*Gossip girl*

Le forum Francophone sur la série et les livres Gossip girl
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoire de famille .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
orishas
Gossip girl
Gossip girl


Nombre de messages : 1088
Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Mar 21 Fév - 2:11


Pareil ! J'ai trop aimé ! Surtout la dernière scène dans le vestiaire, je m'imaginais juste TROP la scène ! Trop mignon, c'était parfait ! Chuck est trop chou à tomber amoureux comme ça ! Je me demande quand et comment aura lieu le premier baiser entre eux ! Tellement pressée d'avoir la suite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
saev
Confident(e) de G.G
Confident(e) de G.G
avatar

Féminin
Nombre de messages : 450
Age : 18
Localisation : Upper East Side avec Chuck <3

Séries preferées : : Gossip Girl, Grey's Anatomy, NCIS, One Tree Hill, Glee, Once Upon A Time...

Date d'inscription : 20/01/2012


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Blair/Chuck
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Jeu 23 Fév - 11:41

J'ADORE !!!!!!!!!!!!
Ce chapitre est super comme toujours et je m'imagine trop la dernière scène.
Hâte d'avoir la suite.
Revenir en haut Aller en bas
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 730
Age : 22
Localisation : Les Hamptons

Séries preferées : : Séries préferées :
Gossip Girl/Grey's anatomy/Skins/Weeds/Smallville/Pretty Little Liars/


Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Ven 24 Fév - 17:51

Merci les filles <3. Contente que la scène du vestaire vous aies plu. Mais il va encore falloir être patiente... Excusez moi. Petit chapitre de fin de semaine ! J'espère qu'il vous plaira ! Bisou à vous !
CÔTE W/B


Le portable de Blair vibra dans son manteau Burburry. Elle était en Français… Elle ne pouvait pas regarder… Enfin, toutes les filles de St Agnes le faisaient. Mais pas Blair Waldorf. Mais elle avait TRES envie de regarder. La curiosité la dévorait. Nous étions Mercredi… Et de 9h à 11h elle avait français… Sa prof Mme Durand était un véritable détecteur à portable sur patte. Elle ne tenterait pas sa Chance. Elle repartit dans son rêve éveillé. Depuis Dimanche, tout allé mieux avec Nate. Le dimanche après midi, il était venu chez elle. Il avait passé le reste de la journée à traîner à deux. Elle avait fini par le mettre à la porte à 20h. Il paraissait plus accro que jamais. Il était venu la chercher Lundi matin. Ils avaient fait leur devoir ensemble. Elle était allée voir Nate mardi soir. Elle repassait tout son temps avec Nate en réalité. Ce que Serena remarqua, elle lui avait téléphoné hier soir. Blair s’était moquée d’elle car elle était jalouse. Serena avait avoué. Elle était jalouse et elle avait surtout plein de chose à lui raconter. Mais elle ne voulait rien dire au téléphone. Les filles avaient donc décidé de manger à deux ce midi loin de leurs lycées respectifs. Le téléphone de Blair vibra de nouveau. Elle ne tenait plus en place.
Mme Durand : Miss Waldorf… Vous ne semblez pas parmi nous je me trompe ?
Blair : Excusez moi Mademoiselle.
Mais Blair était déjà repartie dans ses songes, et l’enseignante dans son cours. Blair regarda par la fenêtre. Elle vit une main faire des petits bonds. Intriguée elle tenta d’apercevoir la silhouette. Les cheveux blonds de Serena apparurent à la fenêtre, le plus discrètement du monde. Blair afficha un immense sourire.
Mlle Durand : C’est mon cours qui vous fait rire Miss Waldorf ?
Blair : Non mais je ne me sens pas bien. Je préfère rentrer chez moi… Je vais passer à l’infirmerie d’abord si vous le permettez…
Mlle Durand : Il est difficile de vous croire avec votre mine réjouie.
Blair : Je pleurerais la prochaine fois.
Elle se leva et rassembla ses affaires.
Mlle Durand : Que vous arrive-t-il Miss Waldorf… Nous ne vous reconnaissons plus ses dernières semaines.
Blair : Je me sens pas bien je vous l’ai dit.
Elle claqua la porte et partie en courant, ses talons Manolo Blanik claquait sur le sol. Tout St Agnès l’entendit. Mlle Durand leva les yeux au ciel… Sa meilleure élève séchait les cours maintenant ! Mais où allait le Monde ?
Serena et Blair se sautèrent dans les bras comme si elle ne s’était pas vue depuis plus de un an. Serena se dégagea de l’étreinte de Blair et lui attrapa le menton afin de regarder son visage. Elle ne l’avait pas revu depuis l’incident à la répétition. Elle a souri à la vue du visage de son amie.
Serena : Alors Rocky, on ne regarde pas son téléphone portable ?
Blair : Rocky ?
Serena : Tu as vu ta lèvre ? Tu as une croute noire, on dirait que tu as fait un combat de Boxe. Tu as déjà vu Million Dollar Baby ?
Blair : Mais TAIS TOI !
Elle quittèrent l’école à deux et se rendirent dans un café près de central parc. Celui où elles étaient allées après leur première discussion. Elles y étaient retournées presque tous les jours la semaine dernière. Les environs de Centrale parc étaient presque les seuls endroits neutres.
Blair : Pourquoi tu es venue si tôt ? J’ai du sécher…
Serena : J’en avais marre des cours. Ne me dis pas que tu n’as jamais séché ? En faite, tu ne fais pas seulement semblant d’être sage. Tu l’es vraiment !!!
Blair : Oui je suis sage. Ce n’est pas un défaut. Comment as tu trouvé ma salle ?
Serena : Je suis allée à l’accueil j’ai demandé un dossier d’inscription. Elle est allée le chercher. J’ai eu le temps de fouiller dans l’ordi et de trouver ton dossier … Ton emplois du temps.
Blair : Attends ! Tu as lu mon DOSSIER ?
Serena : Oui. Quelle élève appliquée tu es… On ne gonfle pas un peu vos notes à St Agnes par hasard ? Dit-elle pleine d’ironie. Lorsqu’elle avait vu la rangée parfaite de A+ dans chaque matière Serena avait cru halluciner.
Blair : Les élèves de 1er et de terminal on un traitement de faveur pour leur dossier. Ne me fais pas croire qu’à Constance c’est différent.
Serena : Comment tu crois que j’arrive à avoir quasiment que des B et des A alors que je rends un devoir sur 5 ou 6 ?
Blair : Tu rends des devoirs ? Je suis fière de toi. Bon assez parlé de cours ! Tu ne devais pas me dire quelque chose ?
Serena devint rouge presque timide. Pourtant d’ordinaire… Elle ne l’était pas. Ses yeux bleus brillaient d’excitation et de peur.
Serena : Je ne l’ai encore dit à personne et je ne lui en ai pas parlé depuis… Je… A la répétition j’ai dansé avec Edward ! Ensuite, je voulais rentrer chez moi et dormir. Mais Chuck était parti avec la Limo … Edward m’a proposé de me raccompagner, mais pour finir on est allé chez lui. On a regardé des films toute l’aprèm sur son lit. J’étais en train de m’endormir. Mais il pensait que je dormais déjà. Et il m’a dit plein de truc.
Blair : Plein de truc ?
Serena : Bah je ne sais plus trop…
Blair : Tu ne veux pas trop le dire surtout !
Serena : Ok …Ce n’est pas mot pour mot mais il m’a dit un truc genre « Si tu savais l’emprise que tu as sur moi, tu me rends complètement fou… »
Elle avait pris une petite voix complètement surexcitée.
Blair : J’espère qu’il ne l’a pas dit avec cette voix là… Mais c’est mignon. Dit-elle en un sourire. Nate et elle s’était rapproché mais elle n’avait aucun souvenir de déclaration passionnée. Enfin… Nate n’était pas un passionné. Il était une passion pour toutes les filles de L’Upper East Side… C’est différent.
Serena : S’il ne m’avait dit que ça…
Blair : Et ?...
Serena : Et comme je ne dormais pas. Et que j’étais fatiguée et que j’avais fumé…
Blair lui lança un regard noir.
Serena : Oui… J’avais besoin de me détendre B ! La répèt c’était affreux !
Blair : Ok … Alors ???
Serena : Sans rouvrir mes yeux je l’ai embrassé. Je ne sais pas ce qui m’a pris !
Blair esquissa un nouveau sourire. Elle avait deviné la fin de l’histoire dès le « J’ai dansé avec Edward… » Mais elle voulait l’entendre de la bouche de Serena. Elle avait toujours été friande des petites histoires d’amour. Et visiblement, Edward était un grand romantique mais surtout un grand Amoureux ! Alors les mecs bien existaient vraiment ?
Serena : Depuis je ne lui ai pas envoyé de message ni appelé. J’ai évité mon frère parce qu’ils sont toujours à deux ! J’aurais jamais du l’embrasser. Mais il était là a me dire toutes ses choses tellement parfaites. Même toi tu l’aurais embrassé, je me serais cru dans un film d’amour des années 50 …
Blair : Pourquoi tu ne t’autorises pas à être heureuse un peu ? Edward va peut-être réussir à te montrer le chemin du bonheur.
Serena : Et depuis quand tu es psy ?
Blair : Depuis que tu en à besoin très chère.
Serena tourna dans son café. Elle regardait les spirales se formaient en évitant les yeux de Blair.
Blair : Qu’est ce qui te bloque avec Edward ? C’est vrai… Tu m’en as beaucoup parlé. Il est beau d’après ce que j’ai vu dimanche. Il ne doit pas être bête ! Il est attentionné et il est dingue de toi. C’est des qualités qu’un mec n’assemble pas si souvent.
Serena : Oui… Mais je ne sais pas. J’ai l’impression de n’avoir jamais voulu de tout ça. Les relations amoureuses, ça n’a jamais été pour moi. Je n’ai jamais eu de petit copain. Etre la demie sœur de Chuck Bass … C’est compliqué. Edward est son meilleur ami … Et si c’était pas le bon… Tu vois et si j’étais pas amoureuse de lui. Je ne veux pas lui briser le cœur. Pour quoi tu me regarder comme ça ?
Blair : Parce que tu réfléchies beaucoup trop. Pose toi une seule question… Il te plait ?
Serena réfléchie. Il avait tout … Il ne pouvait que lui plaire. Pourtant Serena avait l’impression que son cœur ne pouvait pas lui donner la place qu’il méritait. Comme s’il était déjà saturé. Mais par quoi ?
Serena : Oui mais…
Blair : Mais arrête avec tes « Oui mais » ! Envoya lui un message. Dis lui que tu veux le revoir.
Serena sortit son téléphone et regarda Blair.
Blair : Tu ne veux pas que je te dicte le message aussi ?
Serena : Tu veux bien ? S’écria la jeune fille visiblement ravie.
Blair : Serena… Allez ! Dis lui ce que tu ressent. Ça ne doit pas être si dur. A moins de s’appeler Nate Archibald. Murmura-t-elle pour elle même. D’ailleurs, Serena n’avait probablement pas entendu.
Elle baissa les yeux sur son téléphone et tapa le message durant moins de 20 secondes.
Lorsqu’elle le rangea dans son sac, Blair la dévisagea.
Blair : Rassure moi. Tu ne lui a pas dit je t’aime ? Parce que je ne vois pas ce que tu as pu taper d’autre en si peu de temps.
Serena : Mais non ! Je lui ai donné rendez vous ce soir. Et pourquoi tu ne viendrais pas ? ça va être cool ! Allez B ! On n’est pas encore sortie cette semaine !
Blair : Ma sortie de Samedi fait crédit à toutes les autres jusqu'à la fin de ma vie.
Serena dodelina de la tête. Il est vrai qu’elle avait très mal finie…
Blair : Et je doute que ton copain m’apprécie.
Serena : C’est l’occasion. Il est très ouvert ! Beaucoup plus que Chuck…
Blair : Et moi après je tiens la chandelle ? Non merci.
Serena la supplia des yeux.
Blair : OK S. Arrête de me regarder comme ça. C’est où et à qu’elle heure ? Mais tu vas voir je vais être de trop une fois que tu auras déclaré ta flamme. Si tu veux je t’accompagne juste.
Serena lui embrassa la joue et se leva.
Serena : Tribeca ok ?
Blair : Attends ! C’est en zone Bass ! Serena …
Serena : Ok ! Au Cielo alors ! C’est neutre. 22h.
Blair : Tu vois quand tu veux. N’oublie pas d’avertir Edward.
Serena : Que tu viens ?
Blair : Que tu changes d’endroit !
Serena salua son ami et quitta le petit café. Blair avait une idée derrière la tête. Ce soir, elle n’irait pas seule au cielo… Edward avait l’esprit ouvert ? Tant mieux… Et heureusement.

CÔTE WALDORF


Le soir même chez Blair…
Nate : Merci Madame Waldorf. C’était délicieux.
Eleanor : Nate voyons, c’est Dorota qu’il faut féliciter. Je suis heureuse de vous revoir ensemble les enfants.
Blair : Maman.
Harold : Ta mère s’inquiétait. Blair.
Blair : Je ne vois pas pourquoi.
Nate pris la main de Blair sous la table afin de la calmer. Elle détestait parler à ses parents de sa relation avec Nate. Il avait toujours trouvé ça craquant.
Harold : Nate a toujours été très attentionné. Il prend soin de toi et surtout fait attention à toi. Je n’aime pas te savoir seule lorsque tu sors.
Blair se leva de table pour mettre court à la discussion.
Blair : Je vais dans ma chambre.
Elle traîna Nate par le bras alors qu’il était encore le nez dans son assiette. Une fois dans sa chambre, Blair retira sa robe et fouilla dans son dressing.
Nate : Qu’est ce que tu fais ?
Blair : On sort ce soir.
Nate : Je pensais que tu voulais regarder un film…Dit-il sur le ton de la déception
Blair fit une moue s’approcha de son petit ami. Cette après midi, il avait eu un match de lacrosse. Il était épuisé, plein de courbatures et ne pensait qu’à dormir. Mais comme il avait promis à Blair de manger avec elle et de passer sa soirée avec elle, il avait pris une douche et avait retrouvé sa petite amie. Elle lui entoura la taille et colla sa tête contre son torse tout en lui caressant le dos d’une main.
Blair : Je voulais que l’on sorte un peu. Toi et moi.
Nate se mordit la lèvre… Il culpabilisait tellement qu’il ne se sentait jamais capable de lui dire non et Blair s’en amusait beaucoup depuis Dimanche. C’était sa petite vengeance personnelle probablement.
Nate : Blair s’il te plait ! Une autre fois … J’ai dit à mes parents que je rentrais pour 00H.
Blair : Mais il est 21H30 on a le temps !
Nate : Justement B. Je suis claquée ! J’ai fais du sport toute l’aprèm. Même Ben était fatigué.
Blair : Tu ne me parle plus de ce crétin on avait dit. Et j’ai fais les magasin avec Katie et Isa pendant 3heures ! C’est du sport aussi.
Nate : Il faudra bien que tu le pardonnes. Blair. C’est ton cousin, il ne l’a pas fait exprès.
Blair : Tu sors avec Ben ou avec Moi ? Parce que c’est lui que tu défends alors que c’est moi qui suis blessée ! S’écria-t-elle indignée.
Nate souris devant sa tête complètement choquée. Il l’embrassa rapidement sur les lèvres. Sa lèvre inférieure avait dégonflé mais il restait toujours une marque. Il prolongea le baiser. Blair avait toujours l’odeur d’un bonbon. Il adorait ça. Elle était comme sucrée.
Nate : Ok. On sort. Mais je rentre quand même à minuit.
Blair lui rendit son baiser avant de retourner la tête la première dans son immense dressing. Nate : Et on va où ?
Blair : Tu verras !
Nate : On ne rejoint pas Isa et John rassure moi…
Blair : Non ! Rassure toi. Dit-elle le sourire aux lèvres. Après tout. Elle ne mentait pas. Ils ne rejoignaient pas Isa et John… Mais Serena et Edward !
Il souffla de soulagement. Il n’aimait pas Isa… Et encore moins John, c’était un abrutit de première qui été plus que prétentieux. Ok son père était un représentant du Congrès … Et alors ?
Nate : Et on va où?
Blair : SURPRISE.

Revenir en haut Aller en bas
N&S
Blair Waldorf
Blair Waldorf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Age : 18
Séries preferées : : Gossip girl. Gossip girl. Gossip girl <3

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Lou
couple favoris : Damon/Elena, Serena/Nate, Veronica/Logan, Chuck/Blair, Caroline/Tyler, Mark/Lexie.
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Ven 24 Fév - 18:58

Ah, j'avais trop trop hâte de voir la suite ! Et encore une fois j'ai trop trop hâte de voir la suite !

Je suis peut-être une Serenate et Blass mais le Edward/Serena et Nate/Blair sont mignons il faut le reconnaître. Smile
Déjà j'ai adoré la partie Serena/Blair, elles sont trop à deux. Razz J'imagine bien Edward dire des mots d'amours et Serena qui est entrain de craqué. Laughing
Puis la partie Nate/Blair, là j'ai juste eu le big smile car je m'imagine déjà le double rencard.Oh ! Et aussi la tête de Nate ou bien celle de Serena. Laughing

Viiiiiveeeement la suite ! cheers

Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 23
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Sam 25 Fév - 2:19


Pareil ! Le double rencart s'annonce juste TERRIBLE !
J'aime bien aussi Blair/Nate et Serena/Edward, j'ai hâte de voir ce que ça va donner les quatre ! Et j'en connais un autre qui ne va pas être content de ne pas être dans l'histoire xD

Sinon j'ai adoré le :
"Enfin… Nate n’était pas un passionné. Il était une passion pour toutes les filles de L’Upper East Side… " Mdr' ! Moi c'est Chuck ma passion xD

Bref, trop pressée de lire la suite !
Revenir en haut Aller en bas
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 730
Age : 22
Localisation : Les Hamptons

Séries preferées : : Séries préferées :
Gossip Girl/Grey's anatomy/Skins/Weeds/Smallville/Pretty Little Liars/


Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Lun 27 Fév - 0:09

Hello les filles... C'est épuisée en rentrant du carnaval que je vous poste mon petit chapitre. Voilà le double rencard Smile On dit Merci Blair ! ^^
Bisou bisou ! ( bonne lecture j'espère que ça vous plaira Smile )

CÔTE W/B



Blair et Nate arrivèrent devant le cielo à 22H pile. Lorsque Blair montra l’établissement à Nate il soupira de plus belle. L’une des boites les plus branchées de Manhattan … SUPER elle allait forcément vouloir danser… Il ne savait même plus comment marcher. Elle ne pouvait pas arrêter un peu de le torturer ???
Nate : Blair… Tu es sérieuse ? Tu veux que l’on sorte. Toi et moi au CIELO ? On est mercredi soir. Je m’attendais à je sais pas… Un ciné. Un petit bar tranquille ! Mais pas à une boîte comme ça…
Blair : Natie s’il te plait ?
Elle s’approcha de lui et malgré ses immenses talons due se mettre sur la pointe des pieds pour atteindre les lèvres de son petit ami. C’est dingue comme un petit bisou arrangait souvent bien des problèmes…
Nate : Je fume une cigarette et on rentre ok ?
Blair : Non Nate ! Tu sais que je n’aime pas t’embrasser après que tu es fumé.
Nate la regarda elle était craquante à faire sa petite moue, ses cheveux bouclés volaient avec le vent froid d’un début d’automne. Nate l’embrassa tendrement, sa main se déposa sur le dos de Blair afin de prolonger leur baiser. Blair finit par s’écarter le regardant, sans comprendre cet élan d’amour.
Nate : Je t’ai embrassé pour la soirée. Maintenant, je peux fumer.
Blair lui frappa le bras et leva les yeux au ciel. Il pouvait être exaspérant des fois… Comment pouvait-il réunir autant de qualité mais autant de défaut à la fois ? Ce n’était pas rationnel. Ce n’était pas scientifique !
Blair : Je t’attends à l’intérieur. J’ai froid. Dit-elle fâchée.
Nate : Blair ! Attends ! Je rigolais…
Trop tard, elle était déjà rentrée dans la boîte. Bon… De toute façon elle faisait la tête. Alors autant fumer. Il sortie une cigarette et l’alluma. Profitant ainsi de l’instant de répit avant d’entrer dans la boite où tous les jeunes de son âge seraient déchirés, la musique trop forte et où Blair lui ferait maintenant la tête.
… : Tu vois que tu ne rigolais pas. Tu fumes finalement.
Nate se retourna et aperçu un jeune homme lui aussi entrain de fumer. Dans l’ombre il ne le reconnu d’abord pas. Mais lorsque celui ci s’avança il vit Edward Bowlen. Le petit chien de Bass comme l’appelé Ben… Mais après tout. N’était-il pas celui de Benvolio lui même ?
Nate : Voilà ce que l’on récolte à fréquenter des endroits neutres. On croise l’infâme population Bass. Dit-il en levant les yeux au ciel.
Edward : C’est drôle j’aurais plutôt dit les pourritures Waldorf.
Edward le regarda de haut en bas comme l’aurais fait Chuck. C’était juste moins impressionnant. Mais ça voulait dire là même chose.
Nate : Attends… Chuck est dans la boîte ?
Il semblait soudainement paniqué à l’idée que Blair puisse se trouver seule dans un endroit où Chuck se trouvait.
Edward : Pas de Panique pour ta belle. Il n’est pas là. Ben est là ?
Nate souffla de soulagement sans retenu.
Nate : Non plus. Tu peux y retourner tranquille il ne te refera pas ta belle petite gueule. Il a de la chance… Il n’a pas de copine lui…
Edward : Je n’avais pas peur pour moi.
Nate : Pour qui ?
Edward : Serena.
Serena… Pourquoi n’y avait-il pas pensé… Le fait que Blair veuille sortir en boite un mercredi soir rien qu’elle et lui était juste impossible. Il se doutait qu’il y avait quelqu’un à rejoindre… Il n’avait pas pensé que ça serait Serena et Edward…
Nate : Attends, Serena est là ?
Edward : Je sors pas tout seul en Boite !
Nate : Elles sont d’incroyables manipulatrices garces.
Edward : Tu parles de Serena autrement. Murmura-t-il
Nate : Allez arrête de faire le brave. J’ai raison. Si on est là toi et moi ce n’est pas un hasard. Elles voulaient passer une soirée à deux, on est juste leur passe temps.
Edward : Attends je comprends pas… Pourquoi elles voudraient passer une soirée ensemble ?
Nate : Bass ne t’en a pas parlé ? ça m’étonne… Et ça m’étonne que tu n’ai rien remarqué surtout. Serena et Blair sont devenues les meilleurs amies du monde il y a de ça un peu plus d’une semaine. Complètement inséparable.
Devant l’air choqué de Edward. Nate lui frappa l’épaule comme pour le réconforter.
Nate : Vas comprendre… On s’y fait.
Edward : Chuck cautionne ? Dit-il visiblement surpris.
Nate : Hier soir quand on buvait un coca à deux… Il m’a dit que ça le faisait kiffer. Il voulait réaliser son fantasme, c’est à dire : plan à trois plus inceste.
Edward ne pu empêcher un sourire… Comment Nate pouvait-il savoir si la relation de Blair et Serena dérangé Chuck étant donné que même lui même, son meilleur ami, n’était même pas au courant de son avis.
Edward : Cynique en plus de ça ?
Nate : C’est dans mon éducation disons.
Edward : Nous ne sommes pas si différent. Allons remettre nos copines en place.
Nate : Attends… tu es avec Serena ? Dit-il sous le choc.
Edward : Oui… C’est récent ! En faite… C’est depuis ce soir.
Le cœur de Nate fit des bonds à droite et à gauche de sa poitrine. « Je suis avec Blair. Je suis avec Blair, JE SUIS AVEC BLAIR. » Ce répéta-t-il intérieurement comme pour se convaincre qu’il se moquait éperdument que Serena ait un petit copain.
A deux, ils entrèrent dans la boite de nuit surpeuplé. Comme Nate l’avait prédit, une bonne partie des jeunes étaient complètement à la ramasse. Leurs corps bougeaient sans rythme sur le son de la musique que cracher les hauts parleurs. Les deux garçons perdirent presque tous leurs sens, tant la luminosité, les bruits, et l’air était en mouvement autour d’eux.
Edward : C’est tout Serena cet endroit… Le problème c’est que pour la retrouver bonjour.
Nate : Ce qui me dérange, c’est que ce n’est pas Blair du tout ! Alors ça va être encore pire.
Edward : On n’en retrouve une, on retrouve l’autre.
Nate hocha la tête comme pour approuver. Les garçons se sont alors faufilés dans toute la boite, a la recherche de leurs petites amies respectives. C’est Nate qui aperçue Serena en premier, il remarqua qu’elle dansait avec une fille. Ce n’est que plus tard qu’il se rendit compte qu’il s’agissait de sa petite amie. La Blonde usait de tous ses charmes. Nate n’eut d’yeux que pour elle. Danser prenait tout son sens. Il s’arrêta et la regarda ainsi, le sourire se formant sur ses lèvres. C’est Edward qui le sortie de ses pensée.
Edward : Elles sont vraiment « amies » ? Dit-il en les observant la tête légèrement penchée comme un enfant de 4 ans qui tenter de comprendre la situation.
Nate : Je sais… Mais ne t’inquiète pas. On s’y fait.
Les deux filles dansait tout en éclatant de rire. On ne pouvait que les remarquer. C’était probablement les seules qui réussissaient à sortir du lot de jeune dépravé. Elles étaient pétillantes. Ce qui expliquait le nombre de garçons qui rodaient autour d’elles comme de véritable prédateurs. Si bien que Nate et Edward n’eurent d’autre choix que de s’asseoir au bar et de les surveiller.
Edward : D’autant qu’elles sont plutôt agréable à regarder lorsqu’elles sont toutes les deux.
Je comprends que Chuck soit tenté par un plan à trois…
Nate lui lança un regard complice. Malgré sa fatigue. Il passait une relativement bonne soirée. Edward n’était pas si terrible. Et s’il faisait un effort, il pourrait presque s’entendre. Il se dit d’ailleurs que s’il venait à passer un peu de temps avec lui… Il devrait le faire cet effort. Pour Serena. Enfin… Pour Blair ! Edward observait les deux filles avec fascination. Elles n’avaient rien en commun. Si ce n’est une beauté indéniable mais complètement opposée. Même s’il avait du mal à croire que Serena s’amusait avec Blair Waldorf. Elle avait le sourire. Elle dansait. Elle riait. Et il aimait la voir ainsi. Heureuse. C’est dernier temps elle avait été étrangement distante. Et soudainement, Dimanche, son rêve s’était réalisé. Elle l’avait embrassé. Il crut que c’était d’abord une erreur de sa part. Mais lorsqu’elle lui avait envoyé un message ce matin. Il avait littéralement explosé de joie comprenant que Serena avait décidé de lui laisser une chance. Mais Serena Van Der Woodsen resterait Serena Van Der Woodsen. Les plus gros trésors sont toujours protégé par d’innombrable secret. Le seul problème restait Chuck … Comment allait réagir son meilleur ami ? Edward avait peur se la réaction de celui-ci. Et il avait envie de demander conseil … Mike et Porter ? Non… Ce n’était pas le genre d’ami à avoir une réponse pour ce genre de question.
Nate : Un Mojito s’il vous plait.
Edward : Tu crois que je dois le dire à Chuck ?
Nate fit pivoter son siège vers Edward qui venait de lui adresser la parole. Vraiment ? Il lui demander un conseil ? Comment devait-il réagir ? Il appartenait aux Bass. Lui aux Waldorf. Jamais au grand jamais il n’aurait cru être ainsi assis entre deux chaises. Il avait envie de partir en courant. Récupérer Blair et partir en courant. Il jeta un regard en direction des deux jeunes filles. Elles bougeait toujours à deux s’amusant comme jamais. Oui comme jamais. Car le nombre de fois où il avait vu Blair se défouler ainsi pouvait se compter sur les doigts d’une seule main. C’est ainsi qu’il renonça à la fuite.
Nate : Pardon ?
Edward : Je… Je ne devrais pas te demander ça. Mais je me rends compte que à part Chuck. Je n’ai pas vraiment d’ami. Et…
Nate : Crois moi. Je suis le mieux placé pour te comprendre. Etre le meilleur ami de Benvolio Waldorf ne laisse pas de place pour une autre amitié. Je t’écoute. Peut-être que j’ai déjà eu le souci.
Edward : Bah justement. Comment as tu annoncé à Ben que tu sortais avec sa cousine ?
Nate fut totalement désarçonné par la question de Edward. Il réfléchie alors à une réponse. Mais il n’en avait pas. Il n’avait jamais eu à l’avouer à Ben.
Nate : Blair et moi sommes ensemble depuis quoi… l’âge de 4 ans ?
Edward ne put s’empêcher d’ouvrir sa bouche. Sa mâchoire aurait d’ailleurs put se briser tant il était surpris par la réponse de Nate.
Edward : Sérieux ? Je ne savais pas… Vous n’aviez pas l’air si proche au répète.
Nate : On s’est fortement engueulé… Comme jamais d’ailleurs. Il y a moins de 3 semaines.
Edward : Merde. Pardon… Pourquoi ?
Nate : ça ne te regarde pas. Lui répondit-il froidement.
Edward plongeant son regard dans le verre. Il oubliait peut-être trop vite qu’une frontière infranchissable les séparait. C’était comme si les deux jeunes hommes communiquaient alors qu’entre eux il y avait le mur de Berlin. Ce n’était pas facile de s’entendre et de se comprendre il fallait être extrêmement diplomatique. Nate avait été agressif et devant le silence soudain de Edward, il s’en rendit compte. Il décida d’adoucir l’ambiance. Les réchauffement durant la guerre froide n’était que bénéfique non ?
Nate : Tu n’es peut-être pas obligé de lui en parler tout de suite si tu n’as pas envie. Je veux dire c’est vraiment récent entre vous. Et puis tu n’es pas seul dans cette histoire. Il y a Serena. C’est sa demie sœur. Si ça se trouve elle voudra lui annoncer à sa façon. Mais si ça peut te rassurer. Ben a toujours fait la différence entre son meilleur ami et le petit ami de sa cousine. Je veux dire. On ne s’est jamais engueulé à cause de ma relation avec Blair. Même si j’ai pu la faire souffrir. S’il m’en a voulu. Il ne m’en a jamais tenu rigueur longtemps. Je ne vois pas pourquoi Bass réagirait mal.
Edward le regarda et lui sourit. Ce soir, ils avaient tous les deux fait un pas vers l’avant. Aucun n’était resté sur place. Ils avaient tous les deux fait un effort. Et ce seul pas avait tout remis en question dans la tête des garçons… Serena et Blaor arrivèrent au bar à deux. Elles avaient finalement apperçu leur petit amis à deux. Mais visiblement, ils ne faisaient que discuter…
Serena : Attends ! Tu as ammené NATE ?
Blair : Je n’allais pas tenir la chandelle … En plus, je lui avais promis de passer ma soirée avec lui et je te l’avais promis aussi. Ne t’inquiète pas. Il est gentil ! Et puis avec Chuck que tu fréquentes tous les jours, Nate c’est un ange.
Serena : Je n’en doute pas.
Elle fut soudainement très mal à l’aise. Ce qu’elle avait décidé d’ignorer au début de leur amitié commençait à lui mettre une épine dans le pied. Blair trainé Serena vers le bar. Elle embrassa rapidement son petit ami et pris son mojito afin d’en boire une gorgée.
Serena : Edward, je te présente B…
Edward : Blair Waldorf. Enchanté.
Il tendit sa main à la jeune fille en un franc sourire. Blair lui accorda un sourire pour toute réponse. Nate la dévisagea. Elle était incroyable. Quelle peste !
Serena : B !
Edward : C’est pas grave j’en connais un autre qui va réagir de la sorte. C’est drôle si tu n’étais pas Blair Waldorf. Je jurerais que Chuck Bass et toi n’êtes pas tellement différents.
Nate passa sa main sur son visage, Blair le regarda de haut en bas avant de finir d’une traite le mojito de Nate puis elle montra le verre vide au Barman. Edward compris son erreur car un silence lourd s’était installé. On ne parlait pas de Chuck à Blair et de Blair à Chuck… Pourtant il connaissait les règles ! Lorsque le Barman apporta un autre verre. Blair s’en saisait. Mais Nate réagis.
Nate : B. On va être résonnable qu’en penses-tu ? Nous sommes mercredi. Demain, il y a cours. Tes parents sont chez toi…
Blair le fusilla du regard et repris le verre que Nate lui avait volé. Bon d’accord techniquement, c’était le verre de Nate… Mais elle se l’était appropriée. Edward attrapa le menton de Serena et la regarda dans les yeux. Elle s’était défendue mais trop tard, il avait compris à la vue de ses yeux rouges vifs que Serena avait encore fumé ce soir.
Edward : Serena…
Serena : Mais vous avez pas finis les mecs ? On n’est plus des petites filles.
Edward : Ah oui ?
Serena attrapa les mains de Edward et les déposa sur ses hanches, le forçant ainsi à se lever.
Serena : Danse avec moi. Et tu verras.
Edward : Je ne demande qu’a voir.
Elle l’entraina sur la piste de danse. Collant son corps au sien. Elle mis ses mains autour de sa nuque. Elle avait toujours adoré danser avec Edward. Depuis qu’elle était toute petite. Peut-être parce qu’il la regardait avec admiration et envie. Edward suivait tant bien que mal les mouvements fluides du corps de Serena. Elle était dure à suivre. Branché sur pile électrique, la demoiselle utilisait son corps divinement bien particulièrement sur ce genre de musique. Nate fit pivoter son siège. Gêné de voir Serena ainsi. Il plongea son nez dans son verre. Mais pourquoi à chaque fois qu’il voyait Serena, il avait ce petit picotement dans le ventre. Il tenta de se changer les idées. Blair était juste à côté de lui…
Nate : Tu aurais du me le dire.
Blair : Tu ne serais jamais venu si je t’avais dit que l’on rejoignait des Bass. Lui dit-elle sur un ton de reproche.
Nate : Probablement. Tu ne m’invites pas à danser ? Tenta-t-il.
Blair : Tu te moques de moi ? Déjà c’est au garçon de proposer. En plus je pensais que tu étais fatigué…
Nate : Serena a invité Edward non ?
Blair : On parle de Serena.
Nate : Tu m’étonnes.
Blair : Pardon ?
Nate rougie. Il fallait vite qu’elle oublie son écart léger. Blair ne devait sous aucun prétexte être au courant. Il attrapa les mains de Blair et l’entraîna près de Edward et Serena. Surprise par cet élan de motivation, Blair se laissa guider. Nate s’approcha de Blair et l’embrassa du bout des lèvres. Elle le regardait dans le fond des yeux. Il semblait tellement pensif… Il avait toujours été rêveur. Mais depuis qu’il était entré dans la boîte elle le sentait à côté de ses baskets.
Blair : Tu es ailleurs ?
Nate : Je t’aime. Dit-il comme pour la rassurer.
Blair : Idem. Répondit-elle sans vraiment en être persuadée.
Dur de se remettre ensemble après une telle trahison… Ce n’est pas Nate Archibald ni Blair Waldorf qui vous diront le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
N&S
Blair Waldorf
Blair Waldorf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Age : 18
Séries preferées : : Gossip girl. Gossip girl. Gossip girl <3

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Lou
couple favoris : Damon/Elena, Serena/Nate, Veronica/Logan, Chuck/Blair, Caroline/Tyler, Mark/Lexie.
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Lun 27 Fév - 1:13

Je suis en big love ! J'ai eu le sourire du début à la fin.
J'ai adoré la blague de Nate "Hier soir quand on buvait un coca à deux… Il m’a dit que ça le faisait kiffer. Il voulait réaliser son fantasme, c’est à dire : plan à trois plus inceste." Laughing Sinon j'ai bien aimé les passages Nate/Edward, je les vois bien amis. Smile Oh et j'adore Serena qui est mal à l'aise sachant qu'il y a Nate, ou quand Nate est mal à l'aise de voir Serena danser ou encore son coeur qui fait des bonds de droites à gauche.. RAAAH ! Nate commence à faire des gaffes, il devrait faire attention. Razz Enfin, j'ai adoré ce double rencard !

J'ai trop trop trop (...) trop hâte de voir la suite ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 23
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Mar 28 Fév - 1:37


Moi aussi j'ai trop aimé ! C'est juste TERRIBLEMENT GENIALE ! J'adore Nate / Edward, ils sont trop pareils quoi ! J'espère qu'ils vont être amis ! Et puis comme d'habitude : je veux la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
blair38
Fan de G.G
Fan de G.G
avatar

Féminin
Nombre de messages : 52
Age : 20
Séries preferées : : Séries préferées : Gossip Girl-Glee-Vampire Diaries-One Three Hill-NCIS

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Laura
couple favoris : Nate/Blair-Quinn/Sam-Elena/Damon-Ziva/Tony
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Mer 29 Fév - 15:51

J'ai ADORE!!!
Les 2 nouvelles "amitiés" sont cool et puis j'aime Edward et Serena.
Nate et Blair sont mignons et ça me donne encore plus envie de voir un triangle amoureux avec M Bass!!
Revenir en haut Aller en bas
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 730
Age : 22
Localisation : Les Hamptons

Séries preferées : : Séries préferées :
Gossip Girl/Grey's anatomy/Skins/Weeds/Smallville/Pretty Little Liars/


Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Jeu 1 Mar - 13:07

Petite suite... Smile Merci à vous les filles Smile

CÔTE B/W



Deux semaines plus tard…
J-7 avant le Bal des débutantes.

Nate : B ! Nous allons être en retard à la répétition ! Il n’en reste plus que deux je te rappelle.
Blair était en train d’enfiler son polo Blanc dans la salle de bain. Nous étions dimanche matin. Dans une semaine, ce serait le grand jour. Elle monterait les marches et elle serait acceptée dans la haute société de New York. Mais elle avait du mal à se concentrer là dessus ce matin. Elle en voulait terriblement à Nate. Encore. Hier soir, ils auraient du passer la plus belle nuit de leurs vie, être à deux. Blair avait tout prévu pour que ça soit absolument parfait. Pour oublier le passer et enfin accorder à Nate ce qu’il attendait. Elle s’était imaginée toute sa soirée dans la tête. Ça aurait pu être parfais. Ça aurait du l’être. Mais, oui mais… Parce qu’il y avait de toute façon toujours des « mais » dans la vie de Blair… Mais Nate avait été légèrement en retard. Légèrement était un terrible euphémisme. Il avait franchi la porte de la chambre de Blair à 4heures de matin. Il était tombé sur Blair, endormie au dessus des draps en chemise de nuit de soie et de satin, le menu de Vacances Romain d’Audrey Hepburn tournait en boucle sur l’immense écran plat accroché au mur en face du lit de Blair. Des dizaines de bougies entouraient le lit, des pétales de rose s’ornaient sur celui-ci. Il avait mit Blair sous la couverture en enlevant les pétales de rose de ses cheveux châtain, puis il était parti. N’osant pas s’allonger auprès d’elle. Se trouvant affreux. S’il avait été en retard, c’est parce qu’il était sorti avec Ben jusqu'à pas d’heure. Il avait complètement oublié Blair. Encore. Il était sorti de la chambre de Blair et il était rentré chez lui. Ce matin il était passé la prendre avant la répétition. Ce qu’il faisait d’ailleurs à chaque répétition. Elle finit par sortir de la salle de bain. Blair toisa son petit ami de haut en bas. Il regardait le sol, visiblement gêné. Blair se mordit la lèvre afin de ne pas pleurer devant lui. La route fut des plus désagréable. Celle ci ne céda pas aux tentatives de bavardage de Nate. Elle regardait les rues de New York défiler à travers les vitres teintées de la limo. Nate posa une main sur son bras. Elle s’en dégagea d’un brusque haussement d’épaule.
Nate : Blair… Excuse moi.
Blair : C’est loin d’être suffisant. Dit-elle laissant une larme coulait sur le long de sa joue. Elle porta son pouce gauche à son visage de porcelaine afin de l’enlever rapidement. Elle finit par se retourner et faire face à son petit ami.
Blair : Nathaniel… Il y a de cela un mois. Si on m’avait demandé comment serait ma vie dans 5 ans, j’aurais répondu sans aucun doute, que je serais étudiante à Yale, et que je serais fiancée depuis peu à Nathaniel Archibald le fils du capitaine, un Van Der Bildt étudiant de Dartmouth. Si on m’avait demandé d’expliquer comment je voyais ma vie dans 10 ans, sans AUCUNE hésitation j’aurais répondu mariée à Nathaniel Archibald et diplômée de Yale, probablement avec un post dans la rédaction de Vogue New York. Dit-elle avec un sourire fière de sa vie futur. Si on m’avait demandé ma vie dans 20 ans j’aurais répondu vivre dans un Penthouse de l’Upper East Side avec mon mari Nathaniel Archibald et mon fils de 5 ans, étant rédactrice en Chef de Vogue New York. Aujourd’hui, si on me demandait comment serait ma vie dans 5, 10, ou même 20 ans. A part dire que je serais rédactrice en Chef de Vogue. Le reste n’est plus qu’une hypothèse. Parce que tu n’es plus mon copain. Je ne te comprends plus. Tu m’as trompé, je t’ai pardonné. C’est la chose la plus dure que j’ai jamais eu à faire dans ma vie Nate. La plus dure. Et pourtant, tu n’es plus le même. Peut-être que c’est moi qui te voie avec des yeux différents, tout simplement. Mais je n’arrive plus à sourire et à faire semblant que tout va mieux parce que rien ne peut être pire que notre relation. Reviens moi. Pour de bon. Je t’en pris. Ou alors fais demi tour et part. Mais ne reste pas au milieu en me tournant le dos seulement. Parce que tu n’as pas le droit de me faire souffrir autant.
Nate la regardait elle pleurait sans ménagement maintenant, mais un sourire se forma malgré tout sur son visage. Elle mis ses deux mains délicatement sur les joues de Nate et déposa un rapide baiser. Elle l’effleura à peine. La limo était arrêtée depuis déjà quelques minutes. Ils sortirent de celle ci, et se dirigèrent vers les vestiaires, sans un regard l’un pour l’autre. Toutes les filles saluèrent Blair, qui leur répondit d’un bref signe de la main. Serena baissa la tête. Elle était au courant de la soirée que Blair avait prévu hier. Elle l’avait aidé à tout mettre en place pendant au moins deux heures dans l’après midi. Serena n’avait jamais été autant mal à l’aise… Mais pour sa meilleure amie. Elle avait pris les devants. Serena et Nate s’étaient baladés dans central Park le lendemain de leur sortie au Cielo. Comprenant qu’ils allaient devoir passer du temps ensemble. Ils avaient discuté et en étaient arrivés à la conclusion suivante : il ne fallait en parler ni à Blair ni à Edward. Les seules au courant étaient donc Ben et Chuck. Serena ne quitta pas Blair du regard. Elle s’était assise du côté Waldorf. Ses yeux rouges montraient qu’elle avait beaucoup pleurée. Soit tout c’était très mal passé, soit Nate n’était jamais venu. Elle alla s’asseoir à côté de Blair. Toutes les filles du vestiaire les regardaient, choquées de la scène. Blair et Serena avaient caché leur amitié jusque là. Mais la blonde ne supportait pas de voir Blair dans un tel état.
Serena : Hey B…
Blair : Serena !
Blair s’accrocha au bras son amie. Resserrant l’étreinte comme si le fait de la serrer lui ferait oublier tout ce qui c’était passé hier et ce matin. Les autres filles Waldorf et Bass quittèrent le vestiaire dans l’incompréhension la plus totale, mais part respect pour ses deux filles chacune reine d’un royaume et qui sans aucune raison s’entre-aidaient.
Serena : Raconte moi…
Blair : Il n’est jamais venu. Il m’a oublié ! Dit-elle dans un éclat de rire nerveux séchant ses larmes. Tu sais ce que tout ça représentait pour moi. Il le savait aussi. Sanglota-t-elle de nouveau comme une petite fille dans les bras de sa meilleure amie.
Serena : Je suis désolée B.
Blair la repoussa délicatement et la regarda, les yeux embués de larmes.
Blair : Tu n’y es pour rien…
Serena ferma les yeux. Si … Elle y était pour quelque chose. Tout était de sa faute. Elle caressa les cheveux de Blair, toujours dans ses bras.
Blair : Je … Je ne sais plus comment le récupérer. Je ne sais même pas si j’en ai envie. Si j’ai encore la force de l’aimer… Je ne sais pas si je l’ai vraiment aimé. Parce que lorsqu’on aime vraiment quelqu’un, on est censé se battre pour le garder non ?
Serena : J’en sais rien. Je ne sais pas. Peut-être que vous avez juste besoin d’un break.
Blair : Tout le monde sait qu’une pause, c’est le début d’une fin.
Serena le savait elle aussi. Elle n’avait jamais vu un couple faire une pause et ensuite se remettre ensemble. Elle repensa à son père et à sa mère, qui avait finalement fini avec Bart Bass. La pause, c’est la rupture, mais avec du temps, pour oublier, et surtout pour souffrir le moins possible.
Serena : Je t’adore B.
Blair : Je t’adore aussi S.
Serena pris la main de Blair et la traîna hors des vestiaires. Ben suivit les deux filles du regard, elles s’échauffèrent à deux sous le regard de tout le monde. Toute cette amitié allait bien trop loin pour Ben. Il fallait que cela cesse. Mais comment ? Elles passaient 90 pour cent de leur temps ensemble. Il se retourna vers Nate qui plaisantait avec Edward… Encore. Ben lui avait fait la morale. Mais les deux garçons semblaient se supporter l’un l’autre. Ben avait l’impression de tout perdre… D’abord Blair, maintenant Nate, son meilleur ami. Pour tout récupérer, il allait devoir retourner Blair contre Serena. Mais comment faire une telle chose ? De l’autre côté de la salle, Chuck aussi était seul et ruminé dans son coin. Si l’amitié de Blair et Serena le mettait dans une incompréhension totale, il passait au dessus. Il voyait Serena plus épanouie auprès de la brunette. Et c’était un plus. Mais le vrai gros problème de Chuck s’était son meilleur ami. Enfin … Il ne l’était plus. Chuck avait senti qu’il s’était fortement rapproché de Serena. Il avait même essayé d’en parler à Edward. Mais Edward lui avait assuré qu’il n’y avait rien entre lui et sa demie sœur. Jusqu'à ce que Chuck les surprenne dans le couloir du palace, près de la suite de Serena, ils s’embrassaient sans retenue. Il n’avait pas fait remarquer sa présence. Il était simplement retourner dans sa suite et faisait comme s’il n’avait rien vu. Mais il avait tout vu et il se sentait trahie. Il était censé être son meilleur ami et il ne lui avait même pas dit pour sa relation avec Serena. Peut-être avait-il eu peur. Mais Chuck lui en voulait surtout de lui avoir caché. Et rien que pour cela il avait décidé de les séparer. Par tous les moyens possibles. Il cherchait un plan voilà tout. Il voulait détruire Edward, le trahir comme lui l’avait fait.
Betty : Allez. C’est bon pour l’échauffement. Venez tous autour de moi. Je ne suis pas satisfaite de l’entrainement de mercredi. J’ai regardé les vidéos des dizaines de fois en me retournant la tête pour trouver le problème. Et je vais vous poser une question simple. Pourquoi dansez vous ?
Mike : Parce que c’est obligé ?
Betty : Mauvaise réponse.
Carter : Pour le bal des débutantes.
Betty : Faux. La danse… ça représente quoi pour vous ?... Rien ? … Vraiment ? Pourtant avant vos ordinateurs, avant vos jeux vidéo et vos téléphones portables, la danse était un moyen de s’amuser. Ce qui n’est pas votre cas. Comment voulez vous danser avec des pieds de plomb ? Il faut avoir le cœur léger. C’est pourquoi à la répétition de mercredi, nous ferrons quelque chose de vraiment spécial, que je n’ai jamais fait dans aucune de mes répétitions et cela depuis que j’enseigne. Mais j’ai le sentiment que c’est exactement ce qu’il vous faut pour dimanche prochain. Et puis, n’oubliez pas que nous répétons également samedi. Bien maintenant assez parler. Mettez vous par couple.
Nate chercha Blair du regard. Elle était la seule à ne pas s’être approché de Betty. Elle était restée en retrait. Une main lui attrapa l’avant bras. Nate n’eut même pas besoin de se retourner pour deviner de qu’il s’agissait, il sentit le parfum de Serena s’engouffrer dans ses poumons comme une bouffée d’air pure.
Nate : Serena ?
Serena : C’est quoi ce plan avec B ?
Elle fronçait les sourcils visiblement terriblement fâchée.
Nate : J’ai rien fait ! La rembarra-t-il.
Serena : Justement ! Et ne me dis pas que tu as peur parce que c’est ta première fois.
Nate : Je ne peux pas Serena ok ? Je n’y arrive pas. Je me sentirais sale.
Serena : Sale ? Mais pourquoi sale ? Tu l’aimes non ?
Nate : Je… J’en sais rien. Répondit-il hésitant.
Serena : Nate… Ce n’est pas…
Edward : Serena tu viens ? On répète là. Dis Nate, tu as vu Blair ? Qu’est ce qu’il s’est passé ?
Le j’en sais rien de Nate voulait-il dire qu’il ne l’aimait plus ? Abandonnerait-il Blair définitivement ?
Serena : ça ne te regarde pas. Allez on va danser.
Serena marcha sur le pied de Nate. Autant vous dire qu’un talon Jimmy Choo de 15 centimètres ça fait mal…
Edward : Qu’est ce qui ne me regarde pas ?
Serena : Vous êtes un sal Curieux Edward Bowlen. Vous le savez au moins ? dit-elle en lui souriant.
Edward : C’est un peu mon amie aussi…
Serena : C’est vrai ce mensonge ? Tu t’intéresses à Blair Waldorf ? Je vais finir par être jalouse…
Les yeux de Serena brillaient d’amusement. Elle était parfaite… Elle l’avait toujours été…
Edward : Tu serais jalouse ? Vraiment ? Non mais je trouve qu’elle et Nate sont très mignons. Et ils sont sympas. Je te rappelle que vous nous avez un peu forcé la main pour que on devienne pote lui et moi. Et ça va. On se supporte.
Serena : C’est vrai.
Edward : Tu sais à qui on devrait forcer la main aussi ?
Serena : Chuck ?
Edward hocha la tête rapidement. Il la faisait valser dans la salle parmi les autres couples c’était la deuxième danse du bal. Et bien que beaucoup la métrisait, Betty était intraitable il fallait la danser sans la réfléchir. Elle devait devenir un réflexe, comme 2+2=4
Serena : Je sais… On devrait lui dire. Mais on n’est bien dans notre petite bulle, juste Blair et Nate sont au courant et ça me va.
Elle faisait maintenant la moue. Edward n’aimait pas le fait que Serena n’ose pas en parler à Chuck. Il avait l’impression qu’elle avait honte de lui.
Edward : Oui… Mais lorsqu’on lui aura enfin avoué. Je pourrais enfin t’embrasser n’importe où. Si je lui avais déjà dit, je pourrais t’embrasser là maintenant. Parce que j’en ai très envie. Mais il ne va pas bien en ce moment… Il me parle presque plus depuis quelques jours.
Serena : C’est plus un petit garçon… Il ne va pas bien. Mais il a tout pour aller bien, il faut qu’il arrête son délire et qu’il profite de la vie.
Edward : A parce qu’il profite pas peut-être ?
Serena : En souriant de temps en temps j’en serais convaincue.
Betty : Serena et Edward, si vous arrêtiez de parler ! Peut-être que vous vous rendriez compte que vous n’êtes plus dans le rythme.
Edward s’arrêta de parler et écouta la musique afin de pouvoir suivre la musique. C’est finalement Serena qui l’aida en accélérant quelque peu.
Betty : Nate ne vas pas sur l’espace danse de Blair. On a dit minimum 50 centimètre pas 30 ! Eloigne toi.
Blair le repoussa de presque 1 mètre en lui donnant un sourire peu chaleureux. Elle se sentait obligée maintenant. Plus de retour en arrière possible. Elle devrait danser avec lui. Elle n’en avait plus le choix. De toute façon le seul avec qui elle aurait pu encore danser c’était Ben. Car il aurait rejeté sa cavalière pour elle sans aucun soucis. Mais Blair ne voulait pas danser avec son cousin. Nate ne la regardait pas. Il n’osait pas. Ses yeux planaient dans toute la salle sans jamais se poser sur Blair. Celle ci en revanche plantait les siens dans ceux de Nate, l’insultant de tous les noms intérieurement. Elle ne faisait pas le moindre faux pas. Ils étaient presque parfaits. Et pourtant rien n’allait…
Betty : Bien. On passe au cotillon ? N’oubliez pas qu’il s’agit de la première danse du Bal. Tout doit être parfait au niveau de cette danse en particulier. Ne vous trompez pas lors des échanges de partenaire. Ne vous poussez pas. Le pied droit commence, le pied gauche suit. C’est clair ? Bien. Musique s’il vous plait.
Aucun danseur de se trompa sur la première partie. Betty avait le sourire jusqu’aux oreilles. Ils avaient tous tellement progressé. Ils étaient un peu comme ses enfants. En un mois elle les avait vu évoluer tous sans exception. Tout lui semblait aller dans les danses mis à part ce petit souci d’expression qu’elle réglerait mercredi… Ils semblaient tellement triste, blasés par la vie alors qu’ils n’avait que 18 ans pour les plus vieux et 16 pour les plus jeunes. Comment était-ce possible ? Est-ce que, lorsque l’on était héritier, tout allait plus vite dans notre vie ? L’argent était-il un frein pour leur envie de vivre ? Elle frappa dans ses mains pour leur indiquer qu’il fallait changer de partenaire. Les jeunes s’exécutèrent agilement comme leur avait appris leur coach. Rien n’était laissé au hasard. Chaque personne savait exactement où elle devait aller, avec qui elle devait aller. Il y avait 5 échanges dans la danse. Benvolio attrapa la main de sa cousine délicatement l’arrachant des bras de Nate.
Ben : Comment tu vas ?
Blair : Nate était avec toi hier soir ?
Ben : Oui.
Blair : Voilà pourquoi ça ne va pas. En plus ce n’est pas le moment de parler.
Betty : On change !
Ben dévisagea Blair avant de danser avec Georgina. La brune aux yeux bleus semblait surexcitée pour le plus grand malheur de Ben. Nate lui s’empara du bras de Serena comme il était prévu depuis déjà quelques semaines. Si au début, danser à deux, était une vraie torture émotionnelle car ils étaient aussi mal à l’aise qu’à un repas de famille, danser ensemble ne leur posait plus aucun souci. Ils avaient même appris à apprécier ces instants de complicité simple.
Serena : Tu danses bien je le reconnais.
Nate : C’est un de mes nombreux talents. Dit-il pétillant de malice.
Serena : Et je suppose que le retard est un de tes défauts ?
Betty frappa dans ses mains.
Serena lui lança un ultime regard de reproche, avant d’aller dans les bras de Mike.
Chuck attrapa la main de Blair, plongeant son regard dans le sien comme à son habitude. Il adorait faire ça. Déjà car ça lui procurait une drôle de sensation, qu’il n’avait jamais ressentie avant, c’était étrangement agréable, et puis parce que ça mettait Blair terriblement mal à l’aise. Lorsqu’elle se décida enfin à lever les yeux vers lui, il fut perturbé par son expression. Il ne savait pas dire pourquoi, mais quelque chose n’allait pas. Elle était une brillante actrice. Chuck l’avait tout de suite remarqué. Chez Blair rien n’était plus trompeur qu’un sourire.
Chuck : ça va aller ? Lui murmura-t-il doucement.
Blair : Est ce que j’ai le choix ?
Chuck : On a toujours le choix. Lui dit-il le sourire en coin.
Chuck avait conscience du monde qu’il y avait autour d’eux. Il s’avait parfaitement, et pourtant il posa son front sur celui de Blair. Celle ci soupira et laissa paraître un sourire qu’elle ne put retenir du bout des lèvres, un sourire non forcé, un vrai. Un sourire de délivrance.
Betty : On change. Hurla-t-elle à la hâte.
Ça n’était pas le moment, mais Betty était une des seules à avoir remarqué l’élan de complicité de Blair et Chuck et si elle ne voulait plus qu’il y ait de haine entre eux, elle savait aussi qu’une amitié n’était pas envisageable. Elle avait donc décidé de les séparer plus tôt, même si cela entraînait un changement de rythme pour tout le monde.
Edward : Bah non … On ne devait pas changer !
Betty : Excusez moi. Je me suis trompée.
Tous les apprentis danseur dévisagèrent leur coach. Elle ne se trompait jamais d’ordinaire. Blair et Chuck toujours l’un à côté de l’autre regardaient Betty. Elle les fixait elle aussi avec insistance. Tous les deux comprenaient ce qu’il se passait. Elle avait tout vu et voulait les éloigner.
Betty : De tout façon c’était vraiment bien. Allez… Le menuet. N’oubliez pas qu’il s’agit avant tout d’un jeu. Cette danse, c’est un peu l’équivalent de votre danse du limousin...
Tous les jeunes éclatèrent de rire. Quel mec n’avait jamais fait la danse du limousin ? Sincèrement ???
Betty : Toujours le même pas de danse celui que je vous ai appris la fois dernière. Mais la musique accélère. Le but et de savoir accélérer avec la musique et bien entendu de rester sur la scène le plus longtemps possible. Le moindre faux pas détecté entraine l’élimination du couple. Le jour du bal, je ne serais pas la juge.
Tous les couples se sont mis en place et la musique a démarré. Le reste de la répétition se déroula normalement et plutôt bien. Ils étaient prêts. Ils le sentaient et le savaient. Tout ou presque était métrisé. Lorsque Betty les envoya aux vestiaires, Chuck resta en retrait afin d’interpeller Benvolio. A deux dans les couloirs, c’était le moment où jamais pour Chuck. Il posa sa main sur l’épaule du géant.
Ben : Ne me touche pas. Murmura Ben en se rapprochant de la tête de Chuck.
Chuck : Crois moi je vais aller me laver les mains après.
Ben : Très bien alors dégages avant que ma main arrive encore une fois sur ton oeil.
Chuck : Avant j’ai besoin de te parler.
Ben : Pourquoi je t’écouterais. Je ne supporte déjà pas l’idée de te parler.
Chuck : Il vaut mieux être avec moi que mal accompagné … Soit dit en passant. Je suppose que tu trouves que Blair est mal accompagnée non ? Serena… C’est une Bass.
Ben : Tu reconnais enfin ton infériorité. On avance…
Chuck : Non. Personnellement, je me moque éperdument qu’elles trainent ensemble. C’est des filles… On ne peut pas s’attendre à ce qu’elles comprennent l’importance des combats familiaux.
Ben le regarda intrigué.
Ben : Si je comprends bien, tu veux toi aussi arrêter leur amitié.
Chuck : Je ne m’attends pas à ce que tu me comprennes Benvolio. Retiens le fais que j’ai remarqué que tu n’aimais pas voir ma blonde avec ta brune. Et qu’il y a un moyen très simple pour stopper nette leur relation. Avec un peu de chance, il y aura même un crêpage de chignions.
Ben : Je ne te suis pas.
Chuck : Tu sais comme moi que Serena et Nate ont couché ensemble. Crois tu sincèrement que Blair soit au courant ? En tout cas si elle l’ait, elle est vraiment indulgente… Non attends… Laisse moi deviner… Elle ne doit pas l’être énormément.
Une étincelle brilla dans les yeux de Benvolio. Chuck souriait de toutes ses dents maintenant. Tout marché comme sur des roulettes, il avait manipulé Benvolio comme Gueppeto avait fabriqué Pinocchio.
Chuck : Tout cela reste entre nous ?
Benvolio et Chuck se donnèrent une poignée de main virile. Avant de se séparer… Une alliance comme celle ci dans Manhattan pouvait faire des sacrées Dégâts… Rien n’est plus sûr.
Revenir en haut Aller en bas
N&S
Blair Waldorf
Blair Waldorf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Age : 18
Séries preferées : : Gossip girl. Gossip girl. Gossip girl <3

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Lou
couple favoris : Damon/Elena, Serena/Nate, Veronica/Logan, Chuck/Blair, Caroline/Tyler, Mark/Lexie.
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Jeu 1 Mar - 15:21

J'aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaimeeeeeeeeeeee !


La relation Blair/Serena, Blair/Chuck (d'ailleurs j'imagine trop la scène de la danse. ^^), Serena/Nate, Nate/Edward et Edward/Serena, super ! . Puis j'ai trop trop hâte de voir la suite, je suis deg tout de même de ce que va faire Ben et Chuck (L'alliance du crime, mouahah. Laughing ), de une Chuck ferra encore du mal à sa soeur, de deux la relation Serena/Blair va éclaté, de trois Edward va en vouloir à Nate mais Serena aussi puis bon B va encore s'énervé contre Nate. Tout ça va chauffer moi je dis ! Donc en gros je vois bien tout le monde se faire la tête.. Razz Oh et je vois bien aussi Georgie avec Ben. tongue J'espère que Chuck se rendra compte du mal qui aura fait à S (et B Laughing ). Bon après c'est ce que je pense car je crois pas que ce sera le monde des bisounours où tout le monde se pardonne et tout ! lol!

Hâaaaate de voir la suite ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
blair38
Fan de G.G
Fan de G.G
avatar

Féminin
Nombre de messages : 52
Age : 20
Séries preferées : : Séries préferées : Gossip Girl-Glee-Vampire Diaries-One Three Hill-NCIS

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Laura
couple favoris : Nate/Blair-Quinn/Sam-Elena/Damon-Ziva/Tony
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Jeu 1 Mar - 16:37

J'ai adoré encore une fois Smile
Alors même si j'ai pleuré pendant la scene de Blair et Nate (je rigole meme pas), ton chapitre m'a redonné le sourire avec l'alliance de Chuck et Ben, ça sent le roussit lol
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 23
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Ven 2 Mar - 22:48


Le KIFF international ! Pas de doute ; je suis accro à ta fiction ! Tout est trop bien, toutes les relations sont approfondies, c'est bien décrit, et puis Chuck et Blair : OMG ils sont juste parfait tous les deux !!! Je veux trop une suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 730
Age : 22
Localisation : Les Hamptons

Séries preferées : : Séries préferées :
Gossip Girl/Grey's anatomy/Skins/Weeds/Smallville/Pretty Little Liars/


Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Mar 6 Mar - 19:44

Coucou les filles Smile
N&S : C'est loin d'être un monde de Bisounours... et Ben et Chuck vont détruire plus d'un coeur ... Mais c'est aussi l'univers de Gossip Girl Smile
Blair38 : désolé de t'avoir fait pleuré Mais si tu as retrouvé le sourire ensuite alors c'est top Very Happy
Orishas : Ah je suis contente que ça t'ai plus Very Happy
C'est du Ciber Café que je vous envoye une courte suite Smile Le chapitre d'après est beaucoup plus long donc ça compense Smile Il est surtout là pour que vous compreniez bien le reste ! Des bisous ! J'espère que ça vous plaira !

CÔTE WALDORF:



J-5 :

Lorsque la dernière heure de cours arriva à son terme, Benvolio quitta la salle de cours paisiblement. Il adorait la journée du mardi car il avait relativement peu de cours. Ce qui en temps normal lui permettait soit de faire une partie de basket avec Nate soit de fumer avec Nate… Mais aujourd’hui, il ne voulait pas être avec Nate. Benvolio n’était pas faux. Il allait casser le couple de Blair et Nate. Il le savait. Après ça ils ne se relèveraient pas de toutes façon. Il avait longuement réfléchie si oui ou non il fallait tout dire. Il avait pesé le pour et le contre… Il fallait que Blair arrête de fréquenter Serena. Il fallait que Nate arrête de fréquenter Edward. Il mettrait un terme à l’amitié de Edward et Nate ainsi que celle de Blair et Serena en avouant la liaison du mois dernier. C’était la seule solution. Mais en même temps… Il assassinerait le couple de Blair et de Nate. Et il avait peur que sa cousine en souffre démesurément. Après tout, son anniversaire c’était demain. Comment faire ? Comment aborder le sujet. Il devait détruire sa cousine. Mais selon lui c’était un mal pour un bien. Son téléphone sonna à peine était-il sortie de St James. Lorsqu’il aperçu le nom de Nathaniel Archibald sur l’écran il le rangea rapidement, un groupe de mec qui l’idolâtrait son ensuite venu lui lécher les bottes. Et il passa sa soirée pour la première fois de sa vie, avec des gens qu’il méprisait… Vers 20h alors qu’il terminait son footing, Blair lui demanda de venir chez elle. Il s’y rendit en courant. C’était peut-être le moment…
Dorota : Monsieur Ben ! Vous pouvez monter.
Il grimpa les escaliers quatre à quatre.
Blair : Tu en as mis du temps ! s’exclama-t-elle affalée sur son lit entourée par des bouquins de cours.
Ben : Je viens de central parc. Je courrais !
Blair : Je vois ça. Tu pues. Vas prendre une douche et viens regarder un DVD avec moi !
Elle avait un petit sourire pervers. Elle savait que Ben ne supportait pas de regarder un de ses films. Il devenait comme fou à chaque fois.
Ben : Tu t’es pas trompé de numéro ? J’ai la tête d’Archibald peut-être ??? S’indigna-t-il
Blair : Allez… Tu es mon super cousin non ? Donc tu te dois de me soutenir. S’il te plait.
Ben : Ouah ! Toi tu as vraiment envie de regarder un film je me trompe ? C’est pas souvent que tu me supplies ainsi. Pourquoi tu n’es pas avec Nate ?
Ben n’avait pas envie de parler à Nate mais il avait du mal a rester de marbre face à Blair alors qu’il s’apprêtait à briser son couple.
Blair : On s’est vu hier soir. C’est bon.
Ben : Tu lui en veux toujours pour samedi soir ?
Blair : Il t’en a parlé ?
Ben : Une bonne dizaine de fois depuis dimanche. Je comprends que tu sois fâchée. J’étais pas au courant excuse moi.
Blair : Ce n’est pas de ta faute. C’est lui. Comment il peut oublier que je lui offre ma virginité ???
Ben : Mes oreilles !! Blair … Mes pauvres petites oreilles innocentes…
Blair : Tu n’as rien d’innocent ! Pouffa-t-elle amusée. Et tu sens. Vas prendre une douche.
Il dodelina de la tête et s’exécuta avant d’aller sous les couvertures de sa cousine. Il n’avait pas fait ça depuis longtemps. Pourtant… il se rappelait avoir passé des soirées et des nuits entière ici avec Blair, en particulier lorsqu’elle avait peur parce que ses parents n’étaient pas là. Et que la seule présence de Dorota ne la rassurait qu’a moitié. A à peine 12 ans, il avait fait le chemin de chez lui à chez Blair, à pied une bonne centaine de fois.
Ben : C’est quoi ce film ? Dit-il intrigué regardant les images en noir et blanc défiler sur l’écran plasma fixé au mur
Blair : Certain l’aime chaud. Comment tu peux ne pas savoir quelle film c’est… On l’a regardé au moins trois ou quatre fois !
Ben : C’est de la merde. Dit-il en s’affalant de plus belle.
Blair : Tu adores … Fais pas semblant.
Elle se serra à lui et posa sa tête sur son épaule. Il était plus qu’un cousin. Bien plus. C’était un grand frère. Le genre de grand frère fort et costaud qui vous protégeait de tout.
Ben : Tes parents sont partis ? J’ai vu personne en bas.
Il décida de parler… Sinon il allait s’endormir.
Blair : Maman est à Paris oui. Mais Papa reste sur New York.
Ben : Je me disais. La veille de ton anniversaire… C’était pas trop possible qu’il t’abandonne.
Blair : Dans moins de 4 heures, j’aurais 17 ans ! Maman a promis de me téléphoner à 00h. Je lui en voulais mais visiblement il y avait un problème à l’atelier…
Ben : C’est pas Nate normalement qui t’appelle à minuit pile ?
Blair : Tu as décidé de me fâcher ce soir ? Dit-elle en le repoussant de ses petits bras sans force.
Ben : Tu m’inquiètes en ce moment c’est tout.
Blair : J’ai du mal à pardonner à Nate le fait d’être indélicat.
Ben : Tu as toujours eu du mal à pardonner. Tu es Blair Waldorf. C’est dans ta nature. Petite vengeance coup bas trahison rancœur.
Elle esquissa un sourire. C’était l’image qu’elle voulait que l’on est d’elle. Et pourtant elle savait que ce n’était qu’une image.
Blair : Ouais… ça dépend des moments. Blair Waldorf n’est pas toujours à l’épreuve des balles.
Ben : Mais bien sûre que si ! Les Waldorf sont à l’épreuve de tout. Blair ! Tu es la fille la plus solide que je connaisse. Tu es aussi la plus garce et la plus manipulatrice… Tu t’en sortiras toujours dans ta vie. N’en doute pas.
Blair lui toucha le front puis les joues. Il l’a dévisagea.
Ben : Qu’est ce que tu fous ? Arrête !
Blair : Je regarde si tu n’es pas malade… Tu viens de faire une phrase de au moins trente mots.
Ben leva les yeux au ciel. Avant de lui ébouriffer les cheveux.
Ben : C’est ce que je disais. Garce !!!

CÔTE BASS :

[url][/url]


Serena : Mais je rentre du ciné avec Georgie ! Arrête de me saouler !!! Tu n’es pas de la BAC, si ? Je te promets j’ai pas vendu de drogue ni tué quelqu’un. Dit-elle mi ironique mi agacée.
Chuck était assis sur le canapé de Serena. Il l’avait attendu toute la soirée. Il avait espéré la coincer avec Edward. Il savait qu’ils étaient allés au cinéma à deux. Mais elle avait franchi le seuil de sa porte seule. Depuis plus de 15 minutes, Chuck la questionnait sans ménagement. C’était pire qu’un interrogatoire de police!
Chuck : Ok ok.
Serena : Pourquoi tu me poses toutes ses questions d’ailleurs. Tu n’as rien de mieux à faire ? Pas d’asiatique ou de suédoise dans ta chambre ? Lui balança-t-elle plus froide que jamais.
Elle lui lança un cousin qui traînait sur les canapés. Il l’évita d’un mouvement de tête rapide avant de soupirer. Il avait donné plusieurs fois à Serena une chance de lui dire la vérité. Une chance de s’expliquer en la mettant sur la piste. Elle avait toujours menti sans aucune gène.
Chuck : Alors pourquoi Georgie est au Tribecca en ce moment même et depuis 20h ?
Serena s’empourpra. Mince. Le problème avec le mensonge s’est qu’il imposait parfois un esprit beaucoup trop inventif.
Serena : Tu m’espionnes maintenant ?
Chuck : Pourquoi tu dis maintenant… Dit-il totalement blasé par une question qui visiblement n’aurait même pas du être posée.
Serena : Arrêtes ça tout de suite.
Chuck : Moi je ne fais que profiter du privé de mon père. Ce n’est pas à moi qu’il faut dire cela.
Serena : Depuis quand je suis suivie ? Dit-elle totalement paniquée.
Chuck : Depuis ta brève aventure avec Nathaniel Archibald. Ou attends peut-être depuis que tu copine avec Blair Waldorf… Non peut-être depuis que tu mens ouvertement et visiblement même à moi.
Serena baissa sa tête, les yeux rivés sur ses escarpins rouges Louboutin. Il est vrai que jamais elle ne lui avait caché des choses. Peut-être parce que c’était le premier à faire des actes impardonnable. Il pouvait tout entendre et jamais il ne jugeait. Du moins jamais il ne l’a jugeait elle. Il n’y avait d’ordinaire pas de tabou… La elle sentait comme un malaise. Chuck était blessé. Jamais elle ne l’avait vu ainsi.
Chuck : Tout se paye Serena, en as tu les moyens ?
Il fit demi tour et allait franchir la porte jusqu'à ce que Serena ne lui adressa la parole une ultime fois.
Serena : Tu me menaces ? Tu es sérieux ?
Chuck : Tu es peut être la seule personne de Manhattan que je ne menacerais jamais. Tu es ma sœur. Je ne l’oublie pas, contrairement à toi. Mais, je te suis reconnaissant de m’avoir caché ta relation avec mon meilleur ami, comme ça je n’ai pas eu à mentir et à dire que j’étais content pour vous. Je n’ai pas eu à faire semblant et je n’ai pas de scrupule.
Il referma la porte de la suite afin de regagner la sienne. Laissant Serena seule et complètement décomposée. Alors il était au courant de tout …
Revenir en haut Aller en bas
blair38
Fan de G.G
Fan de G.G
avatar

Féminin
Nombre de messages : 52
Age : 20
Séries preferées : : Séries préferées : Gossip Girl-Glee-Vampire Diaries-One Three Hill-NCIS

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Laura
couple favoris : Nate/Blair-Quinn/Sam-Elena/Damon-Ziva/Tony
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Mar 6 Mar - 21:52

J'adore!! Comme toujours, et Ben et Blair sont choux j'espere qu'il ne l'a ferra pas trop souffrir
Revenir en haut Aller en bas
N&S
Blair Waldorf
Blair Waldorf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Age : 18
Séries preferées : : Gossip girl. Gossip girl. Gossip girl <3

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Lou
couple favoris : Damon/Elena, Serena/Nate, Veronica/Logan, Chuck/Blair, Caroline/Tyler, Mark/Lexie.
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Mer 7 Mar - 15:15

Heureusement que ce n'est pas le monde des bisounours ou je me suis trompée d'histoire. Laughing

J'aime bien la relation Blair/Ben, ils sont mignons. J'aime aussi celle de Serena/Chuck, ils peuvent toujours se confié l'un à l'autre et on voit que Chuck tient à sa soeur tout de même mais bon là, c'est plutôt coup de gueule. ^^ J'ai hâte qu'ils balancent tout et des disputent que ça va provoqué. Twisted Evil Razz
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 23
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Mer 7 Mar - 23:53


J'adore les relations familiales !

Blair et Ben sont trop chou, on voit bien qu'ils s'adorent mais ils ne peuvent pas s'empêcher de se lancer des piques, je trouve ça drôle !

Serena et Chuck sont aussi géniaux ! J'aime bien leur relation, et Chuck en frère surprotecteur et étouffant, j'imagine trop ! Very Happy

ps : le film "certain l'aime chaud" est juste TROP GENIALE ! Ben est obligé de l'adorer ;D
Revenir en haut Aller en bas
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 730
Age : 22
Localisation : Les Hamptons

Séries preferées : : Séries préferées :
Gossip Girl/Grey's anatomy/Skins/Weeds/Smallville/Pretty Little Liars/


Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Lun 12 Mar - 2:02

Merci les filles Very Happy Vous êtes adorables Comme je suis pas venue beaucoup et tout... Je mets un LONG chapitre ! J'espère que ça vous plaira ! Bonne chance pour les cours !!! ...

COTE B/W


J-4 :

Benvolio et Blair en était à leur troisième film lorsque l’aiguille passa de 23H59 à 00H00. La porte s’ouvrit immédiatement comme un coup de vent et une blonde se jeta sur Blair affalée sur le lit et sous les couvertures sans regarder les alentours.
Serena : Bon Anniversaire BLAIR !!!
Elle hurla presque. Heureusement que les parents de Blair n’étaient là d’ailleurs, Serena les aurait probablement réveillé. Ben bouillonnait de l’intérieur. Il n’avait même pas été le premier à lui souhaiter alors qu’il était là avec elle depuis près de 4heures. La petite blonde souriait à Benvolio tout en serrant Blair dans ses bras.
Blair : Merci S ! Tu es dingue d’avoir fait la route.
Mais Blair était visiblement folle de joie de voir sa meilleure amie. Même ses parents ne lui souhaitaient pas ainsi son anniversaire. Son père n’était d’ailleurs toujours pas rentré de son bureau, et avec le décalage horaire, il était 6 heures du matin à Paris. Sa mère même si elle avait promit allait oublier.
Serena : Tu as vraiment cru que je te laisserais toute seule ?
Ben : Elle ne l’est pas…
Serena : C’est vrai. Mais pour ses 17 ans je devais me déplacer.
Elle s’accrocha à Blair de plus belle.
Serena : On va passer une journée d’enfer tu verras ! Je t’emmène demain soir avec moi, mais essaye pas de deviner c’est une surprise ! Après la répète de 15heures on va faire les magasins… Je t’ai d’ailleurs acheter de quoi marcher ! DOROTA c’est bon !!!
Dorota entra dans la grande chambre de Blair. Ben se sentait de plus en plus mal à l’aise.
Dorota : Bon anniversaire Mademoiselle.
Elle tendit un paquet à Blair. C’était les derniers escarpins Versace. Enfin les derniers… Il devait sortir dans les rayons de Bendel’s d’ici trois ou quatre mois. Blair lui sauta au coup visiblement ravis.
Serena : Tu ne les avais pas ? J’avais peur de faire une bêtise !
Blair : Tu rigoles ? Elles sont super !
Ben : Si ça parle Chaussure, je vais y aller !
Blair embrassa la joue de son cousin rapidement.
Blair : Bonne nuit Benvolio !
Ben : Bon Anniversaire Blair.
Il lui lança un franc sourire. Quelque chose lui disait que son anniversaire ne serait pas si bien… Et ce qui lui tordait le cœur, c’est que c’est lui qui le gâcherait.
Blair : Merci. Merci pour ce soir aussi ! Tu es un amour.
Il lui fit un clin d’oeil et s’en alla sans se retourner afin de ne plus voir Serena et Blair ensemble ce qui ne manquait pas de lui filer des boutons.
Serena : J’étais terrorisée de croiser ton père ! Dorota m’a dit qu’il n’était toujours pas rentré… alors j’ai risqué ma vie pour toi ce soir.
Blair : Il ne tue pas les filles même si ce sont des Bass.
Serena : C’est ce que tu crois. Je pense que Bart t’assassinerait de ses propres mains s’il te voyait dans ma suite !
Blair laissa un petit rire envahir la pièce. Leur amitié n’était vraiment pas commune. Mais elles s’en fichaient bien. Elles étaient devenues totalement dépendantes l’une de l’autre désormais. Serena enleva ses escarpins et s’installa sur le lit de Blair.
Serena : Alors dis moi tout ! Que veux tu réaliser cette année ?
Blair : C’est pas nouvelle an ! C’est mon anniversaire. Je ne prends pas de résolution.
Serena : Il n’est pas question de résolution. Que veux tu qu’il se passe durant ta 18ème année ?
Blair la regarda intriguée, souriant de plus belle. Serena pouvait être totalement dégantée, déchirée, à l’ouest, dans ses rêves, mais présente lorsqu’il le fallait. A l’écoute lorsqu’elle le devait. C’était une véritable amie.
Blair : J’en sais rien…
Serena : Si tu sais ! Allez B. Un petit effort …
Blair : Bon… Pour commencer, je voudrais monter les marches aux bras de Nate dimanche. Je voudrais aussi que entre nous… Tout redevienne comme avant. Lorsque nous nous aimions. J’aimerais être assez forte pour tout lui pardonner et recommencer à zéro.
Serena rougis de plus belle. Rien à faire… Lorsque Blair parler de Nate elle était terriblement mal à l’aise et se sentait répugnante.
Serena : Bon c’était côté cœur. Moi je voudrais savoir le reste !!!
Blair : M’éclater avec Serena Van Der Woodsen ! Etre acceptée à Yale dès le début de ma terminale en Octobre prochain. Régner sur ma petite cours… Tout le blabla habituel !
Serena : Melle Waldorf fait dans les conventions maintenant ???
Dorota : Mademoiselle, votre Papa vient de rentrer il arrive dans votre chambre.
Elle referma la porte. Serena regarda Blair totalement paniquée. Visiblement, Blair l’était elle aussi.
Serena : Il va me tuer ?!
Blair : OUI !!! Cache toi VITE !
Serena : Mais où ???
Blair : Dans le dressing vite !!!
Serena sauta dans la « petite » pièce qui servait à Blair de dressing. Blair la referma juste à temps. La poignée commençait à bouger et Harold entra dans la chambre sous le regard tétanisé de sa fille plaquée contre la porte de sa penderie.
Harold : Joyeux Anniversaire ma petite Chérie !!!! Dit-il le plus gaiment du monde en tendant les bras vers sa petite fille qui n’était plus si petite maintenant…
Harold : Tu as déjà 17 ans je n’en reviens pas.
Il serra sa fille de plus belle. Puis l’écarta afin de regarder son visage. Il l’emmena s’asseoir sur le lit.
Blair : Merci Papa. Tu rentres tard…
Harold : Excuse moi ma puce, des soucis dans la compta… Ta mère ne t’a pas encore appelé pas vrai ?
Blair : Hein pourquoi tu dis ça ?
Harold : Tu as l’air étrange.
Blair : Oui c’est pour ça. Maman a oublié !
Harold : Si tu lui accordé quelque minutes de retard ? Il n’est même pas minuit et demi !
Blair : C’est vrai !
Harold : Mon dieu… Je me rappelle encore aller à la clinique à toute vitesse lorsque ta mère m’a prévenue que tu arrivais. Tu en as mis du temps ! 9 mois c’était tellement long à attendre… Les 9 mois les plus long de ma vie j’en suis sûre. Je me rappelle me pencher sur ton petit lit de clinique. Tu étais tellement petite. Tellement Belle aussi. Je me rappelle encore le combat que j’ai eu avec ta mère pour t’appeler Blair ! Elle était certaine que ça te porterait malheur. Et regarde… Il n’en est rien. Je te vois encore dans ton parc près de la baie vitré du salon en train de regarder la 5ème Avenue. Tu n’avais même pas 7 mois. Je me rappelle de tes premiers pas. Dans mon bureau… Je me rappelle de ta première entrée à l’école, où tu as posé ta main dominatrice sur toutes les autres petites filles en moins de une semaine tu avais à peine 3 ans. Ton premier Brunch, 5 ans il me semble. Ta maman t’avait crée une robe pour l’occasion. Tu étais une vrai poupée. Une petite fille parfaite. Tu t’étais tellement bien tenue. C’est là que tu as rencontrée Nathaniel. Il te lançait des regards timides. Lorsque Anne Archibald vous a présenté, il s’est caché derrière elle. Tu l’impressionnais probablement déjà ! Je me rappelle aussi de tes premières bêtises avec Benvolio. Particulièrement votre brillante idée de partir dans les Hamptons en train à même pas 8 ans et en pleine après midi… Je me rappelle encore la punition que tu avais eu ! Je me rappelle de ta première visite de Yale à l’âge 10 ans. En quittant les bâtiments. Tu m’as promis que tu y rentrerais quoi qu’il arrive. Je me rappelle aussi des premières disputes que nous avons eu avec ta mère lorsque tu as commençais à vouloir sortir le samedi soir à l’âge de 13 ans. Le repas de Thanks Giving de tes 15 ans. Tu venais juste de les avoir d’ailleurs. Tu étais debout sur la table avec ta bouteille de champagne rosé, en hurlant joyeux Noël. Benvolio était en larme tellement il riait. Ta mère pleurait tellement elle avait honte ! Je dois t’avouer que je ne savais plus trop où me mettre moi non plus. L’année prochaine. Je pourrais rajouter un nouveau souvenir lui aussi merveilleux. Ton bal des débutantes. Et j’espère que demain tu te tiendras correctement à Thanks Giving…
Blair pleurait émue par le discours de son père qui n’en finissait pas. Elle aussi se rappelait de la plupart des choses énoncées. Et toujours de relativement bon souvenir. Elle prit son père dans ses bras.
Harold : Je t’aime ma chérie.
Blair : Je t’aime aussi Papa. Merci !
Harold : Merci à toi. Merci d’être le rayon de soleil de ma vie. Tu es ma petite princesse et tu le resteras toute ta vie quoi que tu fasses !
Il lui tendit une enveloppe. Blair l’ouvrit avec anxiété. Il s’agissait de deux billets d’avions pour St Bart. Aucune date n’était écrite. Un billet était au nom de Blair l’autre au nom de Nate. Elle souria à son père toujours plein de merveilleuse intension. Il ignorait que Nate et elle était en froid. Mais Blair espérait bien remédier à ça de toute façon… enfin elle espérait que Nate remédie à cela…
Harold : ça te plait ?
Blair : Oui Papa. C’est super. Merci beaucoup !
Harold : Je t’ai acheté une robe Chanel tu pourras la mettre pour Thanks Giving. Tiens, qui t’a offert ses chaussures ?
Blair cru se prendre deux claques. Elle avait complètement oublié Serena toujours dans son dressing. Elle avait tout entendu c’était sûre. Rouge de honte, Blair s’essuya les yeux.
Blair : C’est Ben. Il a passé la soirée avec moi. Il est partie juste avant que tu arrives.
Harold : A exacte. Nous nous sommes salués à l’entrée de l’immeuble. Ranges les dans ton dressing ma puce. Attends couche toi je vais le faire. Tu vas avoir une dure journée. Je suppose que tu as prévus quelque chose avec tes amis ce soir… D’ailleurs c’est une chance que Thanks Giving tombe juste après ton anniversaire cette année ! Vous allez pouvoir faire la fête toutes la nuit. Nate et Ben doivent être ravie.
Il s’empara de la boite à chaussure et se dirigea vers le dressing. Blair bondit devant son père comme un guépard prête à tuer sa proie.
Blair : Non Papa, j’aime pas lorsque l’on fouille dans mon dressing !
Harold : Je voulais juste ranger Blair…
Blair : Je vais le faire. Et puis je veux encore les essayer.
Harold : Bien, ne dors pas trop tard ma belle. Bonne nuit et encore bon anniversaire.
Lorsqu’Harold ferma la porte de sa fille Blair, ouvrit celle qui enfermé Serena.
Serena : J’ai eu la peur de ma vie…
Blair : Et moi dont ! On n’a plus qu’a attendre qu’il dorme pour que tu t’éclipse.
Les deux filles s’installèrent sur le lit de Blair dans un éclat de rire discret.

J-4 : 15h : Avant dernière répétition.

Chuck : Tu passes à l’action quand tu veux.
Ben regarda Chuck posté juste à côté de lui dans les urinoirs des toilettes des hommes. Juste avant la répétition.
Ben : Tu ne peux pas me laisser pisser tranquille ?
Chuck : Tu te sens tellement ridicule ? Promis, je ne regarde pas. Dit- il en un clin d’oeil taquin qu’il soit si pudique et mal à l’aise.
Ben : C’est l’anniversaire de Blair aujourd’hui. Je n’ai pas envie de lui briser le cœur. Elle va être anéantie. Je sais à quelle point elle tient à Nate et à Serena. Et même si je déteste le fait qu’elles soient proches, je dois reconnaître que Serena est une vraie amie pour elle. Le faite est que c’est une amitié impossible. Improbable. Et je sais que tu ne la cautionnes pas non plus leur amitié. Mais je refuse d’être le méchant et de tout balancer. Pourquoi ça ne serait pas toi ?
Chuck : J’ai la gueule d’un prêtre ? Arrête de te confesser. Soit tu en as et que lui balance ce que Nate et Serena ont fait. Soit tu n’en à pas et tu ne le fais pas. Mais arrête d’hésiter. Prends une décision et tu t’y tiens. Et ça ne sera pas moi pour la simple et bonne raison que leur relation ne me dérange pas autant qu’elle te dérange toi. Tu fais ce que tu veux. Mais fais le.
En réalité, Chuck ne tenait plus. Il voulait détruire Edward. Et il avait besoin de Benvolio pour ça. Le problème c’est que il n’avait rien fait depuis dimanche. Chuck attendait depuis trois jours que Ben dise la vérité à Blair. Il s’impatientait et commençait à lui mettre de la pression.
Ben : Tu me donnes des ordres ?
Chuck : Moi ? Je n’oserais pas.
Chuck ferma sa braguette et fit volte face avant de marquer une pose sans pour autant se retourner.
Chuck : Tu tiens vraiment à Blair n’est ce pas ?
Ben : C’est ma cousine. Mais c’est comme une sœur. La seule idée qu’elle souffre me retourne l’estomac.
Chuck : Tu sais quoi ? J’ai une sœur. C’est un lien fort. Je le reconnais. Mais je détesterais l’idée que l’on se foute autant de la gueule de ma sœur. Surtout si c’était mon meilleur ami qui se foutait d’elle. En soit. Nate se sert de Blair, tu le sais autant que moi.
Chuck sortie finalement des toilettes. Laissant Ben dans ses pensées. Cette fois, il était décidé à ne pas se laisser marcher sur les pieds. Il ne ferait pas le sal boulot. Bass était un véritable requin, il en était sûre. Il avait un pouvoir de persuasion ultra développé et tournait toujours tout à son avantage. Il était dangereux. Très dangereux. Mais il avait malheureusement raison. Trop raison. Nate abusait de la patience de Blair malgré lui. Et ça ne pouvait plus durer. Il entra dans la salle de danse. Il était le dernier. Tout le monde était assis au pied de Betty, elle invita Benvolio à s’asseoir. Il s’exécuta auprès de Blair et de Nate. Il regarda la main de Blair dans celle de Nate. Puis il regarda Chuck affichant sans ménagement un air dégouté. Le jeune Bass n’avait pas quitté Benvolio des yeux. Il s’amusa en voyant le visage de Ben virer au blanc. Encore une fois, il avait réussit à manœuvré comme un chef. Benvolio était dingue de voir Blair et Nate ensemble désormais.
Nate : Hey Ben ! Je ne t’ai pas vu depuis Lundi ! Je te laisse des messages tu réponds plus qu’est ce qu’il se passe mec ? Tu me filtre ou quoi ?
Ben : Quoi ? ! Pas du tout …
Betty : Ben Nate ! S’il vous plait. Maintenant que vous êtes tous là, on va pouvoir se lâcher.
Oui se lâcher. Vous en avez bien besoin non ? Ne me regardez pas comme ça. J’ai été jeune avant vous. Je suis sûre que chacun d’entre vous à déjà pris une cuite, qu’il a déjà testé la fumette, rentrez à 6heures du matin complètement beurré, faire le mur… C’est votre truc. C’est votre âge. Vos parents vous sermonne pour certain. D’autre passe au dessus en espérant que ça vous passera. Je sais que dans votre milieux certains ne savent même pas que vous traversez une période de doute et de bêtise hallucinante. Du coup je sais aussi que dans votre milieux, certain font tout pour ne pas faire de faut pas. Si rien n’est naturelle chez vous c’est parce que vous n’êtes pas des adolescents naturelles. Les ados comme vous n’existent que ici. Et pour une fois, du moins pour le temps d’une après midi. Amusez vous vraiment. Entre vous. Pas dans une boite branché remplie de trader. Pas dans un brunch du dimanche matin avec vos parents autour. Juste entre vous.
Tous les jeunes assis se regardèrent à tour de rôle dans le blanc des yeux. C’était donc ça la drôle de répétition… Une fête en plein mercredi après midi. Betty sortie de l’immense salle laissant les jeunes entre eux, plus surpris que jamais. Lorsque la musique sortie des immenses enceintes avec force. Plus aucun n’osait bouger. Qui allait se lancer le premier. Il ne pouvait pas boire ni fumer. Impossible donc de se désinhiber… La salle était vide. Impossible de se mettre autour d’une table. Il ne pouvait que se lever et danser… Ou rester assis et s’ennuyer.
Nate : On dirait que c’est uniquement pour ton anniversaire ! Petite fête improvisée.
Blair lâcha la main de Nate et se dirigea vers Serena. Elle était la première à s’être levée. Sous le regard médusé des 39 autres jeunes. Elle attrapa la main de Serena et la traîna avec elle. A deux, elles entamèrent un rock des plus déganté. Edward applaudit des deux mains ses amies, suivies de Mike et Porter, et bientôt de tous les autres jeunes. Les deux jeunes filles fascinées toutes l’assemblée. Seule Ben et Chuck restait en retrait. Les bras croisés. Très vite, la majorité des jeunes se sont lancé en tentant de suivre le rythme endiablé de la blonde et de la brune debout sur la table de mixage. Chuck regardait de loin la scène il n’arrivait pas à la quitter des yeux. Elle était tout bonnement attirante. Dangereusement attirante. Il avait peur de Blair Waldorf. Elle lui faisait perdre tout contrôle sur lui même. Il l’avait déjà remarqué. S’il avait été Clark Kent, Blair serait la criptonite. Jamais une fille ne lui avait provoquée cette sensation. Il voulait en rester le plus loin possible. Blair posa finalement son regard sur ce jeune homme seul dans un coin à l’autre bout de la salle. C’était Chuck Bass. Il la fixait d’un regard soutenue.
Ben : Blair descend de là.
Il lui attrapa la jambe et la pris dans ses bras pour la remettre sur ses pieds. Il posa ensuite ses deux mains sur ses épaules.
Ben : Arrête de t’afficher avec Serena. Et ça ne te ressemble pas tout ça…
Blair : Qu’est ce qui ne me ressemble pas ?
Ben : Tout ça. Blair tu danses debout sur une table ! En petit comité Ok. Il y a 40 personnes dans la salle ! Dont une moitié de Bass !
Ben : Il faut arrêter avec ça. Je ne les aime pas non plus.
Ben fronça un sourcil.
Blair : Ok A par Serena. Je ne les aime pas ! Il n’empêche que j’ai envie de m’amuser Ben ! C’est mon anniversaire ! Laisse moi vivre ma vie tu veux ?
Ben : Tu vis dans un rêve B !
Elle fit demi tour tout en dansant dans la foule. Edward lui attrapa le bras et l’embarqua pour danser. Serena toujours sur la table de mixage s’amusait plus que jamais. Comme quoi, c’était une véritable fêtarde. Même pas besoin de produit illicite ! Bien joué S. Nate lui tendit la main afin qu’elle descende à son tour de la table, il l’emmena danser au côté de Edward et de Blair. Les deux couples finirent donc par danser à quatre. C’était l’occasion pour Chuck. Il se rapprocha de Ben qui regardait la scène, bouillonnant de rage.
Chuck : Quel ordure ! Il ose se rapprocher de Blair à nouveau, vive le respect.
Ben : Arrête BASS.
Chuck : Dire que Blair danse avec Edward Bowlen…
Ben ferma ses deux poings. Il était comme un Pitt Bull affamé. Chuck agitait habillement un bout de steak devant lui pour l’exciter Et bien entendu… ça fonctionnait comme sur des roulettes. Chuck le sentait.
Chuck : Regarde, Nate danse avec Serena… Devant Blair. Le jour de son anniversaire.
Benvolio poussa violemment Chuck vers l’arrière avant de se jeter dans la foule pour rejoindre le petit groupe des quatre amis opposé par les deux camps. Chuck le suivit sans hésitation.
Nate : Ben ! Viens danser un peu !
Ben : Je vais te faire danser tiens.
Blair : Pardon ?
Les six jeunes ne dansaient plus ils étaient en petit cercle. Comprenant qu’une certaine tension s’installait. Elle était pesante. Grave. Et elle venait de Benvolio.
Ben : ça peut plus durer Nathaniel.
Nate : Attends qu’est ce qui ne peut plus durer ?
Serena : On n’est pas sensé s’amuser ? On oublie un peu les querelles familiales et on se lâche !
Benvolio la fusilla du regard. Elle pouvait être énervante… Une vraie Blonde qui ne comprenait jamais quand une situation était grave ou du moins quand elle pouvait mal tourner.
Ben : Tu aimes bien oublier et te lâcher je me trompe ? La remit-il en place.
Edward : Tu lui parle autrement s’il te plait. Grogna le prince de Serena.
Ben : C’est vrai… C’est ta copine. Tu en as de la chance.
Blair : Benvolio. Ça Suffit.
Blair le regardait avec insistance. Elle posa succésivement son regard sur Ben puis sur la porte, sa façon de le virer d’ici.
Ben : Non Blair. Ça vient de commencer. Cette Connasse…
Blair : Arrêtes BEN ! C’est ma meilleure amie !
Ben : Ta meilleure amie ? Vraiment ? Cracha le jeune garçon.
Blair : Tu le sais parfaitement… Soupira celle ci.
Benvolio avait les yeux rouge de colère. Des flammes se formaient dans ses pupilles. Edward avait remarqué qu’il perdait tout contrôle. Et un mec de cette carrure, il valait mieux le calmer le plus vite possible.
Edward : Pose toi mec.
Ben : Je ne sais pas si tu seras posé une fois que j’aurais fini de m’expliquer.
Nate qui était plutôt effacé et caché derrière Blair depuis le début de l’échange venait de comprendre les intentions de Ben. Pris de panique il attrapa l’épaule de son meilleur ami.
Nate : Fais pas ça Ben…
Ben : J’aurais du le faire bien avant. Dit-il en se dégageant de la main de Nate.
Blair : De quoi tu parles ?
Nate : De rien…
Chuck : Vas y Benvolio… ça nous intéresse tous ! Et puis, ça concerne tout le monde ici non ? Nous avons les trompés et les amants… Autant y aller ?
Blair le regarda sans comprendre. Serena et Nate se raidirent. Dans moins de dix secondes. Les mondes des six jeunes allés basculer…
Ben : Nate n’a jamais été honnête avec toi. Il se rappelle très bien de sa première fois… Dans les toilettes.
Edward : Je vois pas en quoi ça nous concerne.
Ben : C’est vrai… Tu n’as rien à voir avec ça… Sauf que c’était avec Serena.
Blair se reçu comme un coup de couteau dans le ventre. Elle regarda à tour de rôle Serena et Nate. Leur attitude montré que Ben disait la vérité.
Blair : Je t’en supplie Serena… Dit moi que c’est faux.
Edward : Serena ! Il dit n’importe quoi ? Rassure moi.
Chuck : C’est fou comme tu peux en briser des cœurs Serena… Blair, Nate et maintenant Edward ? Ne t’en fait pas. C’est dans les gènes Bass. D’un autre côté, Edward, si tu étais venu m’en parler… Peut-être que j’aurais pu t’en informer.
A cet instant précis, Pénélope s’empara du micro sans pour autant arrêter la musique. Elle attira l’attention de toute l’assemblée. Les jeunes l’écoutaient.
Pénélope : Je voudrais souhaiter un merveilleux anniversaire à Blair Waldorf !
Toujours livide de l’information qui venait de lui être transmise, Blair ne releva même pas alors que tout le monde la fixait en lui souhaitant un bon anniversaire. Elle quitta la salle sans un regard pour personne. Laissant un terrible froid dans la pièce.
Serena : C’est bon ? Tu es content ? Tu as tout détruit… C’est ta spécialité remarque.
Edward : Serena. Tu me dois des explications.
Serena : Blair à besoin de moi.
Ben : Crois moi… Non.
Serena poussa Chuck et sortie de la salle à la recherche de Blair. Elle n’était pas dans les vestiaires. Mais son sac lui s’y trouvait toujours. Elle n’était donc pas partie… Lorsqu’elle entendit des drôles de bruit dans les toilettes des filles, Serena s’y rendit d’un pas méfiant. Les bruits ressemblaient à des vomissements.
Serena : B ?
La respiration de Blair terrifia la blonde. Elle était rapide et saccadé, c’était comme une crise de panique. L’estomac de Blair se tordit en deux de nouveau elle s’accrocha à la cuvette et recracha le reste de son déjeunée.
Serena : B ça va ? S’il faut que je monte sur la cuvette d’à côté… Je le ferais.
Blair s’appuya sur la cloison complètement essoufflée. Comme à chacune de ses crises.
Blair : J’ai aucune espèce d’envie de te voir… Ni de te parler Serena. La seule chose que j’ai envie de faire avec toi c’est de t’attacher la tête vers le bas et de te frapper avec une bat de base Ball.
Serena avala sa salive.
Serena : Blair, c’était pas calculé. Je ne le connaissais pas. Je… Je regrettes j’en ai fait des nuits blanches.
Blair : Tais toi. Tais toi et laisse moi. Je ne veux plus te parler. Hurla la brune.
Serena : Laisse moi t’expliquer ! Dit-elle au bord des larmes.
Blair ouvrit la porte des toilettes. Serena fut soudainement très mal à l’aise de la voir juste devant elle.
Blair : T’expliquer ? Tu sais quand tu aurais du t’expliquer ? ! Au Parc lorsque l’on s’est parlé pour la première fois. Ça aurait été gentil de caser un : « Au faite… J’ai couché avec Nate… Ton petit ami ! » Quand je pense que tu étais là quand j’insultais cette pétasse qui avait couché avec Nate… C’était toi ! C’est drôle non ? J’ai balancé tellement de parole horrible… Et elle t’était destinée ! Mais tu sais quoi ? Je n’en regrette aucune. Je ne les ais d’ailleurs jamais autant pensée. Et arrêtes de pleurer. C’est à moi de pleurer non ? Et regarde ? Je me retiens moi au moins. C’est ça ton problème. Tu ne contrôle rien.
Blair sortie des toilettes récupéra son sac et quitta la bâtiment la tête haute mais… les jambes tremblantes, et le cœur en morceaux…
Revenir en haut Aller en bas
Serenate<3
Super fan de G.G
Super fan de G.G
avatar

Féminin
Nombre de messages : 76
Age : 22
Localisation : Bois un verre avec Serena Van Der Woodsen.

Séries preferées : : Séries préferées : Gossip Girl, Scrubs, Skins, The Vampire Diaries, Glee, Boys Over Flowers, Heroes, 90210, Pretty Little Liars, Ringer , The Lying Game , Misfits.

Date d'inscription : 04/03/2012


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Serenate
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Lun 12 Mar - 20:29

J'ai adoré, c'était géniale !
Mon moment préférées c'est : Ben ferma ses deux poings. Il était comme un Pitt Bull affamé. Chuck agitait habillement un bout de steak devant lui pour l’exciter Et bien entendu… ça fonctionnait comme sur des roulettes. Chuck le sentait.
Trop géniale !!!Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
saev
Confident(e) de G.G
Confident(e) de G.G
avatar

Féminin
Nombre de messages : 450
Age : 18
Localisation : Upper East Side avec Chuck <3

Séries preferées : : Gossip Girl, Grey's Anatomy, NCIS, One Tree Hill, Glee, Once Upon A Time...

Date d'inscription : 20/01/2012


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Blair/Chuck
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Lun 12 Mar - 21:29

J'ADOOOOOOOOOORE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
J'ai rattrapé tout mon retard et j'aime !!!! J'ai pas pu m'arrêter avant la fin. C'est juste génial.
J'imaginais trop bien la scène du cotillon et pauvre Blair; son anniversaire est raté. Sad
J'adore surtout ce passage : "Serena : Tu m’espionnes maintenant ?
Chuck : Pourquoi tu dis maintenant… Dit-il totalement blasé par une question qui visiblement n’aurait même pas du être posée." Laughing
Et je trouve que les nouvelles amitiées (Nate/Edward et Blair/Serena) sont géniales, dommage qu'elles se terminent... J'aime beaucoup les relations familiales aussi (Chuck/Serena et Blair/Ben).
Quand à "l'alliance" entre Chuck et Ben je trouve ça démoniaque.
Bref, je suis trop impatiente de lire la suite.
Revenir en haut Aller en bas
N&S
Blair Waldorf
Blair Waldorf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Age : 18
Séries preferées : : Gossip girl. Gossip girl. Gossip girl <3

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Lou
couple favoris : Damon/Elena, Serena/Nate, Veronica/Logan, Chuck/Blair, Caroline/Tyler, Mark/Lexie.
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Lun 12 Mar - 22:02

Je veux trop une suite toute suite !

Franchement c'était supeeeeer, j'ai trop envie de coincé la tête de Chuck ainsi que Ben entre une porte de voiture et de claqué la porte pleins de fois sur eux. Twisted Evil Pauvre S, elle me fait trop de la peine j'espère bien que Chuck va s'en mordre les doigts et Ben pour B. On aura peut-être un rapprochement S et N vue que les deux, on perdu B, Ben et Chuck les ont trahis et Edward, reste à voir lui. Razz J'ai adoré et j'aaaaaai trop hâte de la suuuuuuuite !!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 23
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Lun 12 Mar - 23:31


TROP GÉNIALE ! Trop long chapitre, j'adore ! Et j'en veux quand même plus ! J'espère que Chuck ba essayer de réparer son petit cœur brisé ! Trop triste que l'amitié Blair / Serena soit finie, je l'aimais trop, mais bon en même temps après ce qu'elle lui a fait ça se comprend ! Je sens que l'anniv de B va être une catastrophe ! Hate de voir la suite !
Revenir en haut Aller en bas
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 730
Age : 22
Localisation : Les Hamptons

Séries preferées : : Séries préferées :
Gossip Girl/Grey's anatomy/Skins/Weeds/Smallville/Pretty Little Liars/


Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Mer 14 Mar - 15:44

Bon, comme j'ai très peu posté pendant les vacances, je me rattrape avec cette semaine Smile Merci pour tous vos commentaires qui me font toujours énormement plaisir Vous êtes des amours !!! Very Happy

CÔTE B/W


A 21h30, Blair entra finalement dans son appartement, la cloche de l’ascenseur tinta comme une bouffée d’air frais pour Nate qui attendait B dans le salon depuis près de trois heures.
Blair ne s’arrêta même pas pour le regarder.
Nate : Blair attends…
Blair : Attendre quoi ? Que tu me trompes ? Non c’est déjà fais, pas la peine d’attendre ça… Que tu me dise la vérité ? Je pense que je pourrais mourir de cette attente là, parce qu’il a fallu que ça soit mon cousin qui me balance un truc tellement énorme que ça m’a juste… Il y a pas de mot. Je n’attends pas Nate… Excuse moi. Mais je n’attends plus rien de toi. Et tu sais pourquoi ? Parce qu’il paraît que l’on cesse d’être déçu lorsque l’on cesse d’espérer. Et… Ce n’est pas la seule chose qui a cessé aujourd’hui.
Blair montait les escaliers de marbre, Nate avait reçu comme un électro choc. C’est la première fois que Blair le repoussait autant. C’est la première fois qu’elle ne voulait vraiment plus de lui et qu’elle lui disait clairement. On se rend souvent compte de la valeur des choses lorsqu’on les perd…
Nate : Blair… Tu sais que je n’ai jamais voulu te faire de mal.
Blair : De toute façon que tu l’ais voulu ou pas… Qu’est ce que ça change ? Pas grand chose avoue le. J’étais prête à tout te donner pour que nous soyons heureux. Et je me rends compte qu’on ne l’a jamais été… Sors de chez moi Nathaniel.
Il resta en bas des escaliers un petit moment. Il s’assit même sur les marches. Mais Blair ne redescendait pas. Elle ne redescendrait plus. Il quitta l’appartement résigné. Resongeant à tout ce qu’ils avaient vécu… Il était un gros con. Ben avait raison. En une journée, il avait l’impression d’avoir tout perdu, sa petite amie, son meilleur ami ainsi que Edward et Serena… Plus seule que jamais Nate marchait le long de la 5ème avenue les mains dans les poches le regard dans le vague. C’est beau d’être le fils du capitaine, mais il n’empêche que c’était dur. Il aurait presque préféré être monsieur n’importe qui, vivre dans un appartement de Brookline allait à l’école public, sortir avec Melle n’importe qui et avoir un meilleur ami n’importe qui lui aussi.
Blair était toujours affalé sur son lit retenant ses larmes. C’était le pire anniversaire de sa vie. Elle se balada dans sa chambre posant son regard sur un journal qui traînait sur son bureau sous ses cahiers de cours. La jeune fille l’attrapa et regarda le gros titre : « Le Victor Victrola ouvre enfin ses portes après plus de 20ans de fermeture. » C’est Ben qui avait ramené le journal dans la chambre de Blair. Il semblait fasciné par cet endroit. Il y avait de quoi… C’était un lieu chargé d’histoire dont la réputation était glauque mais exceptionnelle. C’était un endroit réservé au homme normalement. Mais Blair n’avait plus rien à perdre et seule chez elle ou seul dans un boîte de streap tease… quelle différence ? Pendant le trajet, Blair enchaina cigarette sur cigarette. Malheureusement, une fois que l’on avait goûté au joint et surtout avec Serena Van Der Woodsen… Une pauvre cigarette ne vous détendait plus. Plus assez du moins. Une fois devant l’imposant bâtiment, elle regarda interdite, la porte en face d’elle. Un blond arriva à ses côtés.
… : C’est pas un endroit de fille… Ou alors elles sont en petite tenue. Mais je doute que tu veuilles te mettre en porte jar tel devant tout le monde.
Blair le toisa de haut en bas. Il était mignon. Con mais mignon.
… : En tout cas… Sache que ça ne me dérangerait pas du tout.
Elle lui accorda un sourire faux mais il faisait des efforts pour être sympa et elle avait besoin de quelqu’un de gentil. Le jeune homme lui tendit la main et la serra fermement.
… : Mike Blavatnik.
Blair lui souria une nouvelle fois.
Mike : Tu vas pas me dire ton nom ? Tu es muette peut-être ?
Blair : Du tout. Mais si je me présente tout de suite. Ça me paraît trop simple tu ne trouves pas ?
Mike : Tu n’as pas tord. Tu rentres ou pas ?
Blair : Je voulais… Maintenant, je n’en suis plus très sûre. Déclara-t-elle.
Mike posa la main sur ses épaules et la poussa gentiment vers la porte.
Blair : Qu’est ce que tu fais ?
Mike : Si tu ne te sens pas bien, tu pourras toujours sortir. Mais comment vas tu savoir que tu n’aimes pas si tu n’essayes pas ?
Blair : Je n’aime pas beaucoup de chose.
Mike : C’est Dommage. La vie est faite pour être aimée ! Et à en juger par tes chaussures, ton manteau et ton allure, tu as l’argent pour t’aider !
Il était très primaire mais amusant… autant le suivre.
Blair : Tu es déjà venu ?
Mike : Tous les soirs depuis l’ouverture !
Ils entèrent dans le hall. Laissant déjà la musique exploser dans leurs oreilles. SOS de Rihanna battait son plein. Mike salua de la main l’homme au guichet, et passa le tourniqué en métal en montrant un badge qu’il tenait dans sa main depuis quelques minutes.
Evitant la queue immense. Une bonne trentaine d’hommes se suivaient de près afin d’acheter un ticket d’entrée.
Blair : Tu ne fais pas la queue ?
Mike : Pas besoin.
Blair : Je ne dois pas payer mon entrée ?
Mike : Je t’invite !
Le jeune Blond sortie un paquet de cigarette de sa poche ainsi qu’un briquet. Il alluma une cigarette près-roulée tout en invitant Blair à s’asseoir sur les imposants fauteuil en velours rouge face à la scène où 5 jeunes femmes dénudaient progressivement leur corps. L’ambiance était très étrange. Complètement hors du temps. Jamais elle n’avait été dans un tel endroit. Une odeur lui piqua le nez. Elle regarda Mike complètement choqué.
Blair : Tu fumes un pétard ! C’est interdit surtout dans un endroit comme celui là. Si tu te fais choper…
Mike : Détend toi ma belle. Je suis pistonné… Et puis ce qui se passe au Victrola reste au Victrola.
Blair avait déjà entendu cette phrase… C’était Ben qui l’avait prononcé. Mike fit un clin d’oeil en aspirant une bouffé du joint. Comme la petite brune le fixait étrangement. Il tourna le pétard vers elle comme pour lui proposer. Blair hésita. Pourtant elle n’avait besoin que de ça…
Mike : Carpe Diem ma Belle. Profite de la vie !
Carpe Diem ! Des flammes dansaient dans les yeux ce Blair. Elle attrapa le joint de Mike et en pris une énorme bouffée. Elle toussa de plus belle, sa gorge en feux et ses yeux en pleure firent éclater Mike de rire. Ils terminèrent le joint à deux avant que Mike ne l’emmène danser.
… : Pas mal Blavatnik.
Mike : Porter ! Tu viens d’arriver ?
Blair complètement à l’ouest tenait toujours fermement les mains de Mike. Elle avait le regard dans le vide et ne savait plus trop ce qu’elle faisait. Mais elle s’amusait. Elle se défoulait. Elle faisait ce qu’elle voulait.
Porter : Oui. Bass est là ?
Mike : Pas vu.
Porter : Il devrait voir le monde qui se bouscule dehors pour rentrer… Je suis sure que c’est parce que demain c’est Thanks Giving. Les gens veulent boire pour oublier leur soucis de famille ! Tromper leur femme avant de passer la journée à bouffer une dinde en face de leur belle mère !
Mike : T’es dégueulasse mais tu réfléchies bien.
La jeune fille ne s’arrêtait pas de danser. En accord parfait avec les musiques qui défilaient. Elle se sentait libre. Agréablement libre.
Blair : Viens danser !
Elle attrapa Porter par la taille et le fit suivre les mouvements de son corps. Blair était entre Mike et Porter, les deux garçons étaient branché sur le générateur central : Blair Waldorf.
Porter : Putain elle déchire ! Tu l’as trouvé où ?
Mike : Je sais pas elle est tombée du ciel.
… : Et je vais la récupérer.
Les deux garçons s’arrêtèrent de danser devant la voix grave et sévère de leur idole absolu : Chuck Bass.
Mike : Elle est avec toi ? Excuse moi mec…
Chuck fronça les sourcils. Non elle n’était pas avec lui… Mais il ne supportait pas de la voir traîner ici. D’abord… C’était Blair Waldorf. Non en réalité… Ce n’était pas ça. Il détestait la voir ivre entre deux mecs comme Porter et Mike au Victrola. Ce n’était pas la place de Blair.
Chuck : Elle n’a surtout rien à faire ici.
Porter : On s’en fou. Elle démonte. C’est qui ?
Mike : Elle n’a pas voulu me dire. Chuck, tu sais qui c’est ?
Chuck : Tu as déjà vu quelque chose que j’ignorais ? Bien sûre que je sais qui c’est. C’est pour ça qu’elle vient avec moi.
Il attrapa Blair fermement par le poigné et sortie son téléphone de sa poche. Laissant derrière lui Mike et Porter très déçu. Mais lorsque Chuck disait non… C’était non. Un brin de Jalousie oui. Mais pas suicidaire, les garçons posèrent leur attention sur des filles payées pour être ici. Chuck traîna Blair jusqu’au bar afin de la faire asseoir.
Blair : Hey ! Tu danses ? Dit-elle complètement enjouée.
Chuck : Toi tu as encore trop bu. Dit-il.
Blair : TROP fumé !!!
Elle était encore une fois sur pile électrique. C’est dingue comme un pétard pouvait la rendre toute folle. Il trouvait ça craquant. Quoi ? Non pas craquant… Ridicule. Et pourtant son cœur fondait… à chaque fois. Edward Bowlen sors de ce corps pensa Chuck. Il n’avait pas de cœur. Il ne pouvait pas ressentir quelque chose. Les sentiments, c’était pour les faibles. Comme Edward.
Chuck : Avec qui ?
Blair : Le blond… Mickael je crois… Tu sais que tu es plutôt canon ?
Chuck : Je sais…
Elle se rapprocha du visage de Chuck, il ferma les yeux sentant son souffle chaud et irrégulier sur son visage, puis revenant à la raison, il finit par se reculer.
Chuck : Tu ne sais absolument pas ce que tu fais.
Blair : ET alors ? C’est mon anniversaire. Je fais ce que je veux.
Chuck : C’est vrai ça ? Dit-il en un sourire.
Blair s’assit au bar lâchant le bras de Chuck. Alors qu’il téléphonait à son chauffeur pour qu’il la raccompagne chez elle. Blair profita du moment d’inattention du garçon pour se faufiler dans la foule de gens en ébullition. Avec un mal de crâne terrible, elle s’installa dans un petit salon le plus loin possible de la scène et ferma les yeux malgré l’agitation ambiante.
… : Tu ne vas pas bien ?
Blair reconnu la voix du Blond de tout à l’heure. Les effets de la drogue commençaient à redescendre progressivement, et c’était des plus désagréable.
Blair : J’ai mal à la tête… Se plaignit-elle.
Mike : Je vois ça. C’est à cause du pétard… Tu étais cool défoncée.
Blair était un peu perdu. Ne se rappelant plus si oui ou non elle rêvait ou était éveillée. Si oui ou non tout c’était passé.
Blair : J’ai pas rêvé ? Chuck Bass est là ?
Mike : Normal… C’est le propriétaire.
Blair poussa Mike avant de porter sa main devant sa bouche et se dirigea vers les toilettes à toute allure. Lorsqu’elle sortie quelques minutes plus tard, la jeune femme ne pensait qu’a une chose respirer de l’air frais. Elle pris la première porte qui s’offrait à elle, la menant en réalité sur le toit de l’immeuble du Victrola.
Chuck poussa l’immense porte en métal rougeâtre qui menait sur le toit. Il vit une brune accoudée sur le murait, regardant le pied du building. Il souffla de soulagement. Il l’avait enfin retrouvé. Ça faisait bien une demie heure qu’il la cherchait partout de peur qu’elle se soit fait enlever ou renverser par une voiture. Le vent faisait danser ses larges boucles brunes vers l’arrière de son dos. Sa robe grise sans manches laissait apparaître les bras de la jeune fille visiblement frigorifiée par les basses températures du mois de novembre. Il resta sur le pas de la porte à la regarder quelques instants, elle ne bougeait pas, elle regardait vers l’horizon, la hauteur de l’immeuble lui permettait d’apercevoir le début de l’océan Atlantique. Elle ne l’avait pas vu ni entendue. Chuck décida finalement de manifester sa présence.
Chuck : Blair…
La demoiselle sursauta et finit par ce retourner vers le garçon en costume trois pièces. Blair ne s’attendait pas du tout à le voir ici, même si plus tôt dans la soirée, elle avait découvert que l’endroit lui appartenait. Elle ne pleurait pas et pourtant on ne pouvait nier le fait qu’elle n’allait pas bien. Où alors Chuck était peut-être l’un des seuls à le voir. Si son but premier était de détruire Edward et de le blesser, jamais il n’avait réfléchie au mal qu’il ferait à Blair au passage. Il n’avait même pas compris que l’on puisse se mettre dans un état pareil juste pour un garçon.
Blair : Tu es partout ? Lui dit-elle comme un reproche.
Chuck : Tu es chez moi je te rappelle.
Blair : Qui l’eu cru… Lorsque j’ai appris ça tout à l’heure par le blond, je suis montée sur le toit. Je m’en vais. Pas besoin d’appeler la sécurité. Je … Je manquais…
Chuck : D’air. Finit-il sa phrase.
Elle lui lança un sourire. Elle n’aurait pas pu trouver meilleur terme. Elle manquait d’air. Celui de l’Upper East Side était souvent toxique, et ses poumons lui criaient une pose obligatoire. Le problème c’était qu’elle ne savait absolument pas comment leur apporter l’air pur qu’ils lui réclamaient sans ménagement.
Blair : Tout à fais.
Chuck : Je suis désolée, pour tout ce qu’il s’est passé.
Blair : Le plus drôle dans tout ça c’est que tu es blanc comme neige dans la chute d’une Waldorf. Tu dois jubiler. C’est bon, la fille Waldorf, ta pire ennemi est à genou. Tu pourrais aussi bien me tuer ici d’ailleurs.
Il s’approcha d’elle et s’assis sur le murais près du vide. Blair eut un mouvement de recul. Elle eut la sensation qu’il jouait avec sa vie, mais le garçon était tellement paisible. Calme qu’elle ne broncha plus.
Chuck : Tu es sûre que ça va ?
Blair : Non ! Rien ne va. Mon copain m’a trompé avec ma meilleur amie, sans oublier que je ne suis même pas censée lui parler à cette FILLE ! C’est ta demis sœur !!! Une Bass. Une répugnante Bass. Blonde qui plus est. Parfaite ! Mon cousin m’a planté un couteau dans le dos ! Mon père est parti à Tokyo tôt ce matin. Ma mère est à Paris et ne m’a toujours pas téléphonée ! J’ai fumé avec un pauvre mec que je ne connaissais même pas. Et je suis en train de parler au mec le plus ignoble de la terre de tous mes soucis inutiles et je déteste ma vie de merde !
Chuck lui lança un franc sourire. Une réaction à laquelle Blair ne s’attendait pas le moins du monde. Elle le dévisagea intriguée. Quel sale type… Elle venait de tout lui déballer. Et lui il se moquait d’elle tout sourire. Il enleva son écharpe de son cou. Et la plia en deux de façon à la raccourcir puis il s’approcha d’elle, il n’était qu’à quelques centimètres.
Chuck : Tu me fais confiance ? L’interrogea-t-il, son indémodable sourire en coin sur le bord des lèvres.
Blair : Pas le moins du monde. Dit-elle avec dégoût le plus naturellement du monde.
Chuck : Tant mieux !
Contre tout attente, elle se laissa faire. Il noua l’écharpe de façon à bander les yeux de Blair. Il mis ses mains sur sa taille pour la guider. D’un pas non sûre, Blair se laissa mener par les mains de Chuck. Elle ne savait pas comment elle en était arrivée là : sur un toit avec Chuck Bass et les yeux bandés qui plus est. Elle était vraiment suicidaire… Après tout, ce soir elle en avait le droit.
Chuck : Attention à la marche. Voilà doucement c’est bien.
Blair : Chuck ? Arrête Chuck ! Qu’est ce que tu fais ?
Chuck remis l’écharpe sur les yeux de Blair qui essayait de s’en défaire terrorisée. Elle ne comprenait pas du tout où Chuck l’emmenait et après tout. Il aurait très bien pu la balancer sur haut du toit. Le bâtiment devait bien compter une trentaine d’étage.
Chuck : Ne triche pas. Attends.
Il plaça ses pieds près des siens, fit descendre l’écharpe sur le cou de Blair tout en lui demandant de ne pas ouvrir les yeux et attrapa les poignés de celle ci avec ses deux mains de façon à pouvoir tendre leurs bras à l’horizontal comme s’il fallait tendre les ailes d’un oiseau. Une fois que leurs bras se confondaient enfin, il se pencha à son oreille et s’autorisa à lui murmurer :
Chuck : C’est bon tu peux ouvrir les yeux.
Hésitante, la jeune fille s’exécuta. Durant une seconde, son cœur s’arrêta. Elle était debout sur la barrière du toit du Victor Victrola, à moins de dix centimètres du vide, un sacrée vide car ils devaient bien être à une centaine de mètres du sol. Ce fut un moment si fort que son souffle se coupa avant qu’elle ne put reprendre une énorme bouffée d’air frai. Le vent soufflait comme jamais. Oxygénant les poumons de Blair et de Chuck, d’un air pur qui arrivait tout droit de l’Atlantique. Blair quitta des yeux les immenses building de Manhattan et l’océan pour regarder vers le bas, les gens étaient plus petits que des fourmis, il devait être 23h et ils rentraient de boîte ou s’y rendaient. Toute cette agitation amusa Blair. De cette endroit, elle avait la sensation d’être la reine du monde. Tout lui appartenait. Tout devenait possible. Chuck avait son corps collé au sien juste derrière elle. Toujours les bras en dessous des siens tendus à l’horizontale. Il riait presque. Il adorait cette sensation, une sensation de liberté et de pouvoir. C’était la première fois qu’il partageait cela et il trouvait ça grandiose. Le sourire de Blair était désormais son l’oxygène qu’il était venu lui aussi rechercher. Il respirait son odeur. Elle l’enivrait totalement.
Chuck : C’est bon ? Tu respires ? Dit-il amusé par les petits cris de joies que poussait Blair.
Blair : Comme jamais !!! Lui hurla-t-elle presque.
Le vent redoubla de sorte que les cheveux de Blair balayèrent le visage de Chuck. Il fut traversé par un terrible frisson. Respirant lui aussi l’air froid de l’océan qui lui glaçait les poumons. Il se pencha une nouvelle fois vers Blair.
Chuck : Bon Anniversaire.
Elle colla sa tête à celle de Chuck toujours posté juste derrière elle. Leurs bras tendu sur les côtés, leur assurant l’équilibre nécessaire pour tenir face au vide. Une chute aurait été fatale. Mais Blair se sentait en sécurité, pourtant elle n’avait jamais été autant en danger de toute sa vie. Elle ferma les yeux et s’appuya sur Chuck. Blair attrapa ensuite les poignés du jeune homme et ramena ses mains sur son ventre. Il enfouit son visage dans le cou de Blair respirant sans ménagement son odeur sucrée. Le cœur de Blair battait la chamade. Elle ne savait d’ailleurs pas s’il battait toujours ou s’il était en train d’imploser. Chuck embrassa tendrement sa joue. Et comme si c’était une évidence, elle posa ses lèvres sur les siennes. Aucun des deux ne réfléchissaient ni ne comprenaient. C’était comme ça. Ça ne s’expliquait pas. C’était simple, facile, presque naturelle. Non, ça l’était. Mais nouveau. Jamais Blair n’avait embrassé un garçon ainsi. Sans retenue, laissant faire Chuck qui la retenait d’ailleurs de tout son poids car la jeune fille s’était totalement abandonnée dans ses bras, elle se serait probablement écroulée s’il ne la tenait pas fermement à la taille. Chuck lui aussi se sentait doucement partir. Il sentit un sourire se former sur les lèvres de Blair. Il ne put retenir le sien. Elle se retourna enfin et lui attrapa la nuque pour prolonger cet instant si particulier. Cet instant qui n’aurait JAMAIS du se produire. Et qui lorsqu’il s’arrêterait briserait tout l’équilibre de haine instauré depuis leurs naissances. Un équilibre que Blair avait depuis 17 ans aujourd’hui et pourtant, même si elle n’en avait absolument pas envie, à cet instant où elle goutait aux lèvres douces de Charles Bass, elle savait que dans la vie, l’équilibre pouvait être bouleversé en moins d’une journée, moins d’une heure. Quelques minutes suffisaient.



Revenir en haut Aller en bas
N&S
Blair Waldorf
Blair Waldorf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Age : 18
Séries preferées : : Gossip girl. Gossip girl. Gossip girl <3

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Lou
couple favoris : Damon/Elena, Serena/Nate, Veronica/Logan, Chuck/Blair, Caroline/Tyler, Mark/Lexie.
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Mer 14 Mar - 16:12

WAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!
Un baiser Chair, OMG.

Super chapitre en tout cas j'ai franchement adoré ! Je te fais pas un gros commentaire, car j'ai pas grand chose à dire à part : WOUAH. Laughing

Vivement la suite ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
saev
Confident(e) de G.G
Confident(e) de G.G
avatar

Féminin
Nombre de messages : 450
Age : 18
Localisation : Upper East Side avec Chuck <3

Séries preferées : : Gossip Girl, Grey's Anatomy, NCIS, One Tree Hill, Glee, Once Upon A Time...

Date d'inscription : 20/01/2012


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Blair/Chuck
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Mer 14 Mar - 17:01

MAGIQUE !!!!!!!!
C'est le mot qui me vient à l'esprit pour résumer ce chapitre et surtout cette fin de chapitre qui est juste merveilleuse.
Sinon ça me fait marrer que Blair appelle Mike le blond.^^ Laughing
Et j'adore ce moment : "Porter : Putain elle déchire ! Tu l’as trouvé où ?
Mike : Je sais pas elle est tombée du ciel.
… : Et je vais la récupérer.
Les deux garçons s’arrêtèrent de danser devant la voix grave et sévère de leur idole absolu : Chuck Bass.
Mike : Elle est avec toi ? Excuse moi mec… "
Tout de suite il s'excuse et on voit bien que c'est Chuck le boss ! Razz
En tout cas plus que jamais, JE VEUX LA SUITE !!!!!!!!!!!

PS : Je viens de remarquer que tu es le membre du mois alors ... FELICITATIONS ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Serenate<3
Super fan de G.G
Super fan de G.G
avatar

Féminin
Nombre de messages : 76
Age : 22
Localisation : Bois un verre avec Serena Van Der Woodsen.

Séries preferées : : Séries préferées : Gossip Girl, Scrubs, Skins, The Vampire Diaries, Glee, Boys Over Flowers, Heroes, 90210, Pretty Little Liars, Ringer , The Lying Game , Misfits.

Date d'inscription : 04/03/2012


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Serenate
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Mer 14 Mar - 18:50

Magnifique !!!<3 je vois bien la scène géniale !!!
ENFIN LE PREMIER BAISER !!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire de famille .    

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire de famille .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Thème 5] Une histoire de famille [mis]
» Haunui Shuraba
» Histoire de Famille [Solo]
» « Une histoire de famille...» ft. Austin H.
» Les frères Staal / Une histoire de famille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*Gossip girl* :: ~Divers~ :: Vos créations :: Fanfictions-
Sauter vers: