec son père. Puis dans ce chapitre j'étais à fond avec Lukas, bien que la claque était de trop je pense. Vivement la suite en tout cas ! Smile

Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 24
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Ven 28 Déc - 23:25



Bonsoir, bonsoir.
Je sais que ça fait très longtemps que je n'ai pas posté de nouveau chapitre, en plus celui ci était déjà écrit depuis un bout de temps donc je m'excuse pour cet arrêt brutal. Je vous le poste ce soir, néanmoins, la suite n'est pas écrite. J'ai l'impression que ce forum a beaucoup moins de visiteurs qu'auparavant et que par conséquent j'ai bien moins de lecteurs qu'à une époque. Je ne sais donc pas si cela vaut la peine de continuer cette fiction, je pense que je verrais en fonction du nombre de personnes qui continuent à lire si cela vaut le cout de la recommencer. Si ce n'est pas le cas, ce chapitre clôturera ces 4 saisons (même si il n'est pas bien joyeux, désolée pour ça mais je n'avais pas prévu que ce serait le dernier). Bonne lecture tout de même et j'étais ravie de partager avec vous cette histoire ! Bisous à toutes Smile


Like a Star @ heaven Chapitre 20 Like a Star @ heaven


Blair Waldorf




Je sentis sous la semelle des mes escarpins Chanel le mégot que je venais de jeter s'écraser sur le béton et je soufflai la fumée qu'il me restait dans les poumons, mimant par la même occasion une moue coquine à la Georgina Sparks dont tout le monde était fou. D'un coup de tête, je fis voler mes cheveux derrière moi et resserrai mes doigts autour de la anse de mon sac. Dehors, il faisait déjà nuit et les deux joints que je m'étais affilée commençaient lentement à faire leur effet dans mon corps, mes muscles se relâchaient peu à peu et je ne sentais presque plus le vent froid de la nuit sur mes jambes pourtant nues. Je regardai alors pour la énième fois l'heure sur mon portable et poussai un soupire d'exaspération. Mais que faisaient-elles encore ?

_Tu prends combien poupée ? Me sortit soudainement de mes pensées une voix masculine
_Un poing dans la gueule ça te va ? L'interrogeais-je dédaigneuse

L'homme décida de laisser tomber, car manifestement, il comprenait que je ne plaisantais pas.

_Salope, l'entendis-je tout de même grommeler mais je n'y accordais guère d'importance.

J'avais appris à ignorer les jaloux, en faite, j'avais appris à ignorer presque tout le monde.

Soudainement, j'entendis une musique assourdissante résonner dans la rue où j'attendais depuis bientôt vingt minutes et une décapotable noire arriva à toute allure sur la route. Elle s'arrêta devant moi et je remarquai alors à ce moment là que c'était Lisa au volant, et que Vicky, sa petite-amie, se trouvait sur le siège d'à coté.

_Monte ! Me hurla t-elle en augmentant encore un peu plus le son de la musique

Dans l'autoradio, résonnait les premiers accords du remix de Steve Aoki, pursuit of happiness, et j'enjambai l'automobile pour m'installer sur les sièges de derrière.

_Mais où avez-vous trouvé cet engin ? M'esclaffais-je hilare lorsque Lisa enfonça son pied sur l'accélérateur et que la voiture redémarra dans un bruit sourd, C'est géant !
_On l'a piqué à mon beau-père ! Me répondit Vicky en sortant de la boite à gant une bouteille de Vodka qu'elle me tendit.

Je l'attrapai et la portai à mes lèvres tandis que Lisa continua d'accélérer. Le vent frais de la nuit soufflait dans nos cheveux volant derrière nous et tout le monde se retournait sur notre passage. De vrais gosses de riches. Le genre de gosse qu'on rêverait de frapper pour leurs indécences et leurs gueules de cons. J'adorais l'image détestable que je me donnais.

_Ce soir, on fait la fête ! Hurla alors Lisa en appuyant de nouveau sur l'accélérateur.

J'avais conscience que c'était de la pure folie ce qu'on était en train de faire, mais pour être sincère, je ne crois pas que cela m'inquiétais.

Finalement, et je m'étonnais d'ailleurs qu'on y soit arrivées saines et sauves, la voiture s'arrêta sur le parking d'une boite VIP de New-York et on descendit toutes les trois en titubant, les cheveux complètement en batailles. Tant pis. On passa toutes les trois devant la file et Vicky embrassa le videur qui nous laissa entrer sans rien nous demander de plus. On pénétra alors dans la boite où l'ambiance était déjà enivrante.

_J'adore cette musique ! S'exclama Vicky en prenant sa petite amie par la main pour l'entrainer danser avec elles.

Je les observai partir en souriant puis m'arrêtai vexée. Je n'y avais pas pensé tout de suite car c'était une soirée entre filles, mais finalement, je me retrouvai à tenir la chandelle à Lisa et Vicky. Tout en songeant à cela, je me dirigeai vers le bar et commandai un verre de tequila.

_Bonsoir, murmura une voix dans mon dos.

Ce n'est pas vrai, songeais-je avec exaspération, j'étais à peine installée qu'on me sautait déjà dessus. Je me retournai cependant vers l'homme et m'arrêtai surprise. J'avais remarqué qu'il avait une voix assez mature mais je ne m'attendais pas à ça. Il devait probablement avoir une quarantaine d'années, et même si il était plutôt bien conservé pour son âge, je ne tapais pas dans ces âges là.

_Au revoir, rétorquais-je grinçante.
_Tu es nouvelle par ici non ?
_Tu es sourd ? L'interrogeais-je sur le même ton
_Je t'offre un verre ? Enchaina t-il sans relever ma remarque.

Cet abruti n'avait-il pas remarqué que j'en avais déjà commander un ?! Mais alors que je voulu lui faire remarquer, Vicky et Lisa me rejoignirent au bar et l'homme s'éloigna sans demander son reste.

_Désolée B, souffla Vicky en s'asseyant sur un siège, C'était qui ce relou ?
_Un mec qui à l'âge d'être mon père ! Répondis-je avec une grimace de dégout.
_Oh ! S'écria Lisa choquée en jetant un rapide coup d'œil à l'homme qui s'éloignait.
_Peu importe, soufflais-je pour changer de conversation, Me lâchez pas ce soir !
_Mais non t'inquiète ! Souffla Vicky en passant une main sur mon épaule, On va passer une bonne soirée.
_Ouai..
_Qu'est ce que t'as B ? s'exclama t-elle d'un seul, Quelque chose ne va pas ?
_Mauvaise journée...ruminais-je, Je me suis engueulée avec Lukas.
_Ça lui passera, souffla Lisa qui semblait à demi-intéressée par notre conversation puisqu'elle passait son temps à scruter les danseurs sur la piste de danse
_Tu parles, l'arrêtais-je, Il m'a giflé devant tout le monde !
_Quoi ?! S'exclama Vicky choquée.
_En plus, ça a été filmé, je suis sûre que ça va être diffusée sur Gossip Girl, renchéris-je
_Je n'en serais pas si sûre si j'étais toi..murmura Vicky

Je la regardai sans comprendre et elle enchaina précipitamment comme si elle avait parlé trop vite :

_Bref, on boit ou quoi ?
_J'ai déjà bu, l'informais-je.
_Et alors ? M'interrogea Lisa qui revenait finalement dans la conversation puisqu'elle avait probablement entendu le mot «boire».

Je pouffai de rire et elle commanda à nouveau trois tequilas. Le serveur les apporta quelques minutes plus tard et je fermai les yeux, sentant déjà l'odeur me remonter dans l'estomac. Je soufflai alors un grand coup et avalai le shooter d'une traite.

*
**


Ma tête me tournait horriblement et je n'avais plus aucune idée de ce qu'il s'était passé. Ouvrant les yeux à demi, je fus ébloui par la luminosité aveuglante de la pièce. Pourquoi tout ce blanc ? Grommelais-je en refermant les yeux de douleur.

Soudainement, je sentis du mouvement à côté de moi et je me relevai en sursaut. J'ouvris alors les yeux en grand et observai la pièce d'un air médusé. Probablement une chambre d'hôtel, réalisais-je en remarquant la décoration impeccable mais complètement impersonnelle. La chaleur du corps à coté de moi m'indiquait que la personne dormait encore mais je n'osais pas me retourner vers lui, ou elle. Pitié qu'il s'agisse de Vicky ou Lisa, priais-je en silence. Du moins, jusqu'à ce que je remarque que j'étais entièrement nue. Faites que ce ne soit aucune des deux ! Songeais-je précipitamment en me retournant vers l'inconnu. Un cri s'échappa alors de ma gorge sans que je puisse le retenir et l'homme se réveilla en sursaut.

_Mais qu'est ce que vous faites là ? Hurlais-je d'un seul coup en le frappant par la première chose qui me passa par la main, autrement dit, un oreiller.
_Oh doucement Sabrina ! S'exclama t-il en l'attrapant au passage.
_Sabrina ? Répétais-je incrédule
_Oui...C'est bien ton nom ? M'interrogea l'homme que j'avais rencontré dans le bar hier soir.

D'un air dégouté, j'observai ses cheveux blancs qui parsemaient sa crinière brune et probablement teinté et les quelques rides qui apparaissaient sur son visage. C'était certain, j'allais vomir dans quelques secondes si toute cette plaisanterie ne s'arrêtait pas sur le champ.

_Le faux nom que je t'ai probablement donné, répondis-je finalement en me levant du lit tout en prenant soin de tirer le drap sur moi pour que ce pervers n'ait pas le loisirs d'observer ma nudité. Pitié, dites moi qu'il ne s'est rien passé.
_Vu comment tu as crié de plaisirs, répondit-il, Je vais avoir du mal à te dire le contraire...

Je m'arrêtai horrifiée. On aurait dit Chuck, en pire et en plus vieux.

_J'étais saoule et complètement défoncée, l'arrêtais-je froidement, Vous savez que ce que vous avez fait peut être considéré comme du viol ?

L'homme blêmit d'un seul coup et je fus soulagée de voir que j'avais réussi à le calmer.

_Pardon ? Bégaya t-il pris au dépourvu, Mais je pensais que tu étais consentante ! C'est toi qui m'a sauté dessus !
_Vu que je n'ai aucun souvenir de la vieille, rétorquais-je glaciale, Je vais avoir du mal à vous croire...
_Non attends Sabrina ! S'écria t-il en se relevant et je me cachai les yeux d'un geste de la main en l'observant se planter devant moi complètement nu, Oh pardon ! Enchaina t-il en se saisissant à son tour d'une couverture du lit pour se recouvrir.
_Vous me dégoutez !
_Sabrina..
_Mais je ne m'appelle pas Sabrina ! Le coupais-je furieuse.

Il resta sans voix et je m'emparai de mes vêtements qui trainaient sur le sol puis je me précipitai dans la salle de bain avant de refermer la porte précipitamment. Je me posai alors le long du mur et me laissai tomber doucement, les larmes coulant en silence le long de mes joues. Mais pourquoi Vicky et Lisa m'avaient laissé avec ce taré ? Pourquoi je ne me souvenais de rien ? Finalement, ma dispute de Lukas me revient en mémoire et je laissai ma peine l'emporter. Il avait raison. J'étais devenue complètement folle et il fallait que j'arrête tout ça. Résolue, j'essuyai rageusement les larmes sur mes joues et me relevai d'un seul coup. J'enfilai rapidement mes vêtements de la vieille, ils sentaient encore l'alcool, mais je m'en fichais. La seule chose qui m'importait désormais, c'était de quitter cette foutue chambre d'hôtel. J'ouvris la porte de la salle de bain d'un seul coup et l'inconnu qui était en train de s'habiller se retourna vers moi et s'écria :

_Sabrina ! Tu ne vas pas porter plainte hein ?
_La ferme ! Lui répondis-je simplement en claquant la porte de la chambre d'hôtel.

Je sortis en trombe dans le couloir et me précipitai sur un ascenseur. Je m'emparai alors de mon portable dans mon sac et cherchai mes écouteurs. Il fallait que je pense à autre chose, tout de suite, maintenant. Je branchai les écouteurs sur mon téléphone et sélectionnai la musique rapidement. Les doux accords de piano retentirent alors dans mes oreilles et je fermai les yeux, apaisée par la musique. Les portes de l'ascenseur s'ouvrirent et je sortis de l'immeuble tout en jetant un rapide coup d'œil aux alentours. Ça tombait plutôt bien, je n'étais qu'à quelques rues de l'endroit où je voulais aller : le vieux hôtel où Chuck et moi avions passé notre première nuit. Je savais qu'il s'y était installé après que son père l'avait foutu à la porte. C'était Vicky qui me l'avait dit. Et tout en me dirigeant vers ma destination, je me demandai à l'instant comment faisait cette fille pour toujours tout savoir ? … Peu importe, songeais-je en m'engouffrant dans l'hôtel. Comme je m'y attendais, il n'y avait aucune réceptionniste, mais de toute manière, je connaissais le chemin. Je me dirigeai alors dans les couloirs et m'arrêtai devant la porte. Je donnai deux coups secs sur le battant et attendit. Aucune réponse. Je recommençai un peu plus fort puis j'entendis finalement sa voix grommeler derrière le mur.

_Oui j'arrive.

La porte s'ouvrit en grand et Chuck resta bouche-bée devant moi, ses yeux me toisant de bas en haut, incrédule. D'accord, je reconnaissais que je n'avais pas fière allure, mais tout de même, de là à me regarder de cette manière !

_Qu'est ce que tu fais là ? M'interrogea t-il finalement avec la voix encore à moitié endormie.
_Je peux entrer ? L'interrogeais-je à mon tour.

Il me laissa passer hésitant et je m'engouffrai dans la chambre qui sentait le renfermé, le tabac et le whisky. Autant dire qu'il ne sentait pas meilleure que moi.

_Ça va ? M'interrogea t-il inquiet.
_Pas vraiment non, répondis-je le plus sincèrement possible.
_Je sais, murmura t-il.
_Tu sais quoi ?
_Je savais que tu ne tiendrais pas le coup.

Je m'arrêtai ahurie avant de répliquer ironique :

_Tu as vu où tu dors Chuck ? C'est toi qui ne tient pas le coup !
_Blair tu as du vomi sur ta robe, m'arrêta t-il froidement, Je vis peut-être comme un clochard mais je suis encore loin d'en être un...Contrairement à toi.

Je ne voulu même pas relever sa remarque et je m'installai alors sur le bord de son lit tandis qu'il m'interrogea du regard. Visiblement, il ne comprenait toujours pas la raison de ma présence ici. D'ailleurs, moi non plus.

_Blair Waldorf...La petite parisienne parfaite, commenta Chuck en m'observant de bas en haut, Si tu pouvais te voir à cet instant précis...Tu es pathétique. Tu as tellement critiqué notre mode de vie avec Georgina, et maintenant tu es exactement aussi pourri que nous.

Devant mon silence, je vis dans ses yeux une lueur de victoire, il savait qu'il était en train de gagner. Il s'approcha de plus en plus pour m'intimider et continua la voix dure :

_Mais tu sais ce qui est le plus drôle dans tout ça ? C'est qu'on sait tous que tu détestes ce que tu es devenue.
_Je suis la reine, le coupais-je, Et toi tu n'es plus rien.
_Tu es la reine de ce que tu hais le plus au monde. Tout ce que tu fais c'est par fierté. Tu n'aimes même pas ce jeu. Ça te donne juste du courage pour justifier ce que tu es devenue. Regarde toi Blair, tu fais pitié à ta famille. Tu fais pitié à Lucas. Tu fais pitié à Serena et Nate. Et tu me fais pitié à moi.

Je plantai mon regard dans le sien, un sourire se dessinant sur mon visage et il me regarda ébahi, ne comprenant pas ce que je pouvais trouver d'amusant dans ce qu'il venait de me dire.

_Alors j'arrête, déclarais-je catégorique.
_Tu abandonnes aussi facilement ? Souffla t-il amusé, surpris lui même d'avoir pu être si convaincant.
_Tu as raison, répondis-je, La seule chose qu'il te reste, la seule chose qu'il me reste...C'est le plaisir de jouer ensemble. Et ma seule façon de mettre fin à tout ça, la seule façon de te détruire, c'est de t'enlever cette unique chose...Même si ça me détruit aussi.
_Blair.
_Mais de toute manière, l'interrompis-je, Je ne pense pas que j'en vaille plus la peine que toi.
_Blair arrête ! Me coupa t-il catégorique, Ne lâche pas aussi facilement, ce que je t'ai dit, c'était de la provocation à deux balles ! Si tu abandonnes le jeu, il ne nous restera plus rien et on sera encore plus vide qu'on ne l'a jamais été !
_C'est le but Chuck...
_Tu ne peux pas être aussi suicidaire !
_C'est terminé, déclarais-je catégorique en soutenant son regard qui me suppliait.
_Arrête s'il te plait, j'ai disais tout ça pour te faire réagir, pour te pousser à continuer, tu es presque au sommet, pourquoi tu te forces à dégringoler maintenant ? Tu disais vouloir me détruire mais..
_Mais c'est ce que je suis en train de faire, le coupais-je.

Son visage disparut dans une grimace désespérée et il rétorqua froidement :

_Non.. Je vais tellement te détruire, tu seras obligé de me répondre, ce n'est pas terminé, ça ne le sera jamais.
_Tu ne peux plus rien faire Chuck, l'interrompis-je calmement, comme pour lui faire entendre raison, J'ai déjà tout perdu, tu ne peux plus m'atteindre.
_Pourquoi ?
_Parce qu'aujourd'hui j'ai perdu la seule chose qu'il me restait...Mon amour propre. Est ce que tu crois encore que tu peux m'enlever quelque chose de plus important que ça ?
_Blair...murmura t-il alors qu'un sanglot étranglait sa voix, J'ai perdu mes amis, ma famille, ma meilleure amie, ma réputation, mon école...Et toi. Si tu abandonnes la partie, je n'ai plus qu'à me tirer une balle dans la tête.

Je lui aurai bien proposé de me tirer dessus avant, mais ce n'était pas vraiment le sujet de la conversation.

_C'est fini Chuck, répétais-je sûre de moi, Pour de bon.

D'un seul coup, il s'écroula sur le parquet de la chambre d'hôtel et je crois bien qu'il pleurait. Alors je m'éloignai peu à peu puis soufflai avant d'ouvrir la porte :

_Tu te souviens... «Chuck Bass contre Blair Waldorf» ? .. Tu perds.

Je n'eus pour simple réponse qu'un sanglot et je refermai la porte derrière moi en me mordant la lèvre.

Étrangement, je ne ressentais aucune joie à avoir gagné cette guerre. Georgina avait peut-être raison, la victoire est d'autant plus savoureuse quand on n'a pas l'impression d'avoir tout perdu pour elle, parce que dans ce cas là, elle ne suffit plus.



FIN DE LA PREMIÈRE PARTIE.
Revenir en haut Aller en bas
Blass
Chef des Tarées
Chef des Tarées
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1981
Age : 24
Localisation : Dans les bras de Chuck!

Séries preferées : : Gossip Girl

Date d'inscription : 12/11/2008


Infos +++
Prénom: Blass
couple favoris :
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Dim 30 Déc - 15:03

Coucou Smile

J'ai lu avec beaucoup d'attention ton introduction à ce chapitre. Je dois bien avouer que j'ai eu un petit pincement au coeur, car comme tu le sais j'adoree ta fiction. Néanmoins, je comprends ton point de vue et si tu as décidé d'arrêter et bien, j'aurai été contente d'avoir pu lire une fiction de cette qualité.

Vis à vis de ce que tu dis sur le forum et sa baisse de fréquentation, je l'ai tristement remarqué aussi et je trouve ça dommage.

Ce, peut être, dernier chapitre est effectivemment très sombre mais toujours aussi passionnant. Les personnages font de plus en plus pitiés tellement ils sont "butés".

En espérant te lire encore,

Blass, une fan Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 22 sur 22Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22
 Sujets similaires
-
» Gossip Girl RPG
» Gossip Girl [PV]
» Liaisons dangereuses ~ Pv
» Liaisons dangereuses [Tessa]
» Gossip Girl The Return

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*Gossip girl* :: ~Divers~ :: Vos créations :: Fanfictions-
Sauter vers: