*Gossip girl*

Le forum Francophone sur la série et les livres Gossip girl
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoire de famille .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey


Nombre de messages : 730
Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Lun 2 Jan - 12:47

BONNE ANNEE les filles que 2012 soit pleine de super surprise pour vous et toute votre famille ainsi que vos proches ! Smile

Un grand merci pour vos commentaires qui me font tellement plaisir ! J'espère que la suite vous plaira, n'hesitez pas à me dire si qu'elle que chose dérange! Smile

CÔTE BASS





Le lendemain, le réveil fut dur. Il fut dur pour tout le monde. Waldorf… Ou Bass.
… : Monsieur Bass ?...
Dit une voix de femme à la porte de chambre de Chuck. Il sortait doucement d’un sommeil profond. C’est avec peine qu’il ouvrit son oeil, oui, son oeil. L’autre étant totalement fermé et complètement impossible à ouvrir. Sa lèvre très gonflée avait séché en les liant. Il se força à les ouvrir avec délicatesse, brisant la fine couche de peau qui avait commençait à cicatriser, il se fit saigner de plus belle. Il appuya sur sa télécommande afin d’ouvrir les volets. Le soleil était déjà haut dans le ciel. Il frotta dans ses cheveux pour y remettre un peu d’ordre. Peine perdue.
… : Monsieur Bass vous êtes réveillé ?
Chuck soupira. La fille n’était autre que Maria, la domestique, qui s’occupé de la suite de Chuck et de celle de Serena. Il sortit de son lit, et alla ouvrir.
Chuck : Quoi MARIA ?
Maria : C’est madame Serena qui m’envoye elle m’a dit que vous auriez probablement besoin de soin.
Chuck fit une 2ème grimace. Elle détestait l’idée que Maria le touche. Elle était grosse avait les cheveux très gras et une peau abimé. Mais son père l’avait engagé sur son physique. Chuck avait fait fuir les autres. Une à une. Il avait même était traîné au tribunal pour harcèlement… Bart Bass avait donc pris cette résolution. Maria était la depuis bientôt 6 mois. Un véritable record.
Chuck la suivie dans le salon de l’immense suite. Elle avait déjà tout préparé, éponge, eau tiède, désinfectant et pansement.
Maria : Sans indiscrétion, monsieur Bass. Que vous est-il arrivé ?
Chuck : Tu es indiscrète.
Pendant qu’il se laissait faire à contre cœur, Serena entra dans la chambre. Elle était déjà habillée, une jolie robe noir épousait ses courbes.
Serena : Chuck, ton père me charge de te rappeler que nous devons manger chez les Sheperd ce soir. Mets un costume.
Elle s’est assise dans la cuisine et a mis une forte musique. Chuck avait mal à la tête. Il manquait de sommeil, avait pris un coup à son amour propre et maintenant, il se trouvait dans la délicate situation d’expliquer son visage très amoché. Serena avait visiblement un peu plus la pêche. Maria partait le plus discrètement du monde après que Chuck ait catégoriquement refusé les pansements. Serena s’était fait une sorte de cocktail à l’aide du mixeur de Chuck. Elle dansait sur Armistice de Phoenix son verre à la main.
Chuck : Tu vas me pourrir la vie longtemps ? Il est qu’elle heure ?
Serena : Allez Chuck !!! Il est déjà 17heure. Bouges tes fesses un peu.
Serena s’approchait de lui un peu trop dangereusement. Lui attrapant les mains et en le faisant danser. Si Chuck était un excellent danseur, ça ne concernait pas tous les types de danse. La Valse, pas de secret pour lui, le cotillon, il le maitrisait à la perfection. Mais Serena avait cette faculté, de bouger sur n’importe qu’elle musique sans avoir l’air tâche, cette faculté de faire n’importe quoi, et d’être plus belle que jamais, Chuck lui se santé ridicule, il savait se lâcher, mais pas comme ça. Lorsque Danza Kuduro arriva dans les amplis, Chuck cru mourir sur Place. Il relâcha les mains de sa demie sœur et s’assis. Elle soupira mais ne s’arrêta pas pour autant. Elle grimpa sur la table basse avec agilité et s’agita levant les mains en l’air se déhanchant comme jamais elle enleva son écharpe et la jeta à l’autre bout de la pièce. Ses petits bonds à répétition eurent raison d’elle, un pied de la table en bois céda. Elle chuta mais se releva pour mieux danser. Lorsque la porte s’ouvrit, aucun d’eux ne l’entendit, la musique criait tellement fort que les vitres tremblaient. Serena riait au éclat alors que Chuck souriait. Elle était complètement folle. Une vraie furie. Elle l’amusait tout simplement. La musique s’arrêta brusquement. Serena et Chuck regardèrent la porte avec anxiété. Seule Deux personnes auraient osé éteindre la musique dans la suite de Chuck Bass. C’était Bat ou Lili. Cette fois, ce fut Bart.
Bart : Vous êtes complètement malade ? Les murs sont insonorisés mais quand même. Je vous rappelle que ma suite est juste à côté de la tienne Chuck.
Chuck se leva déjà prêt à la riposte. Mais Bart le stoppa à la vue de son visage.
Bart : Que t’es-t-il arrivé ? Tu as des soucis ?
Chuck : Ne fais pas comme si ça t’intéressait.
Bart : Tu tenteras de camoufler tout ça ce soir. Faites moi plaisir, je ne veux pas de débordement comme la dernière fois. Vous me mettez dans des situations compliquées et étouffer les affaires le lendemain ne m’amuse plus.
Serena : Bart… On s’amusait juste.
Bart : Amuse toi sans vomir à table cette fois.
Serena baissa les yeux. Mais Chuck lui le fusilla du regard. Quelle ordure. Il s’avait qu’elle avait mal vécu cet incident.
Bart : Chuck, prends une douche et habille toi convenablement.
Il quitta la pièce comme il était rentré, en instaurant un profond malaise.


CÔTE WALDORF




… : Blair… Je t’en pris. Ouvre moi.
Blair : Nathaniel. Arrête de me prier, je ne suis pas Dieu. Vas te confesser plus loin, je ne t’accorderais pas mon pardon.
Nate soupira. Cela faisait bientôt 30 minutes qu’il était devant la porte de chambre de Blair. Espérant qu’elle accepte enfin de l’écouter, mais la jeune femme se bornait à n’en faire qu’a sa tête. Et sa répartie piquante commençait à blesser son petit cœur.
Nate : Blair…
Blair mis sa couverture par dessus sa tête. Comme pour le chasser. Loin d’elle loin de sa porte, loin de son appartement, loin de SA ville. Nate avait de la chance qu’elle soit gentille. Enfin c’était une façon de parler. Elle aurait très bien pu tout raconter à son père. Et il se serait chargé du cas Nathaniel. En pensant à lui, Blair eu des flashs de sa soirée. Ce garçon… Chuck Bass. Il était son ennemi génétique par excellence et pourtant, elle avait dansé avec lui avec une telle facilité. Même après des heures d’entrainement avec Nate, jamais elle n’avait réussis à faire un tel exploit. Blair était totalement intrigué par ce garçon.
Nate : Tu veux que je m’excuse ?
Cette fois sans était trop. Elle se leva comme un ouragan et ouvrit la porte avec violence. Elle se trouva nez à nez avec Nate, son petit ami depuis la maternelle, ses cheveux en bataille son pull vert olive, un bouquet de rose blanche à la main.
Blair : Non, ne t’excuse pas. Tu pourrais le faire 200 000 fois, ça ne changerait rien. On ne change pas le passé Nate. Le faite est que tu as mal agit. Je m’en contre fou que sur le moment tu étais drogué, que cette fille était tellement magnifique que tu n’es pas pu résister. On a été ensemble tellement de temps. Et toi tu fou tout en l’air, absolument tout. En quoi 10 minutes grand maximum ? Je doute que tu es tenu plus. Alors non ne t’excuse pas parce que moi je ne suis pas prête à te pardonner.
Nate : Avec le temps Blair, on y arrivera.
Blair qui lui avait craché son ressentiment en pleine figure eu soudainement de la peine pour Nate. C’était un rêveur né. Toujours à penser que un bisou soigne les blessures. Mais la, il n’avait pas fait une égratignure. Non, la c’était une fracture ouverte. Mais comme d’habitude, il ne s’en rendait pas compte.
Blair : Le temps ne guérit pas tout Nate…
Nate : Fais moi un peu confiance.
Il tendit le bouquet à Blair. Cette fois, elle ne pu s’empêcher de lui rire au nez.
Blair : Comment je pourrais te faire confiance ? COMMENT ? Maintenant vas jouer à a console je sais que tu ne penses que à ça. Et jette le bouquet en partant. Je n’aime que les pivoines.
Elle lui claqua la porte. Il vit volte face. Il savait que ça serait difficile, mais il ne s’attendait pas à tant de difficulté. Le faite est que pour Nate tout avait toujours roulé et son monde commençait maintenant à s’écrouler. La vie est faite de changement. Soit les gens regardent derrière eux en ne les acceptants pas et ils souffrent. Soit ils avancent sans se retourner laissant les souvenir de côté pour tenter de se protéger. Mais ils souffrent là aussi. Alors, qu’elle était ici la manière de souffrir le moins possible ? Serena, Blair, Chuck et Nate auraient adoré avoir la réponse à cette question…



Dernière édition par L0làà le Ven 24 Fév - 19:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
N&S
Blair Waldorf
Blair Waldorf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Age : 18
Séries preferées : : Gossip girl. Gossip girl. Gossip girl <3

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Lou
couple favoris : Damon/Elena, Serena/Nate, Veronica/Logan, Chuck/Blair, Caroline/Tyler, Mark/Lexie.
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Lun 2 Jan - 15:42

J'aime beaucoup les passages entre Serena et Chuck, c'est vraiment bien ! Smile
Puis je me suis mise à rire pour la 1er pique de Blair à Nate. ^^

J'adore comment tu écris et j'ai hâte pour la suite. (:
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 24
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Mar 3 Jan - 0:15


J'adore toujours autant ! La relation de Chuck avec Serena est juste géniale ! Et Chuck poursuivit pour harcèlement sexuel xD Ça m'a fait trop rire ! Il est obligé d'avoir une servante moche pour pas la toucher, le gros connard, j'adore <3
Revenir en haut Aller en bas
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 730
Age : 23
Localisation : Les Hamptons

Séries preferées : : Séries préferées :
Gossip Girl/Grey's anatomy/Skins/Weeds/Smallville/Pretty Little Liars/


Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Lun 9 Jan - 1:11

Merci les filles !!! Avec les cours, j'ai du mal à venir régulièrement... La Terminale S de MERDE ^^ enfin j'essayerais de mettre un autre chapitre genre mercredi ou Jeudi ! Smile Encore un enorme MERCI ! et n'hésité pas à me dire s'il y a des choses qui ne vont pas Smile Bon courage pour les cours ! <3 !

CÔTE BASS.




Vous avez forcément déjà ressentie cela. C’est une sensation que tout le monde connaît un jour certain car ils manquent de sommeil, d’autre car ils ont fumé un peu trop, le cas de Chuck Bass était indéterminé. Il ne savait absolument pas dire pourquoi ses paupières étaient si lourdes qu’il lui était presque impossible de les ouvrir correctement sans que ses yeux fassent d’ignoble roulement. Régulièrement, Serena qui était à sa droite lui marchait sur le pied sans ménagement avec son talon Jimmy Choo. Cela le réveillé… Un Peu … Quelques secondes uniquement. Puis, ses yeux se faisaient de nouveau lourd. Et il cédait. Au début il ne s’accordait qu’une fermeture de 2 ou 3 secondes mais il lui était ensuite impossible de faire machine arrière. Bart avait bien entendu remarqué le comportement encore une fois totalement déplacé de son fils. Même s’il n’était pas à la même table. Edward avait lui aussi remarqué dans quelle forme se tenait son ami. Lui qui souhaité pouvoir parler à Chuck de la tournure des évènements de la veille lors du repas. C’était totalement raté. Il était dans un état plus que déplorable.
Edward : Chuck, tu me passes le champagne ?
Aucune réaction.
Serena : Chuck, Edouard voudrait le champagne.
Lara : Vous voyez bien qu’il dort debout le pauvre…
A oui … Vous ne connaissiez pas encore Lara Shepherd. Elle était la fille de Richard Shepherd. Ça fille unique. Son trésor. Elevée dans les meilleures conditions, elle avait un dossier parfait. Que des A au tableau, des stages d’été dans de prestigieuses universités et de nombreuses actions dans les associations caritatives. Mais Lara était également une fille adorable qui n’avait RIEN compris à la vie, elle avait grandi dans un cocon, Serena en était sur. Cette fille allait finir par se suicider. Son seul défaut, elle était folle amoureuse de Chuck Bass. Oui … Serena en était sûre elle allait se suicider.
Mike : Ouais, il dort.
Dit le jeune homme la bouche pleine de caviar.
Porter : Tu sais quoi Lalou ? Tu le réveilles en l’embrassant. Comme dans la Belle au bois dormant.
Lara : Arrêtez de m’appeler Lalou…
La pauvre était rouge de la tête au pied. Personne n’ignorait l’existence de son attirance démesurée et surtout incompréhensible pour Chuck… Serena qui eu pitié de Edward attrapa la bouteille de Moët à 200 dollars et la passa à celui ci. Edward la couva des yeux. Elle était plus belle chaque soir. Mais il l’a trouvait particulièrement discrète. En temps normal, c’était une meneuse. Elle était la reine de chaque soirée, elle remuait à elle seule un cimetière. Elle était Serena Van Der Woodsen.
Porter : Lalou, tu as déjà embrassé un garçon ?
Lara pouffa de gène puis détourna le regard. Elle les trouvait un peu déplacé quand même …
Mike : ça veut tout DIRE !
Edward sourit et s’intéressa à la conversation, ils étaient vraiment chiants lorsqu’ils s’y mettaient à deux, mais mon dieu, comme c’était agréable lors de ce genre de soirée avec tous les parents autour, de pouvoir s’amuser un peu quand même.
Serena : Laissez la tranquille.
Lara fusilla Serena du regard. Si Lara se faisait mal mener par les garçons et ne s’en rendait absolument pas compte, elle avait toujours eu l’impression qu’elle se sentait supérieur à elle. En réalité, c’était le cas. Mais elles étaient tellement opposées. Chacune représentait ce que l’autre n’était pas.
Porter : Serena la justicière !
Lara : Pas besoin. Bien sûre que j’ai déjà embrassé un garçon.
Chuck s’éveilla. Le regard qu’il lança à Lara valu à celle ci un énorme frisson qui lui parcourrait la totalité du corps. Il était comme entrée dans ses yeux. Il l’hypnotisait totalement.
Chuck : C’est vrai ? Raconte un peu. Dit-il de sa voix rauque, posée totalement sous contrôle.
Tout le monde le regarda surpris car il n’avait pas prononcé un mot de la soirée et il s’intéressait soudainement à une conversation des plus puéril. Lara devient rouge une nouvelle fois. Elle regardait ses pieds. Elle ne voulait pas le décevoir. Mais devait-elle se vanter ? Ou l’écraser. Comment allait-il la juger ???
Porter : OH ! Bass te coupe dans ton élan ? Ne tant fait pas, il peut TOUT entendre. Il a déjà tout fait.
Chuck fit un clin d’oeil à Lara comme pour l’encourager mais surtout pour valider l’information de Porter.
Lara : Il y a un an, en vacances dans les Hamptons, c’était un ami à mon cousin.
Elle fut totalement satisfaite de son résumé. Court précis, sans trop de détaille pour autant. Chuck lui lança un sourire ravageur.
Chuck : Et depuis rien ?
Lara : Non.
Porter : Peine de cœur ma Lalou ? Ne t’en fais pas Tonton Porter va te soigner. Tu veux que je t’apprenne à embrasser ?
Chuck : Laisse la tranquille. Tu le voies encore ce garçon ?
Mike : C’est un type de l’école Waldorf je suis sûre. Tu en as honte.
Lilly : Non je n’ai pas honte. Je suis dans cette école car mon oncle enseigne là bas. Pas parce qu’elle est du côté Waldorf. En plus elle est un peu en territoire neutre aussi. Et non il ne vient pas de là bas.
Chuck ne savait même pas dans quel lycée Lara étudiait.
Chuck : Tu vas ou en cours ma Lalou ?
Il avait dit MA… Chuck Bass avait dit MA… Lara adorait soudainement ce surnom. Il pouvait l’appeler comme ça n’importe quand un nombre de fois in calculer. Elle adorerait toujours. Serena leva les yeux au ciel en voyant Chuck Bass parler ainsi. Il avait envie de mettre une vierge dans son lit. Il était exaspérant… Pauvre Lara…
Lara : St Agnes.
Chuck : Sans Rire. C’est très Waldorf là bas non ? En tout cas, il me semble que Benvolio Waldorf est à St James, le lycée de garçon à côté de St Agnes.
Lara baissa la tête. En effet, Benvolio était à St James. Et il y régnait en maître absolu. Sa carrure de rugby Man ne laissait aucune fille indifférente et son charme non plus. Lara le trouvait très beau. Elle ne pouvait pas nier …
Chuck : Tu t’y plais ? C’est une belle école non ? C’est Harold Waldorf qui la finance presque en totalité. Un peu comme St Jude et Constance qui sont financé par mon père.
Lara : Tu veux voir la concurrence ?
Lara n’avait jamais fait ça. Braver l’interdit. Parler aussi longtemps à Chuck Bass. Mais elle avait très envie de devenir une petite fille un peu moins sage. Après tout, elle avait le droit de faire un faux pas non ? Emmener Chuck dans son école. Personne ne le connaissait là bas elle en était sûre.
Chuck : Tu me ferais visiter ?
Edward : Chuck. Arrête. Tu joues avec le feu, le bal puis l’école ? Mais qu’est ce qu’il t’arrive ? Tu te shoot à l’adrénaline ? Regarde ta tête. Ça ne te va pas du tout comme drogue.
Chuck : Edward. Je t’ai fais sortir de la limo hier, je peux te faire sortir de table si tu le souhaite.
Serena attrapa le nœud papillon de Chuck et tira dessus en se levant. Chuck la suivit avec sa nonchalance habituelle pendant qu’elle l’emmenait loin de la table.
Serena : Il faut que tu arrêtes. Qu’est ce qu’il ne va pas chez toi ?
Chuck : Comment ça ?
Serena : Tu dors la moitié du repas devant Bart. Ensuite tu dragues LALOU Sheperd ! La sainte nitouche totalement exaspérante et pas intéressante et maintenant tu parles d’aller à St Agnès et St James ? Je le répète. Il t’arrive quoi Chuck ?
Chuck lui sourit se rapprocha de son oreille et lui souffla
Chuck : Je m’amuse.
Serena : tu ne peux pas plutôt jouer aux cartes ? Tu marches sur des œufs… Arrête.
Chuck : Je n’arrête que lorsque j’en ai envie. Je suis Chuck Bass.
Ce que Serena ignorait, c’est que Chuck réfléchissait par logique. St James était l’école de Ben. Blair Waldorf elle devait donc être à St Agnes. Et le plus étrangement du monde, Chuck voulait la revoir. Il ne voulait pas lui parler. Il ne voulait pas la toucher. Mais il voulait être sûre qu’elle existait vraiment. Elle était comme un très lointain souvenir. Et il avait besoin de la voir pour se rappeler. Oui, il regrettait son verre de trop hier soir car il le poussait tout droit dans la gueule du loup et il avait beau être Chuck Bass, il en avait pleinement conscience. Il se mettait en danger comme jamais. Mais l’interdit est existant n’est ce pas ? Et pour ça, il était un véritable expert…


Dernière édition par L0làà le Lun 9 Jan - 15:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
N&S
Blair Waldorf
Blair Waldorf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Age : 18
Séries preferées : : Gossip girl. Gossip girl. Gossip girl <3

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Lou
couple favoris : Damon/Elena, Serena/Nate, Veronica/Logan, Chuck/Blair, Caroline/Tyler, Mark/Lexie.
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Lun 9 Jan - 14:53

Je veux la suite !
Je vois bien Chuck voir en cachette Blair à son lycée et Serena, Nate puis ils se "tombent" dessus Laughing (J'ai de l'imagination. ;p)

Super chapitre comme toujours par contre j'ai pas compris, un moment dans le dialogue c'est Lilly puis Lara? J'ai pas vraiment compris, au début je croyais que c'était 2 filles différentes mais elles parlaient du même sujet donc je crois pas. ^^
Revenir en haut Aller en bas
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 730
Age : 23
Localisation : Les Hamptons

Séries preferées : : Séries préferées :
Gossip Girl/Grey's anatomy/Skins/Weeds/Smallville/Pretty Little Liars/


Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Lun 9 Jan - 15:27

Non il y a eu un BEUG en effet... Faut que je corrige ça Smile ^^ Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
blair38
Fan de G.G
Fan de G.G
avatar

Féminin
Nombre de messages : 52
Age : 20
Séries preferées : : Séries préferées : Gossip Girl-Glee-Vampire Diaries-One Three Hill-NCIS

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Laura
couple favoris : Nate/Blair-Quinn/Sam-Elena/Damon-Ziva/Tony
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Lun 9 Jan - 19:38

Vraiment super, j'ai hate de voir Chuck espionner Blair et peut être que Nate pourrait devenir jaloux. Continue ton histoire est super
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 24
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Lun 9 Jan - 22:22


Bon Dieu mais qu'est ce que j'aime ton histoire ! Je t'en prie, met vite une suite !!!

J'adore tout ! J'adore comment les deux clans se sont presque partagés la ville, avec leur quartier, leur lycée, c'est géniale !

"c'est très waldorf la-bas", trop drole comment il dit ça ! J'ai trop hate de voir quand ils seront ensemble et qu'ils devront 'défier' tout leur proche !
Revenir en haut Aller en bas
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 730
Age : 23
Localisation : Les Hamptons

Séries preferées : : Séries préferées :
Gossip Girl/Grey's anatomy/Skins/Weeds/Smallville/Pretty Little Liars/


Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Sam 14 Jan - 0:57

Merci les filles Smile ça me fait plaisiiiiiiir ! Very Happy bon j'aime pas trop ce que j'ai écris. Mais pour avancer il faut toujours des chapitres moins bien que d'autre enfin je vous laisse découvrir !!! Wink Encore Merci ça me touche beaucoup ! <3

CÔTE WALDORF





La limousine noir acier de Blair s’arrêta avec délicatesse sur le Bord de St Agnès. Nous étions lundi matin, il était 8h42. Et avant de commencer la semaine, Blair était Morte de fatigue. Elle s’était couché à 6heures du matin la veille, n’avait pas réussit à fermer l’oeil avait fini par ce faire vomir puis avait pris des somnifères. Elle n’était donc pas du tout d’attaque. Elle saisie son sac Chanel à ses pieds, alluma son IPod, mis ses ray Ban sur son nez et sortie de la voiture. Bien entendu, toute sa cours était là, à l’affut de son arrivée. Premièrement parce que Blair était toujours entouré de sa cours. Ce n’était pas Queen B pour rien… Et les filles étaient très curieuses de savoir ce qui avait poussé Blair et Nate à se disputer lors du Bal de Samedi. Car aucune d’entre elles n’en avaient raté une miette. Blair les ignora et permettra dans l’école, six filles la suivaient à la trace. Elle s’efforça de ne pas se retourner. Mais Pénélope se lança pour se mettre en travers de son chemin.
Pénélope : Blair ? ça ne va pas ?
Blair lui lança un sourire des plus médisant. On ne savait d’ailleurs pas trop si c’était un sourire ou alors si elle montrait les crocs. Son « amie » eu d’ailleurs un mouvement de recul. Elle monta le son de son IPod et repris sa route en direction de son immense casier de bois.
Kati : Elle pète un plomb. Chuchota-t-elle.
Isa : Il y a de quoi… Non mais vous vous rendez compte ? Nate l’a planté sur la piste de danse… DEVANT tout le monde.
Nelly : Quelqu’un sait ce qu’il s’est passé entre eux ?
Isa : Tu n’es pas au courant toi Kati ?
Kati Farcas a pris son petit air supérieur. Elle était très fière pour une fois d’être la fille que son groupe entier enviait. Elle avait dansé avec Nate Archibald durant un Bal et attention, elle avait dansé une valse… Alors Même si elle ne savait absolument pas pourquoi ça s’était passé ainsi, pour garder sa supériorité, elle devait inventer.
Kati : Visiblement, Blair et lui étaient fâché avant la danse. Mais Mr Waldorf n’était pas du tout au courant du coup, il a fait ce qui était prévu, il les a lançait à deux sur la piste.
Toutes les filles froncèrent les sourcils. Elles s’en fichaient pas mal de savoir pourquoi ils avaient quand même dansé un bout de la valse ensemble, elles voulaient savoir pourquoi oui, pourquoi le couple mythique des jeunes du clan Waldorf s’était disputé et ça devant tout le gratin.
Penelope : Oui, mais pourquoi ils se sont fâchés avant ?
Bon c’est parti pour l’invention… Vive l’imagination.
Kati : En faite, Blair avait promis à Nate d’allait le voir à son match de lacrosse. Mais elle l’a planté au dernier moment. Du coup, il lui en voulait à mort. C’est là qu’il a demandé à une fille de l’accompagner à sa place. Blair lui a fait une crise de Jalousie monumentale.
Toutes les filles ont ouvert de grands yeux. Mais leur motif d’engueulade ne pouvait pas être si nul…
Nelly : Si c’est Nate qui t’a raconté ça je pense qu’il t’a mentis. La vérité doit être bien plus juteuse.
Bon elle passait pour l’abrutie de service… Elle avait une chance sur deux.
Penelope : Par contre ce qui est vraiment juteux, c’est le type qui est allé danser avec elle en plein milieu de la valse. Je n’ai pas réussis à l’approcher ensuite. Je voulais voir sa tête. De loin il avait l’air vraiment craquant.
Kati : Il n’avait pas l’air ! Il l’était. Il m’a attrapé le bras pour me mettre dans ceux de Nate j’ai été surprise mais il était tellement beau, je n’ai pas bronché. C’est un brun un peu sombre. Mais il avait beaucoup de maquillage donc je ne suis même pas sûre de le reconnaître si je le voyais.
Nelly : Vous avez vu comment il danse ? Il faisait tourner Blair à la perfection. Même Nathaniel ne danse pas comme ça… Et B avait l’air d’une vraie princesse.
Azelle : En même temps, on pourrait mettre B avec n’importe quel mec, elle le rendrait beau.
Oui… Azelle avait TOUJOURS était folle de jalousie en ce qui concernait Blair. Mais elle avait un peu le droit…
Nelly : Il n’empêche que sa technique était parfaite. Moi Carter m’a quand même écorché le pied une fois j’ai un très mauvais souvenir de cette danse ignoble.
Les filles ont toutes éclaté de rire… Ah Carter Beizen. L’homme de ces dames. Un magnifique garçon, très classe issue d’un des meilleurs partis de Manhattan. Il était un bon ami de Nathaniel et de Benvolio. Mais rebelle, il était parti faire le tour du monde à ses 15 ans, reniant ses parents, ses amis, et son monde. Il avait eu du mal à s’y faire accepter de nouveau. Mais Nate et Ben l’avait soutenu après lui avoir pardonner ce qui avait pris un certain temps il faut bien l’avouer.
Penelope : En même temps. Pourquoi danser avec Carter. Il était probablement au Malawi lorsque nous prenions tous nos cours de valse ! En parlant de cours de danse, il paraît que le Bal des débutante a encore été reculé. C’est vrai ?
Azelle : J’ai entendu ça également. Temps mieux… Je n’ai toujours pas de cavalier.
Kati : Si ça se trouve je pourrais le faire avec Nate. Blair n’en voudra plus !
Azelle : Ne rêve pas trop. En tout cas, j’ai entendu dire que Benvolio Waldorf avait refusé toutes les demande. Si ça se trouve il n’attend que moi.
Penelope : N’y compte pas trop. Avec tes 5 kilos en trop il va te rejeter toi aussi. Mais je dois avouer que faire son entrée au bras d’un Waldorf, ça doit faire son petit effet…
Le téléphone portable de Isa sonna toutes les filles surprissent se retournèrent vers elle. Elle décrocha.
Isa : Allo ? …. QUOI ? Un Mec ? Non, ce n’est pas possible. Lara ? … Et c’est un gars de St James ? … Tu ne l’as jamais vu ? … Attends j’arrive avec Kati.
Isa : Bon désolé les filles. Petite affaire à régler. Elles sortirent de la cours intérieur en courant, leurs talons sur le marbres claquaient avec l’écho dans tout le bâtiment. Elles devaient faire vite, elles avaient leur cours de latin dans moins de 10 minutes. Mais quand on les informer que Lara Shepherd avait ramené un garçon de chez elle, devant le lycée, il était obligatoire d’aller voir. Lara était une fille du clan Bass. La seule de l’école. Un peu rejetée par ses camarades, elle était donc totalement concentrée sur ses études et passait son temps à la bibliothèque. Il était donc assez surprenant de la voire devant le lycée, traîner avec un garçon… Lorsque les filles arrivèrent, Lara était face à elles. Kati et Isa se cachèrent derrière l’énorme colonne de l’entrée de St Agnès en Arc de Triomphe. A la bris des regard. Malheureusement pour elle, l’homme en question était de dos. Il avait un manteau assez long qui les empêchait totalement de voir sa silhouette. La seule conclusion possible était qu’il n’était pas obèse. Kati pouffa ne voyant le visage béta de Lara.
Elle chuchota à son amie :
Kati : Elle est folle amoureuse de ce type !!!
Isa : Tu m’étonnes… ça CREVE les yeux. Moi je paris sur un vieux mec avec un duvet pas rasé depuis 3 semaines, des grosse lunettes et plein de bouton. Ça doit être un premier de classe à St Jude !!!
Kati : Comment elle peut oser le ramener ici. On appelle Ben ?
Isa : Toujours à la recherche d’une occasion pour lui parler toi… En plus Lara est de St Agnes. On doit appeler Blair. Et non Ben.
Kati : Elle ne va rien faire. Elle n’est pas en état.
Isa : On s’en fou. Je veux voir sa tête. J’ai envoyé un message à B.
Kati : Ce qu’il m’étonne c’est qu’il a l’air de faire super classe tu ne trouves pas ?
Isa haussa les sourcils en approbation. Etrangement classe. Lara avait beau être mignonne. Elle ne pouvait pas avoir un petit ami classe. C’était la tête de turc de St Agnes. Elle devait avoir un copain moche. Il ne pouvait pas en être autrement. Patiente, les filles attendaient. Lorsque la cloche a annoncé le début des cours, Isa se dandina.
Kati : Arrête de bouger. Tes fesses vont dépasser.
Isa : J’ai déjà été en retard 3 fois en latin cette année, je ne tiens pas à être collé. Tu imagines la tâche sur mon dossier ?
Kati : Ils n’oseront JAMAIS te coller.
Lara ria au éclat ce qui attira l’attention des deux apprentie agent secret. Mais Blair arrivait d’un pas assurée. Elle ne repéra pas Kati et Isa trop bien caché. Mais elle repéra Lara et l’homme en question. En effet, se garçon n’avait pas l’air du coin. Même si elle ne le voyait que de dos. Un rappelle à l’ordre était nécessaire. Même si B n’était pas du tout d’humeur à se battre, c’était là son devoir.
Blair : Lara.
Blair avait presque chuchoté mais assez fort pour que celle ci l’entende. Lorsque Lara l’aperçus, le visage de Blair lui fit froid dans le dos. Elle la fusillait du regard. Chuck se retourna. C’était elle. La fille Waldorf n’avait pas perdu de temps avant d’intervenir. Si Chuck l’a reconnu immédiatement Blair ne le remarqua même pas. Trop occupée à tuer Lara des yeux. Celle ci s’excusa auprès de Chuck et marcha vers Blair avec anxiété. Il s’adossa au mur et regarda Blair s’adresser à Lara. Elle lui rappelait bien trop quelqu’un, il fit un sourire en coin. C’était lui rabaissant un membre de son école. Le même visage froid, dur hautain, précieux, les même gestes, sûres et expressifs de son mécontentement. Lara, elle, avait la même expression que les gens de St Jude que Chuck cassait. Les yeux vers le bas, le visage blême, un hochement de tête à chaque fin de phrase. Lara regarda Chuck et lui fit un signe de la main pour l’appeler. Il se rapprocha des deux filles.
Blair : A St Agnes, peut de garçon son admis. C’est un lycée de fille. Mais les Bass ne sont et ne seront jamais les bienvenues. Lara n’ignorait pas ce qu’elle risquait en t’emmenant ici. D’ailleurs, va en cours Lara.
Lara partie sur la pointe des pieds. Sans un regard pour Chuck ou Blair.
Blair : Tu es un Bass n’est ce pas ?
Chuck sourit. Elle l’avait complètement oublié ou alors elle ne le reconnaissait même pas. En y réfléchissant, la dose de maquillage qu’il avait mis pouvait bien altéré le jugement de celle-ci.
Chuck : Tu aimerais bien ?
Blair : Je suis Blair Waldorf, chaque contacte de près ou de loin avec un Bass me répugne au plus haut point.
Chuck : Alors nous avons un point commun.
Blair le regarda sans comprendre. Il attrapa le menton de Blair, avant qu’elle ait le temps de se dégager, il se rapprocha de son visage.
Chuck : Je déteste les Waldorf. Même si je dois avouer que tu te débrouilles en danse.
Blair se fit comme foudroyer par la foudre. Son cocard et sa lèvre ne trompaient pas. Elle aurait du le reconnaître. C’était Chuck BASS.
Blair : Qu’est ce que tu fais ici Bass ?
Chuck lui lança un sourire réjouit. Elle avait l’air haineuse. Il adorait ce côté farouche que Blair pouvait représenter. Elle devenait de plus en plus intéressante.
Chuck : Tu n’es pas un peu heureuse de me revoir ?
Blair : Tu me donnes la nausée. Tu n’as rien à faire ici. Tu as vraiment du toupet. Comment réagirais tu si Ben débarquait pour draguer les filles de Constance ?
Chuck réfléchie. Ça n’avait rien à voir. De un, il ne draguait pas Lara de deux, Lara était techniquement du côté Bass et puis Ben n’était pas là.
Chuck : Ben n’est pas ici visiblement. Donc pas de tabou. Pourquoi tu crées des problèmes là ou il n’y en a pas. Je ne vois que toi ici.
Blair : Je pourrais très bien appeler Nate ou Ben.
Chuck : Tu oublies que tu as une dette envers moi…
Blair : Comment ça une dette ?
Elle fronça les sourcils. Où voulait-il en venir ?
Chuck : Tu allais t’effondrer quand ton petit Nathaniel t’a avoué qu’il avait couché avec une autre fille. Je t’ai sauvé la mise après tout. Tu es la fille Waldorf, tu as une réputation à tenir.
Blair : Et un sens de l’étique particulièrement développé, même pour le fils Bass. C’est pour ça que pour cette fois, je n’en parlerais à personne. Mais je n’ai plus de dette envers toi, nous sommes quitte. Tu sors de ma vie je sors de la tienne. Nous n’avons rien à faire ensemble.
Chuck : Nous sommes d’accord sur ce point là. Dépêche toi, je ne voudrais pas que tu arrives en retard à cause de moi.
Il l’a regardé avec un air supérieur. Il l’a dominé de sa taille, Blair s’autorisa à le regarder. Il était Bass serte. Mais loin d’être laid.
Ses yeux perçants traversaient ceux de Blair. Des flammes dansaient dans les pupilles de chacun. Ils savaient tout les deux que se parler était quelque chose de défendu que personnes dans Manhattan n’aurait pu imaginer. Blair Waldorf et Chuck Bass se défiant du regard à quelque centimètre l’un de l’autre ??? C’était tout bonnement impossible. Les parents avaient toujours tout fait pour qu’ils ignorent l’existence de l’autre. Mais le faite est que le monde est petit. Et sur les îles comme Manhattan, les maladies se répandent très vite. Or, Blair Waldorf et Chuck Bass étaient des Virus particulièrement difficile à combattre. A deux, ils pouvaient détruire l’île entière.
Revenir en haut Aller en bas
blair38
Fan de G.G
Fan de G.G
avatar

Féminin
Nombre de messages : 52
Age : 20
Séries preferées : : Séries préferées : Gossip Girl-Glee-Vampire Diaries-One Three Hill-NCIS

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Laura
couple favoris : Nate/Blair-Quinn/Sam-Elena/Damon-Ziva/Tony
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Sam 14 Jan - 2:02

Super!! Hate de voir la suite
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 24
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Sam 14 Jan - 20:46


J'ai adoré ce chapitre ! Et la petite conclusion de fin : GENIALISSIME ! Je veux tellement une suite, j'adore ton histoire !
Revenir en haut Aller en bas
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 730
Age : 23
Localisation : Les Hamptons

Séries preferées : : Séries préferées :
Gossip Girl/Grey's anatomy/Skins/Weeds/Smallville/Pretty Little Liars/


Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Dim 15 Jan - 20:32

Coucou les filles ! Bon je poste avant la semaine comme ça je suis sûre d'avoir le temps AHAH ! Merci encore pour tout vos petit commentaires <3 !
Bon je me suis carrément amusé avec ce chapitre... Je me suis laissé un peu partir loin ! Mais c'est un des premiers que j'ai écrit. ( Oui j'écrit pas toujours dans l'ordre... MDR) enfin bonne lecture même si ce chapitre est un peu HS avec la fiction. Il permet juste de comprendre un peu plus.

CÔTE WALDORF


Blair sortie de l’ascenseur, jeta son sac au pied de son escalier de marbre et se jeta ensuite elle même sur son canapé. Elle n’en pouvait plus mais elle savait pertinemment qu’elle n’arriverait pas de toute façon à dormir. Elle se releva et colla ses mains sur la grande baie vitrée qui donnait sur la 5ème avenue. Regardant les voitures en bas de chez elle défiler comme des petites fourmis. Elle adorait New York, ses taxis Jaunes, ses magasins, son ambiance unique au monde. Le fait qu’elle vive au cœur de la capitale Mondiale lui plaisait. Elle s’assit sur le canapé et écouta les messages du répondeur.
« Mr Waldorf ? Ici le capitaine. C’était au sujet… » Elle changea de message. « Mr Waldorf bonjour c’était.. » elle zappa une nouvelle fois. « Bonjour Eleanor, je voulais vous demander si la robe de dentelle était oui ou non destinait à Eva Longoria… Rappelez moi. » « Mr Waldorf… » « Blair, c’est Nate. Tu ne réponds pas à sur ton portable, et je sais que lorsque tu ne vas pas bien tu finis toujours, après avoir regardé longtemps par ta fenêtre les taxis, par écouter les messages vocales de ton téléphone fixe. Je sais que tu zapperas ceux de ton père parce qu’ils ne t’intéressent pas du tout et que tu écouteras ceux de ta mère uniquement pour savoir si elle te réserve une de ses créations ou si elle prévoit un nouveau défilé. Et je sais aussi que tu écouteras ce message parce que je te connais. Et je voudrais que l’on parle. Parce que je suis tellement désolé. Aie… Désolé. Ben arrête. Je te rappelle Blair ! » Elle sourit malgré elle. C’était à tous les coups une idée de Ben. Mais l’attention était là. Et il n’avait pas tord. Il l’a connaissait. Par cœur. Elle finit par se résigner et alluma son IPhone éteint depuis le matin. Nate l’avait appelé 6 fois et lui avait laissé 4 messages. Tous plus inspiré les un que les autres : « Tu es fâché ? » « Réponds moi STP » « Blair ? » « Bon je t’appelle sur ton fixe. Décroche. » Il l’a fit sourire malgré lui pour la deuxième fois de la soirée. Il était tellement innocent quand il voulait… Elle se demandait comment Nate Archibald avait pu lui faire ça. Il semblait tellement « sage » Gentil. Incapable de faire mal à une mouche pourtant, il lui avait attrapé le cœur et s’était essuyé les pieds dessus avant de l’attacher au pot d’échappement de sa limousine et de se promener dans tout Brookline. Ok, la comparaison était un peu forte. Il n’empêche que c’est ce qu’elle avait ressenti… Ou presque. En tout cas, ça s’en rapproche !
… : Melle Blair ? Votre père va arriver. Vous voulez manger avec lui ou plus tard ?
Blair : Tu étais là Dorota ?
Dorota : Où vouliez vous que je sois mademoiselle ?
Blair : Dans ma chambre en train de m’ouvrir mon lit. Je suis épuisée. Je vais aller me coucher bientôt.
Dorota : Mademoiselle il n’est que 19heures.
Blair : Je sais. Bon je vais manger avec Papa pour une fois qu’il rentre tôt. C’est plutôt une bonne occasion de parler non ?
Dorota : Certainement mademoiselle… Certainement.
Blair souffla d’exaspération. Mais l’humeur de la jeune fille était évidente. Dorota se doutait qu’il se passait quelque chose dans la vie de Blair. Elle n’était pas sa mère. Et pourtant elle l’avait vu grandir, couper un déguisement dans le costume de son père à 4000 dollars à 4 ans, essayer le maquillage de sa mère mais ressembler à un clown à la fin à l’âge de 7 ans, s’acheter sa première robe Dior et vouloir dormir avec à l’âge de 12 ans. Elle avait rangé la première paire de Louboutin de Blair dans le dressing quand celle ci eu 13 ans. Elle aurait voulu prendre en photo le visage de Blair avec la boîte dans les mains. Elle avait renvoyé Nate lorsqu’elle l’avait découvert à deux heures du matin dans la chambre de Blair complètement défoncé. Ils n’avaient même pas 15 ans. Elle avait fait le travail d’une mère malgré elle. Mais elle s’était tellement attachée à Blair…
Dorota : Quelque chose vous tracasse je le vois bien. Depuis votre retour du bal vous n’êtes pas dans votre assiette.
Blair : JE VAIS TRES BIEN ! Lui aboya-t-elle à la figure.
Dorota : En tout cas vous n’arrivez pas à dormir.
Blair : J’ai un sommeil profond au contraire.
Dorota : C’est plutôt facile de dormir lorsque l’on avale 3 cachets de somnifère. Alors que la dose standard pour votre poids, c’est un. Surtout lorsque l’on se fait vomir avant.
Blair s’empourpra. Dorota la démasquait constamment de toute façon. Le problème n’était pas qu’elle était au courant. Dorota lui ferait un peu la morale. Mais ne pouvait pas la punir. En revanche, elle n’aurait pas aimé qu’elle en parle à ses parents. Car eux était capable de l’envoyer voir un psy ou autre. Et elle n’en avait absolument pas besoin ! Elle avait juste besoin d’être sure que Nate soit Fou d’elle. Et d’oublier les putains yeux de Chuck Bass qui lui revenait toujours en mémoire lorsqu’elle fermait les siens.
Dorota : Vous n’allez pas bien, c’est un fait. Maintenant vous n’êtes pas obligé de m’en parler vous savez…
Blair : Oui, merci je ne veux pas en parler.
Dorota : C’est au sujet de Monsieur Nate ?
Blair ferma les yeux et respira un grand coup, mais comment pouvait-elle la connaître comme ça ? C’était vraiment énervant. Pourquoi elle avait cette sensation que tout le monde pouvait lire en elle comme dans un livre ouvert ?
Blair : Pas DU TOUT ! Pourquoi Nate serait un problème. J’aime Nate. J’aime Nate.
Dorota : Le fait que vous le répétiez ainsi prouve que vous voulez vous persuader plus que autre chose…
Une sonnerie retentie indiquant que l’ascenseur s’ouvrait. Laissant entrer dans son appartement Harold Waldorf.
Blair : Bonjour Papa.
Harold : Bonjour ma Chérie. Tu vas mieux ? Ce matin, tu as eu du mal à te réveiller non ? John m’a dit que tu avais été en retard.
Mais c’était quoi cette idée de l’espionner comme ça ? Dorota… Maintenant John le chauffeur !
Blair : Fatiguée… Nous sommes rentré tard du Bal.
Harold : Tu peux être fière de ton père. J’ai volé une affaire en or à Bart Bass aujourd’hui.
Blair : Si je me souviens bien, il t’a lui même volé le dossier du trader je ne sais plus quoi la semaine dernière donc c’est un peu un partout je me trompe ?
Harold : Si tu veux ma puce. Dorota ! Je meurs de faim.
Dorota : Vous pouvez vous mettre à table j’apporte le repas monsieur. Madame ne rentre pas ?
Harold : Non elle est bloquée à l’atelier.
Ils s’installaient à table pendant que Dorota apportait le Canard confit. Blair tiqua sur son assiette. Elle n’avait pas faim… Elle avait envie de vomir par contre.
Blair : Elle travaille tard ces temps ci… Maman.
Harold : Elle prépare un nouveau défilé je suppose.
Blair pensa qu’il était temps qu’elle en apprenne un peu plus sur les conflits des deux familles de Manhattan. Elle avait toujours voulu montrer son profond détachement. Même si elle détestait les Bass par pur principe. Elle ne s’était jamais intéressée à l’histoire avec Bart et son père. Maintenant, elle voulait comprendre…
Blair : ça a commençait de ou cette guerre en faite ?
Harold : Pardon ?
Blair : Avec les Bass ?
Harold : Ce n’est pas important ma chérie.
Blair : J’estime que ça l’est. Parce que je pense que si nous les ados, du moins les garçons des deux camps s’entrent tue et que nous ne nous mélangeons absolument pas je pense que ça vient de chez vous les adultes. En plus depuis que je suis toute petite à cause de ça, il y a des zones de Manhattan ou tu m’interdis carrément d’aller. Je ne vois pas pourquoi… On n’est pas des lions qui vivent dans la savane. Il n’y a pas de territoire. La terre appartient à tout le monde.
Harold : Ecoute Blair contente toi de rester en endroit neutre ou Waldorf tu veux ?
Blair : C’est trop facile d’interdire sans expliquer.
Harold : C’est compliqué ma chérie.
Blair : Je pense réussir à suivre.
Dit-elle cette fois d’un ton calme et posée. Harold regarda sa fille. Elle était tellement belle. Il en était fou amoureux. Elle était sa plus belle réussite. Et elle avait le droit de connaître l’histoire. Du moins une petite partie seulement.
Harold : ça remonte à loin…
Blair : A grand père Connor ?
Harold rit … Loin à Grand père Connor… Elle n’avait pas la même notion du lointain !
Harold : Non Blair à ton arrière arrière grand père. Lorsque la famille a débarqué d’Irlande en Amérique Chérie. Charles Bass et Théodore Waldorf était sur le même bateau pour immigrer. A l’époque, les deux familles étaient complètement pauvres et venaient de la même ville. A cette époque, très peu de gens passaient la frontière. Tout le monde repartait par bateau d’Ellis Island. Surtout qu’il y avait plusieurs épidémies en Irlande. Le trie était très important et surtout très sévère ! Charles et Théodore avaient voyagé ensemble. Seulement, l’un d’entre eux, et nous n’avons jamais su lequel, a donné sa maladie à l’autre. Le médecin l’a immédiatement remarqué. Ils ont été placés parmi les gens à renvoyer en Irlande. Mais la chance leur a permis de passer. Dieu a voulu que Charles Bass puisse voler le passeport d’un garde. A cette époque, les photos étaient tellement sombres et flous, c’est passé comme une lettre à la poste. Il ne laissa pas Théodore rentrer en Irlande ils étaient amis de très proche amis et à deux ils réussirent à passer la frontière grâce à l’unique passeport. Ensuite, ils ont doucement conquérit Manhattan, c’étaient des hommes très brillant qui faisaient une véritable équipe de choc. Mais pour eux, la chance a très vite arrêté de sourire. Enfin disons qu’elle leur a sourit mais séparément, plus en duo.
Blair : Que s’est il passé ??? Ils sont disputés à propos d’une affaire ?
Harold : Pire… Une fille ma chérie. Vous pouvez en faire des dégâts ! Et oui … C’est une fille qui est à la base de ce terrible conflit qui fait trembler Manhattan depuis plus d’un siècle.
Blair : Une fille ?
Ça ressemblait à un compte de fée… On aurait aussi bien pu écrire un livre. Elle était sûre que l’histoire Bass/Waldorf aurait intéressé les gens.
Harold : Pas n’importe quelle fille aussi. Blair Van Wyck. La fille de Robert Andrew Van Wyck, le maire de New York à l’époque.
Cette fois, Blair était sûre qu’il se moquait d’elle… Blair non mais franchement, l’histoire devenait trop dingue et surtout plus du tout crédible !!!
Blair : Allez Papa ! Tu devais me raconter. Pas inventer.
Harold : C’est ce que je fais.
Blair : COMME par hasard elle s’appelle Blair …
Harold : Inverse ta réflexion ma chérie. Ce n’est pas un hasard si je t’ai appelé Blair.
Blair : Comment ça ?
Harold : Charles Bass est le fils de Bart Bass. Lorsque j’ai su comment il l’avait nommé, mon sang n’a fait qu’un tour ! A l’époque, ta mère était enceinte. Mais nous ne connaissions pas ton sexe. Je voulais t’appeler Théodore. Mais comme il s’est avéré que tu étais une fille j’ai préféré te donner un nom plus féminin que Théodore tu comprends ? Seulement, je voulais renvoyer la pierre à Bart. Blair t’allait très bien. Cette histoire a fait du bruit dans les deux familles.
Blair ne savait pas trop comment prendre cette information. Il lui avait donné son prénom juste pour embêter Bart Bass. C’était vexant mais elle était à la fois honorée de porter le nom de cette femme fatale qui avait troublé les deux familles de Manhattan.
Blair : Et que lui est –il arrivé ? Elle s’est mariée avec lequel des deux ?
Elle était absorbée par le conte de fée. Comme une petite fille, elle voulait connaître la suite. Qui allait vivre heureux et avoir beaucoup d’enfant ??? Elle se fichait bien de savoir si son père lui racontait des âneries. En tout cas les arguments étaient totalement valables…
Harold : Charles et Théodore étaient fous d’elle. Elle n’a pas su faire son choix… Elle s’est suicidée.
Cette fois Blair grimaça. C’était un horrible prénom maintenant … Et surtout un conte de fée qui terminait très mal… Déçue. Elle se leva de table.
Blair : Bon j’en sais assez. Bonne nuit Papa. Embrasse maman tu veux ? A demain.
Harold souris et embrassa sa fille sur les cheveux. Le fait que Blair l’ai obligé à parler, a raconter, lui fit penser à cette sombre histoire. Il n’était pas superstitieux le moins du monde et pourtant… Il avait l’impression d’avoir tenté le diable en appelant sa fille Blair… Surtout que dans le camp adverse, il y avait un Charles. Et que ce qu’il ne lui avait pas dit, c’est que Blair Van Wyck avait en réalité choisie à l’époque. Elle avait choisie Charles Bass.
Revenir en haut Aller en bas
blair38
Fan de G.G
Fan de G.G
avatar

Féminin
Nombre de messages : 52
Age : 20
Séries preferées : : Séries préferées : Gossip Girl-Glee-Vampire Diaries-One Three Hill-NCIS

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Laura
couple favoris : Nate/Blair-Quinn/Sam-Elena/Damon-Ziva/Tony
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Dim 15 Jan - 22:46

Encore une fois c'est super je suppose que l'histoire va se répéter une nouvelle fois. Et comme tu commence à me connaitre je suis fan du triangle blair/nate/chuck mais aussi de Nair alors j'ai adoré le message de Nate il l'a connais tellement bien
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 24
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Dim 15 Jan - 23:18


Tellement AWESOME ! Tu m'épates à chaque fois ! Je surkiff ! Excellente idée l'histoire qui se répète, j'adore trop <3 Ça va les rendre fou les parents c'est trop drôle ! Et j'aime bien le fait que tu es gardée la boulimie de Blair, j'espère qu'elle arrivera à guérir (avec l'aide de chuck ah ah ^^)
Revenir en haut Aller en bas
N&S
Blair Waldorf
Blair Waldorf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Age : 18
Séries preferées : : Gossip girl. Gossip girl. Gossip girl <3

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Lou
couple favoris : Damon/Elena, Serena/Nate, Veronica/Logan, Chuck/Blair, Caroline/Tyler, Mark/Lexie.
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Lun 16 Jan - 0:25

Oh bas crotte, j'avais raté un chapitre mais dans un sens tant mieux j'ai pu dévorer 2 chapitres d'un coup ! Smile
J'ai vraiment bien aimée quand Chuck arrive au lycée du camp adverse. ^^
Puis, pour ce chapitre, j'ai bien aimée l'histoire de cette guerre. Pour une fille c'est un peu idiot mais bon... xD Harold va devoir surveillée sa fille, si il veut pas qu'elle fasse comme Blair Van Wyck . Laughing
Revenir en haut Aller en bas
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 730
Age : 23
Localisation : Les Hamptons

Séries preferées : : Séries préferées :
Gossip Girl/Grey's anatomy/Skins/Weeds/Smallville/Pretty Little Liars/


Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Jeu 19 Jan - 21:59

Merci les filles !Vous êtes trop gentilles <3 !!! Vous me motivez à chaque fois pour écrire une suite même si là ... J'ai plusieurs chapitre d'avance XD ! Les parents n'ont pas fini d'en baver c'est sûre...^^ Voilà la suite ! Smile Espérant que ça vous plaise toujours autant ! Smile Encore merci !

CÔTE BASS




Seul, accoudé au bar comme un quadragénaire qui venait de se rendre compte qu’il avait complètement raté sa vie, Chuck buvait son septième verre de scotch de la soirée. Il s’ennuyait comme un rat mort. Serena était avec sa bande de pétasse des bananas, Porter et Mike n’était pas toujours de très bonne compagnie et par principe, il n’appellerait pas Edward. L’alcool qui coulait dans ses veines comme l’eau dans la seine rendait sa vision floue et son regard fuyant. Il était 1h30heures un soir de semaine. Il sortit son IPhone mais celui ci lui glissa des mains. Chuck ne le ramassa pas. A dire vraie, il savait que s’il se levait, il tituberait. Et même si le bar était peu fréquenté il ne voulait pas ternir sa réputation. Alors il attendit. Il ne savait pas ce qu’il attendait. Mais il l’attendait. Le temps était vraiment quelque chose de compliquer. En cours, ou en repas de « famille » il pouvait être d’une lenteur à faire peur, mais lors d’une soirée, les vacances, ou même une danse, oui, une danse, il pouvait défiler tellement vite. C’est lors de cette valse avec Blair Waldorf que Chuck avait l’impression que le temps c’était totalement foutu de lui, il était passé en vitesse accéléré. Ses paupières lourds et ses cheveux tombant, Chuck ferma les yeux. Il avait tellement mal à la tête… C’est la sonnerie de son téléphone qui le fit sortir de son esprit. Il ouvrit ses yeux. Mais tout ce qu’il vit, c’était Edward. Son meilleur ami ramassa son téléphone et s’assit à côté de lui.
Le Barman : Je vous serres quelque chose jeune homme ?
Edward : Non, merci ! Autant que l’un d’entre nous reste sombre qu’en pensez vous ?
Il lui fit un clin d’oeil, ramassa le verre vide de Chuck et s’en alla. Edward regarda son meilleur ami. A peine avait-il levé les yeux pour le regarder que déjà il était repartie la tête la première dans ses avants bras avachie sur le bar… Ce n’était pas la première fois qu’il le récupérait comme ça. Lorsque vers 1h Serena avait téléphoné à Edward car Chuck n’était toujours pas rentrée depuis le lycée, Edward était sortie de son lit et avait pris un taxi pour venir dans ce bar, éloigné de tout. Il le connaissait comme s’il l’avait fait. Et Chuck n’allait pas bien en ce moment. Edward avait le temps d’y réfléchir alors il s’accouda au bar réclama un coca et se creusa les méninges son meilleur ami a ses côtés. Nous étions en Octobre… Son anniversaire était loin. Ce n’était pas ça. Serena se droguait un peu moins. Donc ce n’était pas sa demie sœur. Il chercha alors dans sa famille. Bart avait peut-être encore blessé son fils. Après tout… Si Chuck cherchait désespérément à attirer une personnes, c’était bien Bart Bass son père. Vous me direz… Rien de plus facile ? La génétique veut que nos parents nous aiment plus que tout. C’est la nature. Edward avait été élevé ainsi. Même si ses parents étaient souvent absents, il se sentait aimé. Epaulé en cas de coup dur. Mais jamais il n’avait vu Bart dire un mot gentil à son fils, jamais un compliment, jamais un câlin. Quand il avait 8 ans, Chuck avait eu la merveilleuse idée de descendre de la rambarde du palace à califourchon. Les quatre garçons avaient dégringolé des dizaines d’étage en une après midi. Mais le jeu a mal tourné. Chuck avait perdu l’équilibre et avait chuté. Boris, le réceptionniste l’avait ramassé et avait immédiatement téléphoné à Bart. Le petit garçon séchait à peine ses larmes lorsque Bart était arrivé, il l’avait attrapé par le bras et l’avait rejeté dans la limousine direction l’hôpital. Il s’était fracturé la clavicule. Edward en avait parlé à ses parents. Il revoyait encore Bart hurler sur Chuck. A l’époque, il n’avait pas compris. Aujourd’hui, il se rendait compte qu’il n’y avait rien à comprendre. Bart Bass n’avait jamais voulu de Chuck, mais il était là…
Edward : On va y aller mon pote ?
Chuck : Mmmmmh.
Edward : Moi aussi vieux… Moi aussi…
Il sourit et le souleva plaçant son avant bras sur ses épaules. Il déposa un billet de 100 dollars sur le comptoir et quitta ce sordide endroit du Bronx. Une fois dans la rue, il se pressa de demander un taxi. Il installa Chuck.
Le chauffeur : Il a pas l’air dans son assiette. S’il vomit sur les sièges, soit il lèche soit vous lavez la toile. Tu sais combien ça coût un revêtement ?
Edward eut un mouvement de recul… SO CLASS…
Edward : Pour le faire vomir, il en faut plus.
Le chauffeur : Vous n’avez pas l’air du coin. Faites attention à vos habiles. La banquette n’est pas très clean.
Edward le dévisagea… Super le chauffeur quoi !
Le chauffeur : Je vous conduit où ?
Edward : Manhattan, l’Upper East Side, le palace hôtel.
Le chauffeur ouvrit de grands yeux. Mais s’exécuta. Il voyait de drôle de truc tous les jours… Mais ramener des petits bourges défoncés dans un hôtel 5 étoiles en pleine nuit un jeudi… Non ça il n’avait jamais vu !
Edward : Mec, tu vas te casser la nuque a dormir comme ça. Pose sa tête.
Chuck était déjà retombé dans un semi coma, les yeux fermé son haut du corps tenu par la ceinture mes la tête dans le vide.
Chuck : Laisse moi.
Edward : Ok. Mais ne te plains pas demain… Quand tu auras le cou explosé. Tu ne viendras pas en cours je suppose de toute façon… Tu m’inquiètes. Je sais que ta défense c’est l’attaque mais il y a des limites. Qu’est qu’il se passe ? Tu t’es engueulé avec Bart ?
Chuck : Serena arrête de venir dans ma chambre quand je dors.
Et voilà… Il délirait…
Le chauffeur : C’est pas trop dur à porter comme nom ça ? Pour un mec ? Serena ce n’est pas commun…
Edward : Mais je ne m’appelle pas Serena ! Et arrêtez d’écouter un peu !
Comme le chauffeur semblait fasciné, Edward a arrêté les questions. S’il venait à comprendre qu’il était Charles Bass, l’image de la famille n’aurait pas été des plus agréable. A peine eut-il franchi le hall du palace que Boris accouru pour l’aider. Une fois dans la suite, Serena aida Edward a le coucher.
Edward : Je l’ai retrouvé au Bommel. Dans le Bronx.
Serena : Comment tu pouvais en être sûre ?
Edward : Il va toujours là quand il veut se foutre une cuite.
Serena : Imaginons que je ne t’ai pas téléphoné ? Il aurait fini sa nuit où ?
Edward sourit et caressa la joue de Serena folle d’inquiétude visiblement.
Edward : Il n’aurait pas finit violé ! Tu crois vraiment que c’est la première fois que ça lui arrive ? Je vais régulièrement le récupérer dans un sal état là bas. Mais je ne suis pas au courant tout le temps. Il ne m’appelle pas pour me dire « Dis mec… Je suis grave défoncé dans un quartier un peu chaud du Bronx. Viens me chercher s’il te plait. »
Son imitation de Chuck était pathétique. Il en avait conscience et d’ailleurs, il réussit à voler un sourire à Serena.
Serena : Alors il termine où sa nuit quand c’est comme ça ?
Edward : En prison la plus part du temps. C’est un grand garçon laisse le gérer seul. Si tu savais la moitié de ce qu’il faisait…
Serena baissa la tête. Elle avait tellement l’impression qu’il était toujours là pour elle et elle jamais pour lui. Mais il était tellement compliqué. Il ne raisonnait pas comme les autres mecs. Edward ne supportait pas qu’elle s’en fasse à ce point. Ça le déchirait de l’intérieur.
Edward : Allez ma belle. Il s’en sort très bien. Toi et moi on sait qu’il fonctionne comme ça. Il ne va pas bien il disparaît un peu et il réapparait ensuite. Il est dans une mauvaise phase. Ça va lui passer comme ça lui est venu.
Serena : Il est un peu compliqué…
Edward : Un peu ?
Elle fit une petite moue d’approbation.
Edward : On est d’accord. Mais tu t’occupes de lui… Alors que toi non plus c’est pas la grande forme n’est ce pas ?
Serena : Pourquoi tu dis ça ?
Edward : Simple constatation. Quand tu ne vas pas bien, contrairement à Chuck, qui s’exile, toi tu ne quittes plus tes petites pestes du lycée. Alors même si le statue de Reine de Constance t’oblige un peu d’être avec elle. Je sais que tu aimes être entouré pour oublier.
Il avait tellement raison qu’elle ne protesta même pas. Elle avait très envie de lui en parler. De lui parler de Nate. Le garçon qui hantait sa tête depuis une semaine. Il l’a préoccupé tellement qu’elle n’avait regardé aucun homme depuis samedi. Même en déjeunant, alors que le rituel voulait que les filles de Constance mangent tout en admirant la gente masculine de St Jude.
Serena : Il est bientôt 3heure. Je vais aller dormir, je vais en cours moi demain… Tu veux dormir ici ? Je peux te filer les clés d’une suite. Où alors tu peux dormir dans la chambre d’ami de Chuck.
Edward : Tu ne me raconteras pas ce qu’il s’est passé entre ton frère et Nate Archibald pas vrai ?
Serena : Tu connais Nate ?
Edward : Nate Archibald. C’est un mec Waldorf. Il est le fils du Capitaine. Rien que ça. Il sort avec Blair Waldorf depuis sa naissance. C’est le meilleur ami de Benvolio Waldorf. Un gars qui adore la fume et les soirées. Mais il sort peu car la fille Waldorf est possessive. Il joue beaucoup au Lacross et il a une super maison dans les Hamptons. Côté Waldorf bien entendu. Maintenant que tu en sais plus sûre ce mec. Tu vas me dire pourquoi Chuck lui en veut autant ?
Serena avait la bouche grande ouverte. Il s’était renseigné comme un détective privé… En guise de réponse Serena lui sauta dans les bras. S’était plus fort qu’elle. Elle ne voulait pas lui faire de la peine mais ne voulait pas non plus lui en parler. Et il était tellement tout le temps gentil, tout le temps son meilleur ami. Toujours présent. Sous la pression qu’elle maintenait depuis bientôt une semaine, elle pleura. Edward resserra son étreinte.
Serena : Tu dors avec moi ?
Comment résister. Même s’il devrait dormir habillé…
Une fois dans le lit de Serena, Edward avait un peu de mal à dormir. Il était à côté de Serena à moitié nu. Bon d’accord, le lit King seize de la suite du palace faisait en sorte qu’il ne soit pas trop proche d’elle. Mais son cerveau faisait un réel effort pour ne pas lui hurler des « je t’aime ».
Serena : Tu n’arrêtes pas de bouger toi !
Il se rendit compte en effet qu’en moins de un quart d’heure il avait changé de position 15000 fois. Son cœur battait tellement la chamade qu’il tentait de cacher son bruit en bougeant.
Serena : Maman a finit par choisir une date pour se foutu bal.
Edward : Le bal des débutantes ?
Serena : Oui. Ça sera le 17 novembre.
Edward : Dans un mois ?
Serena : Oui. Le dimanche avant Thanksgiving. Tu y vas avec quelqu’un ?
Edward : Pour tout te dire, j’espérais plutôt esquiver…
Serena eu un petit rire plein de retenu. C’était bien un mec à la seule idée d’être obligé de dansait, il faisait demi tour et partait en courant !
Serena : Je ne suis pas sûre que l’élite de Manhattan appréciera ton faux bon. Après tout, tu es un Bowlen. On ne zappe pas les traditions comme ça !!!
Edward : Je sais… Tu y vas avec quelqu’un ?
Serena : Non, j’ai refusé pas mal de demande.
Edward : Serena Van Der Woodsen ne doit pas faire son entrée dans la haute société au bras d’un pauvre petit arriviste n’est ce pas ? Tu n’y vas pas avec Chuck ?
Serena : Non… C’est mon frère ! Il ne peut pas être mon cavalier. La honte. En plus il va probablement esquiver lui.
Edward : Hey ! Je pensais que ce n’était pas possible ?
Serena : Impossible n’est pas Chuck BASS ! En plus il déteste danser.
Edward : Pourtant il a couru au secours de Waldorf.
Serena : C’est moi qui lui ai tout appris que veux-tu. Et je doute que sur le moment il savait que c’était Blair Waldorf… Je ne suis pas sûre qu’il aurait dansé avec une Waldorf… Beurk ! Je ne savais même pas que Harold avait une fille…
Edward : Moi non plus. Il a du tomber de haut. Mais reconnaît que ce n’est pas son genre… Il ne court pas sauver les gens comme ça. Même les jolies filles.
Serena : Parce que tu la trouve jolie ?
Edward : Moins que toi…
Serena : Et j’ai une Idée, que dirais tu qu’on y aille ensemble ?
Edward : Au bal qui fera de toi une femme ?
Serena : Oui.
Le cœur d’Edward s’emballa de nouveau. Elle venait de lui proposer qu’il soit son cavalier au bal. Il reteint un hurlement intérieur de joie. Se calma et réussit à articuler même s’il laissa passé un relent d’excitation.
Edward : Si tu veux.
Il était tout de même fier de lui il avait fait le blasé…
Serena : Super ! On va s’éclater. Première répétition ce week-end. Bonne nuit Bowlen.
Edward : Bonne nuit Van Der Woodsen.
Elle tourna à l’autre bout du lit prenant la moitié de la couette. Edward mis ses mains sous sa tête. Maintenant… Il pouvait dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Fidji
Mini fan de G.G
Mini fan de G.G
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 19
Localisation : A l'Empire

Séries preferées : : Séries préferées : Gossip Girl ,90210 Nouvelle Génération, Newport Beah ,Fréres Scott ,Grey's Anatomy , Clem , Docteur House,...

Date d'inscription : 27/03/2011


Infos +++
Prénom: Coleen
couple favoris : Blass !!
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Jeu 19 Jan - 22:51

Je suis ta fiction depuis un petit moment et franchement j'adore!
Bonne continuation! Razz
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 24
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Jeu 19 Jan - 23:03


J'adore encore une fois ! Chuck trop désespéré ! Tu donnes vraiment une version plus tragique des personnages et c'est bien parce que comme ça on se rapproche plus de l'univers de Roméo et Juliette !
Et puis j'aime bien Serena et Edward moi ! Je les trouve chou <3
Revenir en haut Aller en bas
N&S
Blair Waldorf
Blair Waldorf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Age : 18
Séries preferées : : Gossip girl. Gossip girl. Gossip girl <3

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Lou
couple favoris : Damon/Elena, Serena/Nate, Veronica/Logan, Chuck/Blair, Caroline/Tyler, Mark/Lexie.
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Jeu 19 Jan - 23:06

J'aime, j'aime, j'aime ! J'aime bien Edward. Je le trouve cool et j'aime l'amitié, la complicité avec Chuck ou bien même Serena. Hâte de voir la suite ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
blair38
Fan de G.G
Fan de G.G
avatar

Féminin
Nombre de messages : 52
Age : 20
Séries preferées : : Séries préferées : Gossip Girl-Glee-Vampire Diaries-One Three Hill-NCIS

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Laura
couple favoris : Nate/Blair-Quinn/Sam-Elena/Damon-Ziva/Tony
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Jeu 19 Jan - 23:12

Whaouh toujours aussi fabuleux j'adore!!
Je vais te dire, je sais que tu veux faire su Serenate mais franchement aprés ce chapitre je suis à fond sur Serena et Edward ils sont super, il y a quelque chose qui passe je trouve.
Et puis je suis du genre à adorer le triangle nate blair chuck Smile
Continue comme ça
Revenir en haut Aller en bas
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 730
Age : 23
Localisation : Les Hamptons

Séries preferées : : Séries préferées :
Gossip Girl/Grey's anatomy/Skins/Weeds/Smallville/Pretty Little Liars/


Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Mar 24 Jan - 0:18

Merci encore les filles ... Vous êtes adorables ! Smile Mais n'hésitez pas à me dire quand un truc va pas et tout ! Smile
Orishas: Oui , j'avoue que les persos sont carrément torturé... ^^ C'est un côté très sombre que je fais ressortir c'est vrai Smile En effet... Je trouve que c'est important pour les rapprocher un peu de Roméo et Juliette. Mais je veux également le côté torturé de ceux de gossip girl. Smile Ils ne sont pas bien dans leur peaux ... On ne peut pas dire le contraire ^^ Mais j'avoue accentuer un peu XD

Pour ce qui est d'Edward ... Il va jouer un rôle très important dans ma fiction. Pour celle qui ont lu Roméo et Juliette, c'est un peu " Mercutio" Et je suis ravie qu'il vous plaise... Vous n'avez pas fini d'entendre parler de lui ^^

En tout cas... Encore MERCI les filles <3 J'espère que la suite vous plaira !

CÔTE WALDORF




Harold Waldorf avait financé d’énorme travaux au Museum Métropolitain of Art surnommé le MET. Si bien qu’il fut invité lui et la haute société de Manhattan à un petit Brunch de 200 personnes un dimanche matin. Les tables avaient été très bien organisé. Les enfants, adolescent et adultes avaient été regroupé. Au plus grand plaisir des un… Mais pour le malheur de autre.
Ben : Blair, tu ne vas pas manger ton œuf ?
Blair regarda son espèce de machin blanc et jaune dans son assiette. Comment voulez-il quelle mange cet chose infâme. Elle avait déjà des soucis avec son estomac en ce moment mais si elle mangeait ça, elle avait la certitude que plus jamais elle ne digèrerait un truc de toute ça vie. Plus jamais. Elle poussa son assiette au centre de la table. Et sortie son téléphone. Nate la regarda. Elle n’avait pas décroché un seul mot depuis qu’ils étaient là. Elle ne lui avait pas décroché un seul mot depuis une semaine. Ce n’était pas faute d’avoir essayé. Les fleurs, les mots doux, les bijoux, RIEN n’y avait fait. Il avait une putain d’envie de passer du temps avec elle. Il y a deux semaines, il ne rêvait que d’avoir du temps libre mais aujourd’hui, il aurait volontiers mis le DVD de diamant sur canapé dans le lecteur de Blair. Il avait envie de s’allonger dans le lit, qu’elle pose sa tête dans son bras. Il aurait regardé d’un seul oeil le film, connaissant par cœur toutes les répliques. Il aurait joué avec ses cheveux. Elle lui aurait tapé sur les doigts pour qu’il stoppe. Il l’aurait embrassé. Il l’aurait déshabillé. Elle l’aurait arrêté. Il aurait était totalement frustré. Mais le fait de ne pas lui parler était quelque chose d’encore plus frustrant. Ben s’empiffrait de l’omelette de Blair en une seule bouché comme un lion qui n’aurait pas mangé depuis presque une semaine.
Nate : Tu vas t’étouffer. Arrête de manger.
Ben : Je me suis tué au match ce matin. Je vous ai porté à bout de bras. Vous n’en pouviez plus. C’est grâce à moi si on a gagné. Donc tu devrais également me filer le contenu de ton assiette c’est mathématique.
Nate : C’est drôle, on n’a pas la même notion des mathématiques.
Blair : Parce que tu as une notion des mathématiques ?
AÏE. Quelle grâce… Katie s’empressa de changer de sujet. Les froids à table le dimanche midi, c’était un peu lourd. Et puis, c’est le jour du seigneur non ? Alors pas de conflits ! Merci !
Katie : Vous n’avez pas lu les journaux ce matin ?
Ben : J’ai une tête à lire les journaux ? Non mais franchement ?
Katie l’ignora, il est magnifique. Mais vraiment, un primitif des foi… Elle continua.
Katie : Le Victrola a été racheté !
Elle avait l’air toute enjouée. Blair fit un petit sourire ainsi que Ben. Les autres semblaient mitigé, mi dégouté mi étonné.
Nate : Le vieux Bar pourrie ?
Blair : Ce vieux Bar pourrie comme tu dis, est un Cabaret. C’est l’un des plus vieux de New York. Il était l’un des maîtres lieux de la Prohibition. Joe Kennedy s’y rendait presque quotidiennement. Cet endroit est légendaire… Il a fermé faute de moyen… Il devait être restauré.
Ben : C’était la minute Waldorf ! Un peu de culture Nathaniel voyons…
Blair le fusilla du regard. Nate lui, même si c’était une nouvelle fois pour le casser fut heureux qu’elle daigne enfin remarquer sa présence.
Isa : En tout cas, c’est malsain comme endroit non ?
Ben : Seulement si tu trouves que les streap tiseuse, l’Open Bar, la chaleur des corps qui bougent et la musique trop fortes sont des choses Malsaines… Personnellement moi je trouve ça divertissent et non malsain.
Carter : Tu m’étonnes… Moi je suis partant.
Les yeux de Benvolio brillaient de mille feux. Il rêvait d’y passer ne serais-ce qu’une seule soirée. Le Victrola était mythique. On dit qu’il nous projetait hors du temps, hors de ce monde, ce qui se passe au Victrola, reste au Victrola.
Blair : Quelque chose me dit que tu irais bien y faire un tour.
Ben : Si ça ne tenait que à moi…
Nate : Il est en zone neutre. Non ? Pourquoi pas.
Cette fois Blair lui envoya son pied dans la jambe. Non mais comment il osait dire devant Blair qu’il irait là bas… C’était comme s’il lui annonçait qu’il allait l’a tromper une nouvelle fois, et devant tout le monde. Nate surpris ce releva renversant son verre au passage.
Nate : Merde.
Le processus était lancé. Et tout le monde a la table ou presque le remarqua. Blair commençait enfin à manger. Un peu trop même peut-être… Ben attira l’attention des autres qui la fixait.
Ben : En tout cas, même si c’est neutre comme endroit, c’est un peu trop connu. Et connaissant Bass. Il y fera forcément des allés venue, il a pour réputation d’aimer la compagnie des femmes.
Katie : Comme toi non ? Vous n’êtes pas si différent.
Ben : Tu es gentille, tu ne m’insultes pas à table.
Il n’en fallut pas plus à Blair que le nom de Chuck Bass pour se lever, la main devant la bouche et courir aux toilettes de marbre du MET. Elle tira la chasse d’eau, s’assit dans le coin et posa sa tête dans ses genoux se laissant pleuré sans modération. Elle pensait que ses crises étaient du passé… Il faut croire que non. Elle sortie des toilettes, se lava les dents et retourna à table. Elle n’avait rien suivie de la conversation mais elle devinait que quoi les gens parlait…
Azelle : Je n’ai toujours pas de cavalier ! La première répétition c’est cet après midi. Vous vous rendez compte ?
Isa : Et alors, plein de monde n’a pas de cavalier encore. Et personne ne va aux premières répétitions. Vous y allez vous ?
Ben : Comme si j’avais que ça à faire. Apprendre à faire la révérence sincèrement… ça ne va jamais me servir.
Blair : Si le jour du Bal des Débutantes. Tu n’as toujours pas de cavalière Benvolio ?
Ben : Non. Perso ça ne m’empêche pas de dormir la nuit…
Les filles de la table baissèrent leurs yeux. Elles avaient honte de s’être toute fait rejeter par Ben…
Carter : Vous y allez toujours ensemble ?
Dit Carter en pointant la fourchette sur Blair et Nate côte à côte. Nate posa son regard sur Blair, c’était à elle de décider… Depuis qu’elle avait 4 ans elle rêvait de monter les marches à son bras. Nate avait toujours été indifférent à ce genre de bal. Mais aujourd’hui, il ne se voyait pas y aller sans elle.
Blair : Oui.
Nate souffla de soulagement. Elle avait dit oui … Elle voulait encore de lui dieu merci.
Blair : Faire son entré au bras du fils du capitaine c’est toujours agréable.
Nate se pris comme un coup de couteau dans le ventre. Benvolio lança un regard mauvais à Blair. Depuis le début du repas, elle était totalement détestable. En annonça qu’elle irait au Bal avec Nate, elle montrait bien que c’était par pur intérêt. Mais elle ne voulait pas que l’info s’ébruite. Blair trompait ? Elle subirait la plus grosse honte de sa vie. Cependant elle montrait à tout le monde qu’elle était folle de rage contre Nate. C’était d’ailleurs devenu un sujet très apprécié en une semaine seulement à St James comme à St Agnes. Une seule question passé sur toute les bouches … : Mais qu’est ce que Nate a-t-il pu bien faire pour mettre Blair dans un tel état ?
Tout en tournant dans son dessert, Blair fixait les copeaux de chocolat fondre dans la mousse délicate. On aurait dit du vomie de Chat. Elle la repoussa au centre de la table. Ben en profita une nouvelle fois.
Ben : Tu ne manges pas grand chose Blair.
Blair : Mon appétit ne te regarde pas.
Blair mis fin à la conversation très rapidement car elle voyait son père arriver vers leur table, son costume Blanc s’accordait parfaitement au marbre du musée. Une fois à leur niveau, il se posta derrière Blair. Il toussota et tous les adolescents posèrent leur cuillère et fixèrent Harold Waldorf. Il était une figure et respect et d’autorité. Il se savait idolâtrer des jeunes. Ses mains allèrent se poser sur les épaules de Blair.
Harold : Bon appétit Jeune gens. Nous discutions avec vos parents. Je suis sûre que vous n’ignorez pas l’information de la semaine. La date du Bal des débutantes est tombée. Dimanche 17 novembre prochain. Je me doute qu’aucun de vous ne souhaite manquer ce bal. Je m’adresse ici tout particulièrement aux garçons. N’oubliez pas que vous ne monterez ces marches qu’une fois dans votre vie, l’année de vos 17 ans et qu’il s’agit ici d’un véritable honneur. Vous avez été choisie pour intégrer la haute société. Je vous conseille de choisir vos partenaire avec beaucoup de maturité. Trêve de bavardage. Je suis persuadé que vous êtes également au courant que les répétitions commencent cette après midi. A raison de une fois par semaine. Jusque fin octobre et dès le début du mois de novembre, il y en aura deux par semaine. Vous vous y rendriez bien entendu.
Benvolio souffla fortement, mais le regard d’Harold lui fit baisser les yeux.
Harold : Un problème Benvolio ? Si c’est au sujet de ta cavalière ne t’inquiète pas trop. Vous avez jusqu'au 1er novembre pour composer vos duos. Ensuite il vous en sera remis une ou un d’office. Il vous sera possible de changer bien entendu. A condition que ça ne soit pas la veille au soir. Mais c’est tout à fait déconseillé. Enfin … Si je me suis déplacé pour venir vous parler c’est parce que l’organisme de ce bal ne reconnaît pas nos conflits familiaux. J’entends par là qu’il n’y a qu’un seul Bal par an. Il a pour but de vous introduire dans la haute société. Pas de conflit ni règlement de compte. Soignez l’image Waldorf.
Ben : Autrement dit, on ne casse pas la gueule des Bass pendant le bal. Du moins si on le fait, on le fait discrètement ?
Harold : Exprime toi avec d’autre mot cher Neveu. Mais tu as compris. Je compte sur vous. Comme je le disais. Bonne appétit. Ne tardait pas trop. Vous avez un cours de maintient dans moins de 2heures.
Il leur fit un sourire tendre embrassa les cheveux de sa fille et regagna sa table.
Ben : On n’est pas dans la merde…
Blair : La grosse merde en effet.
Tout le monde la regarda. Blair Waldorf ne s’exprimait pas en public ainsi. Toute la table éclata de rire. Elle suivie l’assemblé. C’était un rire contagieux, mais un rire nerveux. Ils se haissaient. Comment allaient-ils cohabiter ?
Revenir en haut Aller en bas
N&S
Blair Waldorf
Blair Waldorf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Age : 18
Séries preferées : : Gossip girl. Gossip girl. Gossip girl <3

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Lou
couple favoris : Damon/Elena, Serena/Nate, Veronica/Logan, Chuck/Blair, Caroline/Tyler, Mark/Lexie.
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Mar 24 Jan - 19:34

Ah super ! J'ai hâte de voir ce bal.
J'imagine déjà des scènes Chuck et Blair, et, Serena et Nate. :p

Mais, les répétitions, les clans les font en même temps? Enfin je sais que côté Bass il disait qu'il fairait une répétition ce week-end et là ils disent cet aprem donc ils sont déjà au week-end où... ?

En tout cas comme toujours j'ai adoré ton chapitre, par contre tu pourrais expliquée son côté un peu "mercutio" de Edward, car j'ai lu le résumé du personnage mais j'ai retenue que sa mort. Laughing


Dernière édition par N&S le Mer 25 Jan - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 24
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Mar 24 Jan - 22:13


AAHH j'adore toujours autant ! Je suis trop pressée de lire la suite et de voir ce fameux bal (blair et chuck, serena et nate !) les retrouvailles vont êtres génialissimes !! Je veux une suite !!! Smile
Revenir en haut Aller en bas
saev
Confident(e) de G.G
Confident(e) de G.G
avatar

Féminin
Nombre de messages : 450
Age : 19
Localisation : Upper East Side avec Chuck <3

Séries preferées : : Gossip Girl, Grey's Anatomy, NCIS, One Tree Hill, Glee, Once Upon A Time...

Date d'inscription : 20/01/2012


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Blair/Chuck
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Sam 28 Jan - 14:18

J'adore
Vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 730
Age : 23
Localisation : Les Hamptons

Séries preferées : : Séries préferées :
Gossip Girl/Grey's anatomy/Skins/Weeds/Smallville/Pretty Little Liars/


Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Sam 28 Jan - 16:28

Salut les filles !!! D'abord merci beaucoup vous me faites toujours autant plaisir et me poussez à écrire <3 !!! Prenez votre mal en patiente ^^ le Bal, c'est pas pour tout de suite .

N&S : Oui les répétitions se font en même temps, vous allez voir un peu le genre de carnage que ça impliquera à la fin de ce chapitre ! Smile ( Oui, on était au Week end ^^ le Brunch avait lieux le dimanche matin. )

Bonne lecture à vous et bon Week end ! J'espère qu'il vous plaira autant que les autres.

CÔTE WALDORF/BASS.



Serena : CHUCK ! Sors de la salle de BAIN ! Je dois encore prendre ma douche. Et on devrait déjà être en route. Maman va nous tuer. Chuck ?
Chuck : Mais pourquoi je devrais aller à ce genre de répétition ?
Serena : Parce que je doute que tu saches te tenir comme un homme digne de ce nom.
Chuck et Serena était sortie hier soir. Et il était rentré ce matin à 6heures. Chuck s’était levé à 14heures pour prendre la salle de bain de sa sœur dans l’unique but de l’embêter. Il ferait tout pour la mettre hors d’elle jusqu'à ce qu’elle craque. Il avait appris que Edward serait son cavalier hier soir. Et il était fâché contre eux. Il connaissait l’attirance d’Edward pour sa demie sœur. Il s’avait aussi que Edward était un homme. Et il avait plus de mal avec l’idée que sa sœur soit avec lui. N’importe quel mec. Mais pas Edward… Non pas Edward.
Serena : Bon je prendrais une douche dans les vestiaires. Dépêche, la Limo nous attends.
Chuck se décida enfin à sortir, toujours en rogne contre sa sœur, il l’a suivie non chalament dans la limo. Il sortit un joint, alluma la sono en y branchant son IPhone. Il fit hurler les haut parleur avec Woolly Bully. Serena compris immédiatement qu’il avait encore regardé Full Metal Jacket de Stanley Kubrick, un de ses films préféré, il écoutait en boucle la chanson. Pour le plus grand malheur de Serena… Petit a petit, la drogue lui envahie le cerveau, il adorait cette sensation, presque unique, d’être détendu malgré soit, ça lui brulait ses idées les plus noirs, les plus sombres, et sur son fond de musique, il était en transe. Il tendit le joint à sa sœur, oubliant qu’il lui en voulait de lui voler son meilleur ami. Elle s’en saisie avec bonheur. Elle toussa de plus belle. Chuck les chargeait vraiment trop ! Elle lui rendit mais trop tard. La résine coulait doucement dans ses veines, ses yeux vrillaient. Prise de frénésie, elle ne put s’empêcher d’ouvrir sa fenêtre de la limo et de chanter :
Serena : Get you someone really to pull the wool with you !
Chuck éclata de rire. Il ne savait pas trop pourquoi. Peut-être le fait de voir sa sœur hurler de joie des paroles d’une chanson qu’elle détestait. Sans trop savoir pourquoi il la suivit toujours en rythme avec la chanson. Ils chantaient en cœur.
Chuck et Serena : Woolly BULLY !!!! Woolly Bully … WOOLLY BULLY !!!!!
Arthur leur chauffeur les regarda dans le rétro viseur. Hésitant entre sourire ému par leur complicité tellement forte ou lever les yeux au ciel d’exaspération. Parce que c’était Juste N’importe Quoi … Ridicule … La Limo des Bass passait dans les rues de Manhattan comme une chanson de Rihanna dans un concert de musique Classique. Tout le monde se retournait sur cette limousine ou visiblement on s’amusait vraiment bien. Lorsqu’elle s’arrêta, Arthur ouvrit à Serena et Chuck. A deux ils entrèrent dans le bâtiment où Lili leur avait donné rendez vous. Il avait déjà plus de 30minutes de retard. Serena courut dans les vestiaire et s’activa plus que jamais. Chuck sur le pas le la porte la regardait sans trop comprendre ce qu’il fichait ici.
Chuck : On ne va pas danser quand même ?
… : Mr Bass et Melle Van Der Woodsen finissent pas nous accorder l’honneur de leurs présences ?
Serena : Maman ! Je suis désolée. Chuck ne bougeait pas de la salle de bain.
Lili : Vous avez plus de 30 minutes de retard je vous signale.
Chuck se retourna pour faire fasse à sa belle mère. Il planta son regard dans le sien. Lili fut une nouvelle fois horrifiée par la couleur pourpre de ses yeux. Il était drogué… Encore. Elle en avait à plusieurs reprise parlé à Bart. Mais celui-ci n’en apportait aucune espèce d’attention. Selon Lili, il fallait qu’il intègre un centre de désintoxication ou quelque chose dans le genre. Mais ce n’était pas son fils. Et Chuck n’avait jamais manqué de lui faire remarquer. Il avait toujours mis des distances. Alors que Serena acceptait totalement Bart qui était plus un père avec elle qu’avec Chuck. Il n’était pas comme tous les autres. Il était à part. Décalé. Elle ne comprenait pas comment il fonctionnait. Personne ne comprenait vraiment.
Lili : Chuck …
Il lui fit un clin d’oeil.
Serena : On a loupé beaucoup ?
Lili : Non. Du Blabla. Mais je dois vous prévenir. Cette année, nous n’avons qu’une seule salle de préparation au bal.
Serena : Et alors ? Elle est trop petite ?
Lili : Les Waldorf y sont également. J’ai prévenu les autres lorsqu’ils se changeaient.
Chuck : Ok. Je me tire.
Il fit volte face et commençait déjà à s’enfuir. Mais Serena ne l’entendit pas de cette oreille. Elle attrapa la manche de Chuck il se retourna pour la fusiller du regard.
Chuck : Je ne fréquente pas la vermine surtout pas le jour du seigneur.
Serena : Depuis quand tu es catholique ? Si tu viens de te convertir, dépêche toi d’aller te confesser. Tu en as pour la semaine. Au moins.
Lili : Chuck passe au dessus de ce conflit.
Chuck : Ne jouez pas à ça avec moi.
Lili : Mais quand est ce que tu vas comprendre Charles ! La vie n’est pas un jeu. Je sais, tu joues avec elle depuis bien trop longtemps.
Chuck : Je ne joue pas.
Lili : Si. Tu joues, tu te drogues, tu fais le mur, tu te retrouves au cœur d’histoire de clan très dangereuse, tu ramènes une fille différente chaque soir, …
Chuck : Ce n’est pas un jeu.
Lili : Alors tu as un véritable problème.
Chuck : Mais s’il te plait Lili arrête de chercher chez moi un problème quelconque. Je n’en ai aucun. Je vis c’est tout.
Lili : Tu ne vies pas comme il faut Chuck …
Chuck : Alors je suis peut-être mort. Et crois moi, les morts ne savent qu’une chose : Il vaut mieux être vivant.
Il poussa la porte d’entrée et sortie pour de bon. Lili s’appuya sur le mur. Serena lui pris la main.
Serena : Maman… Tu ne devrais pas t’en faire comme ça.
Lili : Tu ne t’en fais pas toi peut-être ?
Serena opina. Son frère l’inquiété. Surtout en ce moment.
Lili : ça ne te dérange pas d’être avec les Waldorf ?
Serena : ça ne m’enchante pas. Mais je ne vais pas vomir ! Allez. C’est ton rêve. Depuis que je suis née, tu ne penses qu’à ce bal. Je vais le faire et je vais le faire bien.
A deux elles entrèrent discrètement dans la salle de danse. Il y avait plein de petit groupe. Serena ne put s’empêcher de sourire. Il lui était impossible de distinguer les Waldorf des Bass. Ils étaient pareils. Des grands adolescents, les filles en jupe bleue marine et polo blanc les garçons en short blanc et polo bleu. Elle balaya la salle du regard. Son cœur s’arrêta à l’instant ou elle vit ce magnifique jeune homme châtain. Son polo bleu marin faisait ressortir le bleu de ses yeux. Il avait l’air comme perdu au milieu de tous. Elle n’avait qu’une envie, allait lui prendre la main. Il en avait visiblement bien besoin. Il était avec un garçon de St James, Carter Beizen. La coach leur montrer la manière dont il devait se tenir. Le dos droit, les jambes non arquée. Il n’avait visiblement aucune espèce d’envie d’être là.
Lili : Serena, tu rêves ? Viens je vais te présenter à la prof de danse.
Lili tira sa fille vers l’enseignante non sans mal. Nate Archibald était là … ça allait être difficile de se concentrer…

La coach venait de demander à l’assemblé des quelques 39 ados de faire des étirements par 2 filles ou garçons. Blair c’était jeté sur son cousin pour être sûre de ne pas être avec Nathaniel.
Blair : Regarde toi dans ton petit short. Tu es magnifique. Dit-elle en tendant son bras à Benvolio
Ben : Si tu venais plus régulièrement voir ton copain et ton cousin au match de Lacrosse et de Basket. Tu me verrais plus souvent en short.
Blair : Je n’ai pas envie de te voir plus en short. Tu me répugnes déjà assez comme ça.
Ben : Tu sais que tu es charmante ? Vraiment.
Blair : C’est de ta faute. Tu me parles de Nate.
Ben attrapa l’autre bras de Blair le passa dans son dos et tira dessus un peu trop fort.
Blair : AIE.
Ben : Et si tu essayais de lui en parler plutôt que de ne lui laisser aucune chance. En plus tu vas au bal avec lui je me trompe ?
Blair : ça ne change rien au fait que j’ai une rage plutôt prononcé pour lui.
Ben : Blair. Depuis que tu as 5 ans tu me dis que tu vas te marier avec Nathaniel…
Blair : Et si le problème venait de là ? Et si en réalité nous n’avions rien à faire ensemble ? Depuis le primaire, à chaque fois que je le vois, je confirme mon idée de base : C’est l’homme de ma vie. Il a tout absolument tout. Il est beau, charismatique, c’est un Archibald, il est intelligent, classe. Mais tout ça ne lui suffit plus. Il a couché avec une autre fille. Alors il pourrait aussi bien être le président des Etats Unis, le fils de Bill Gates, le prince Harry, le neveu de Johnny Depp. Il n’aura plus jamais la même place dans mon cœur.
Ben a relâché le bras de sa cousine. Il voyait bien qu’elle avait besoin de parler. Sa voix était comme gonflée par le chagrin, ses yeux brumeux. Il la tourna face à lui et lui pris les deux mains.
Blair : D’une certaine manière, il m’a détruit. S’il y a une chose à laquelle j’ai toujours cru Benvolio… C’était à nous. Nathaniel Archibald et Blair Waldorf. J’ai toujours eu la sensation que notre vie été déjà écrite. Et que ma place était avec lui. Aujourd’hui je me rends compte qu’il n’y a rien d’écrit à l’avance. Que l’homme le plus merveilleux peut se transformer en démon, ma vision du monde s’écroule avec lui. Comment je vais faire ? Comment…
Ben la pris dans ses bras. Il se rendait compte que Blair en souffrait plus qu’il ne le pensait. Il chercha du regard Nathaniel. Mais la seule chose qu’il vit, se fut Chuck Bass. Entrer dans la salle. Il s’était plié aux règles, short blanc polo bleu marine. Ses cheveux impeccables, il se rendit aux côté de la magnifique Blonde que Nate regardait depuis le début de la séance et d’Edward Bowlen, le petit chien de Bass. Toujours dans les bras de sa cousine, il essaya de ne pas l’écraser de rage. Il ne supportait pas d’être dans la même pièce que lui.
La Coach : Bon je viens d’apprendre que nous sommes au complet. Nous allons pouvoir commencer à apprendre une danse. Commençons par la plus compliqué. Voulez vous ? Le cotillon. Il va falloir être très attentif…
Tout le monde regardait la prof. Chuck sous stupéfiant avait envie d’éclater de rire. Il se sentait tellement supérieur à tout ça. Serena Van Der Woodsen était pensive. Nate Archibald avait le cœur divisé en deux, une partie blonde une partie brune. Benvolio ne lâchait pas les mains de sa cousine. Celle ci tentait de se concentrer sur les explications de la coach. Nate lui avait brisé le cœur, mais pas son cerveau.
La coach : C’est une danse qui se pratique à huit. Je vais faire des groupes. Les filles à droite les garçon à gauche.
Automatiquement, les 40 jeunes de l’assemblée se sont divisés. Lili mettait déjà sa tête entre ses mains. Si les filles se sont exécutées sans broncher, mais les garçons ont immédiatement montré leur réticence à partager leur air respective avec le clan adverse.
Porter : Tiens. Beizen ! Mais tu es rentré de Laponie ? Le renne du père noël t’a mordu ?
Carter : D’ailleurs, j’ai croisé un lutin. On m’a dit que c’était ton père. Il te fait plein de bisou.
Mike : Ta gueule BEIZEN !
Carter poussa Mike d’une main. Edward se mit entre eux à la seconde même ou ils devenaient violent, le regard plein de méfiance, il s’interposé pour calmer immédiatement le conflit. Mais Ben ne le vit pas de cette oreille.
Ben : Bouge de la Bowlen.
Cette fois, c’est Chuck qui est intervenu. Il était bien obligé, si Benvolio Waldorf se mêlé à la partie.
Chuck : Méfis toi Waldorf.
Ben : De quoi ? Pas de toi quand même ?! Tu vas m’étrangler avec ton écharpe ? Attention. Tu pourrais la tâcher. Qu’est ce que Papa dirait de toi ? Tu as déjà tué ta mère non ? Sa femme, sa raison de vivre, celle qui ta donné la vie en échange de la sienne. Pas la peine de tuer quelqu’un d’autre.
Le silence s’est immédiatement posé dans la salle. Chuck et Ben n’ont pas baissé le regard. Ils étaient les deux seules d’ailleurs. Mais Ben le savait. Il l’avait touché au plus profond de lui. Il avait planté un couteau dans le ventre de son ennemi et il le tournait de façon à lui broyer tous les organes.
La coach : Oh ! Ce n’est pas bientôt FINI ??? ! Chaque année, le bal se passe bien, même s’il y a des jeunes qui appartiennent aux deux clan. On m’a prévenu que cette année j’aurais les enfants Waldorf et Bass. J’ai relevé le défit. Vos conflits ne m’intéressent pas. Je ne veux pas savoir ce qu’il se passe dans vos misérables vies pour avoir autant de haines les uns et les autres. Maintenant, je voudrais que vous passiez au delà des apparences. Vous êtes des adolescents. Benvolio, Charles mettez vous au milieux.
Ils ont fait deux pas pour sortir du groupe des garçons. Elle alla prêt deux et les mis face à face.
La coach : Regardez les. Regardez les bien. Tous autant que vous êtes. Mise à part que Benvolio ait les yeux bleus comme le ciel, et Chuck les yeux noirs comme l’ébène, que Benvolio fasse 1m95 et Chuck 1m80. Je vois deux garçons de 17 ans, deux têtes, quatre jambes, quatre bras. Et qui plus est, deux garçons, tous les deux possédant un surplus de testostérone. Je souhaiterais que vous utilisiez cette énergie pour danser à la perfection, oubliez juste pour un soir, que vous êtes un nom de famille. Un représentant de l’opposition, j’imagine que tous autant que vous êtes, vous êtes capables de faire cet effort là. Et que vous pourrez en tirer un plaisir atroce. Faites retomber la pression qui pèse sur vos épaule depuis le jour de votre naissance. Benvolio, Chuck, Nathaniel, Edward, Blair, Serena, Georgina et Penelope. Voilà notre premier groupe. J’ai le sentiment que vous n’allez pas apprendre uniquement à danser.
Elle continua les groupes. Mais aucun d’eux n’écoutait plus. Totalement dégoutaient, rien qu’a l’idée de toucher l’autre. Ce que la coach ignorait c’est qu’elle réunissait non seulement les enfants Bass et Waldorf mais également une sorte de carré amoureux totalement incontrôlable…


Revenir en haut Aller en bas
N&S
Blair Waldorf
Blair Waldorf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Age : 18
Séries preferées : : Gossip girl. Gossip girl. Gossip girl <3

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Lou
couple favoris : Damon/Elena, Serena/Nate, Veronica/Logan, Chuck/Blair, Caroline/Tyler, Mark/Lexie.
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Histoire de famille .    Sam 28 Jan - 17:48

Oh non t'a osée coupé le chapitre là !! Shocked
J'aime toujours autant la relation Chuck/Serena, j'aime bien aussi Benvolio et Blair. Smile
J'ai hâte, vivement vivement la suite !

J'ai adoré ce chapitre. Pauvre Chuck, Ben a vraiment appuyé la où ça faisait mal. Enfin, vivement qu'on voit du Blass et du Serenate et les querelles Bass et Waldorf. Ce groupe risque d'être... Super intéressant ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire de famille .    

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire de famille .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Thème 5] Une histoire de famille [mis]
» Haunui Shuraba
» Histoire de Famille [Solo]
» « Une histoire de famille...» ft. Austin H.
» Les frères Staal / Une histoire de famille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*Gossip girl* :: ~Divers~ :: Vos créations :: Fanfictions-
Sauter vers: