*Gossip girl*

Le forum Francophone sur la série et les livres Gossip girl
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 22  Suivant
AuteurMessage
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey


Nombre de messages : 730
Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Dim 6 Nov - 2:08

AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!! C'est assez expressif ? ^^ Je suis toute exitée c'est le kiff de rentrer de soirée , ce poser sur son PC et lire ta fic en plus un chapitre que j'attends depuis longtemps avec du BLASS Very Happy Dommage qu'elle parte ... Chuck va avec elle ! ='(
Revenir en haut Aller en bas
N&S
Blair Waldorf
Blair Waldorf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Age : 18
Séries preferées : : Gossip girl. Gossip girl. Gossip girl <3

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Lou
couple favoris : Damon/Elena, Serena/Nate, Veronica/Logan, Chuck/Blair, Caroline/Tyler, Mark/Lexie.
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Dim 6 Nov - 13:31

J'adore tout simplement ! J'ai hâte de voir la suite. Smile
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 23
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Mer 9 Nov - 0:01


Merci les filles !
Voici l'avant dernier chapitre ... De cette première partie du moins ;D
Bonne lecture !
study



Like a Star @ heaven Chapitre 39 Like a Star @ heaven


Georgina Sparks



J'étais installée à ma table de d'habitude dans le café que je fréquentais régulièrement. Le serveur m'apporta mon verre de vodka que j'avais commandé, et je me rendais compte en portant le verre à mes lèvres que j'étais peut-être trop accro à ce genre d'habitude justement.

Allais-je réellement devenir comme toutes ces filles de 18 ans qui noient leur chagrin dans l'alcool et la drogue ? Non, en faite j'étais pire. Je ne noyais rien du tout puisque malgré ces deux vices, je restais toujours aussi malheureuse et seule.

On dit souvent que le monde est mal fait quand on se rend compte de ces choses là, en faite, je crois que c'est seulement nous qui sommes mal foutu. Je suis mal faite pour ce monde, en faite je suis mal faite pour n'importe qui et n'importe quoi. Pas compatible avec le bonheur, faut croire qu'on a pas tous la chance d'être heureux. Saleté de tristesse. Elle te prend, elle te saisit les hommes comme elle peut, d'une manière différente à chaque fois, mais elle semble y arriver toujours...

Tout en méditant sur cette question, j'avais déjà avaler l'intégralité de mon verre, et j'en commanda un autre au serveur qui me regardait d'un air désolé que je ne méritais pas. Pas de compassion inutile pour Georgina Sparks.

_Je peux m'installer ?

Je me retourna vers la voix que je connaissais bien mais que je ne croyais pas réelle.

_Lukas ? M'exclamais-je devant lui
_Je peux ? Insista t-il une nouvelle fois en me montrant la chaise

Je lui fis un geste vague de la tête qui résonnait comme un oui silencieux.
Il s'installa face à moi et me regarda un instant sans ouvrir la bouche.

_Quoi ? Lâchais-je finalement
_Tu bois ? A quatre heures de l'après-midi ?
_Quatre, six, dix, commentais-je, Qu'est ce que ça change ? Une heure est moins pathétique qu'une autre peut-être ?
_Pas vraiment...

On resta silencieux, ignorant tous les deux quoi dire.

Je repensais à notre histoire, ou plutôt à l'absence de celle-ci.
Après tout, j'avais beau y réfléchir, il ne s'était pas passé grand chose entre Lukas et moi. Un baiser ? Une coucherie ? Et après ? Des insultes, des déceptions, et surtout des silences. Notre histoire était la plus silencieuse des histoires d'amour. Et le mot 'amour' m'écorchait les lèvres. Comment pouvais-je l'aimer ? Rien de concret entre nous ne pouvait me laisser entrevoir l'espoir d'une quelconque relation, comme d'habitude, j'avais encore vu trop grand. Je ne devrais même pas penser au bonheur, ça m'éviterait toutes ces désespoirs inutiles...

_Blair m'a dit que tu étais en guerre contre Chuck Bass.. commença Lukas finalement en brisant le silence si pesant
_Elle n'a pas encore commencé, l'informais-je, Le plus dur sera le premier coup, après ça ira tout seul..

Il rit mais son rire me paraissait forcé.

_Tu n'es pas obligé de comprendre, rétorquais-je alors
_Mais je ne comprends pas.
_Alors pourquoi tu es ici ? L'interrogeais-je
_Tu aimerais que je ne sois pas ici ? M'interrogea t-il en retour
_Super réponse, ironisais-je
_Sauf que ce n'est pas une réponse, commenta t-il, C'est une question : Est que tu veux que je parte ?

Non, non, mille fois non.

_Oui, répliquais-je froidement

Mes yeux le fusillaient du regard mais mon cœur lui hurlait de ne pas partir, de lire à travers moi. "Tu me connais Lukas, tu sais ce que je veux vraiment." Voilà ce que mon cœur voulait qu'il entende, mais mon visage resta de marbre, incapable d'aucun sentiment.

Il poussa sa chaise et s'empara de son manteau qu'il enfila rapidement sans aucun autre commentaire.

Pourquoi partait-il si facilement ? C'était tout ? Un 'oui' et il rendait les armes comme ça ?

Il me regarda une dernière fois, attendant peut-être que ce qu'hurlait mon cœur sorte enfin par mes lèvres qui restaient si étroitement liées en une grimace désespérée.

Il passa à coté de ma chaise sans un regard pour moi. Je me retourna vers lui pour le voir partir mais il s'arrêta quelques secondes sans bouger.

Finalement il se retourna vers moi. Quelques mètres nous séparaient, mais il resta debout et rétorqua :

_En faite, ... Je t'aimais Georgina, je te le dis maintenant parce que ça n'a plus tellement d'importance, je crois qu'en réalité que ce dont tu as besoin ce n'est pas d'un endroit où rester, mais juste de quelqu'un qui veuille que tu restes..
_Alors reste ! M'exclamais-je en me relevant, J'ai besoin que tu restes..

Il resta un moment surpris, puis se rapprocha de moi et se réinstalla à la table.
En silence il ôta son manteau et le posa sur le dossier de sa chaise.
Ce silence, toujours ce silence. C'était à moi de me lancer. A moi de faire des efforts.

_J'en ai assez de détester les gens, lâchais-je finalement, laissant mon cœur parler à ma place, Mais je ne sais pas comment arrêter toute cette haine...
_Ne dis pas ça, m'arrêta Lukas, Ne sois pas si dure avec toi-même. Tu dois te concentrer sur les bons cotés de la vie..
_Mais lesquels ?! M'exclamais-je en laissant quelques larmes impuissantes couler de mes yeux d'habitude si destructeurs
_Pour commencer, il y a ... Moi.

Nous éclatâmes de rire tous les deux puis j'ajouta finalement :

_C'est vrai, il y a toi.

Devant son sourire, je me renfrogna aussitôt.

_.. Dommage que tu mérites mieux..
_Tu penses que je suis trop bien pour toi ?
_Ce n'est pas difficile de l'être, répondis-je en esquissant un sourire
_C'est vrai, approuva t-il, Si c'est vrai, mais le truc c'est que en faite, tout le monde l'est, trop bien pour toi. Parce que tu ne penses pas te mériter toi-même. Mais tu vois, aussi longtemps que ce sera comme ça, je te mériterais pour deux....

Je resta médusée face à lui.

Étais-ce réel ? Quelqu'un avait-il réellement osé dire cela à Georgina Sparks ?

J'avais tout simplement arrêter de croire qu'une telle chose était possible, je ne croyais plus en rien en faite, faute d'un roi, d'un Dieu, ou peut-être tout simplement d'un père, j'avais arrêter de croire en autre chose que moi. Et moi, je ne valais pas grand chose.

_Aussi pénible qu'il soit pour moi de me l'avouer, il pourrait s'avérer que la fille que j'aime, en faite, ce soit toi.

Je continuais à rester sans voix, incapable de prononcer quoi que ce soit de censé.

_Tu es tout ce que je ne suis pas, mais je t'aime comme tu es..

Aller Georgina, c'est à toi là, parle !

_...Mais...Je.. Ta sœur, tout ce que j'ai fais.. Comment peux-tu ? bégayais-je finalement
_Ok, d'accord, tu détruis ma vie tout temps, c'est vrai, mais tu la rends vivante ! Et ça crois moi c'est peut-être ce que j'ai le plus besoin dans ma vie, renchérit-il en riant

Je rit à mon tour.

Finalement c'était peut-être même la première fois que je riais pour de vrai, en le pensant vraiment.

_Alors toi et moi ? L'interrogeais-je
_Si tu le veux..
_...Oui...

Nous restâmes silencieux, se souriant mutuellement.

Au bout d'un moment, il se leva de sa chaise et me rejoignit. Il s'agenouilla devant moi et je le regarda hébétée.

_Si tu me demandes en mariage, je te tue ! Plaisantais-je
_Je veux juste, simplement, t'embrasser.. souffla t-il en souriant

Il se releva alors et posa ses lèvres sur les miennes.

Une larme roula de ma joue tandis que j'appréciais la douceur de ses lèvres et son souffle haletant sur ma peau. J'accrochai mes mains autour de sa nuque et lui en fit de même autour de mes hanches. Je me releva enfin de ma chaise et il me suivit, nous collant étroitement l'un à l'autre pour prolonger ce baiser si agréable. Ces mains parcouraient mon dos et me faisait frissonner de plaisirs. Mes doigts accrochés à sa nuque descendirent alors jusqu'à sa poitrine où je sentais son cœur battre à tout rompre. Je continua l'introspection de son torse, effleurant de mes mains ses abdos à travers son tee-shirt, ce qui le fit rire. Nos lèvres se décollèrent encore pour finalement se retrouver après que l'on est repris notre souffle.

Tôt ou tard il faut cesser de jalouser la chance des autres, il faut créer la sienne...


Revenir en haut Aller en bas
N&S
Blair Waldorf
Blair Waldorf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Age : 18
Séries preferées : : Gossip girl. Gossip girl. Gossip girl <3

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Lou
couple favoris : Damon/Elena, Serena/Nate, Veronica/Logan, Chuck/Blair, Caroline/Tyler, Mark/Lexie.
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Mer 9 Nov - 0:16

J'adore, j'adore tout simplement ! Beau chapitre sur ces deux là. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Blass
Chef des Tarées
Chef des Tarées
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1981
Age : 24
Localisation : Dans les bras de Chuck!

Séries preferées : : Gossip Girl

Date d'inscription : 12/11/2008


Infos +++
Prénom: Blass
couple favoris :
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Mer 9 Nov - 20:34

Trop classe!!!Smile
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 23
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Ven 11 Nov - 18:12


Merci bien Smile
Et voila le dernier chapitre de cette "saison 1" si je peux me permettre.
Je ne sais pas quand je posterais la deuxième partie, il faut que je la modifie un peu, en attendant, j'espère que cette partie vous aura plu ! N'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé tout du long et ce que vous attendez pour la suite : nouveaux couples, autres couples, amitiés plus approfondies, nouvelles intrigues, nouveaux personnages...



Like a Star @ heaven Chapitre 40 Like a Star @ heaven


Chuck Bass





J'étais allongé sur mon lit et je regardais le plafond interdit. Blair partait demain matin aux aurores et je lui avais dit au revoir il y avait à peine deux heures. Elle n'était pas encore partie, qu'elle me manquait déjà. Et je venais juste de découvrir l'amour, qu'on me l'enlevait déjà. Le monde était quelque fois bien cruel.

J'avais envie de pleurer pourtant j'en étais incapable. Mes yeux restaient sec, comme mon cœur qui se refusait à tout battement, c'était comme si mon corps rejetait tout sentiment sur ce départ si précipité.
Ne pas y penser, tout oublier, s'endormir tout de suite et se réveiller demain. Elle ne sera plus, mais tu continueras à vivre comme tu l'as fait, puis tu vivras avec le souvenir de Blair Waldorf, un souvenir agréable mais trop lointain pour être réel.
Je savais que c'était comme ça que ça allait se passer, et je n'en n'avais pas vraiment envie.

Quelqu'un frappa à ma porte, les coups étaient timides et résonnaient dans ma chambre vide et noire.

Je me leva à contre-coeur, voyant déjà Georgina Sparks devant la porte, m'annonçant sa première attaque, cette guerre à laquelle je venais de m'engager et dont je n'étais même pas sur de ressortir vainqueur. De toute façon je n'étais plus sûr de remporter quoi que ce soit maintenant, après avoir tout perdu...

J'ouvris ma porte et eut un sursaut de surprise.

_Blair ?! Mais qu'est ce que tu fais là ?
_Mon avion part dans six heures, alors pourquoi les gâcher à dormir alors qu'on pourrait être tous les deux ?

J'ouvris ma porte en grand - entièrement d'accord avec elle - et la laissa s'engouffrer dans ma chambre.

_Qu'est ce que tu veux faire ? L'interrogeais-je fou de joie, Tu veux que j'appelle mon chauffeur ? Qu'on sorte quelque part ?
_Je préfère rester là, me répondis t-elle en s'asseyant sur mon lit

Je m'installa à ses cotés et n'osa la regarder dans les yeux.

Pourquoi étais-je si mal à l'aise ? Une étrange sensation m'envahissait.

_J'ai repensé à ce que tu as fait pour moi Chuck, commença t-elle pour rompre le silence
_A propos de ?
_Que tu m'aimes, tout ça, ce que tu n'avais jamais fait, expliqua t-elle, Donc maintenant c'est à moi de faire quelque chose que je n'ai jamais fait...

Elle se releva et déboutonna son manteau qu'elle laissa tomber à ses pieds.
Elle était en sous vêtement.
Je commençais seulement à comprendre où elle voulait en venir.

_Non Blair ne te sens pas obligé de faire ça..l'arrêtais-je alors qu'elle se rapprochait du lit où j'étais encore assis, trop hypnotisé par son corps pour pouvoir me mouvoir, Non tu n'es pas obligé, répétais-je

J'avais le devoir de l'arrêter maintenant, car je ne pensais pas être en mesure de le faire lorsqu'elle serait à coté de moi.

Mais elle ne m'écouta pas et me rejoignit sur le lit où elle s'installa à la place qu'elle venait de quitter.

_Blair..
_Je veux te donner ma virginité, me coupa t-elle, Pour que tu ne m'oublies jamais..
_Je n'ai pas besoin de ça pour ne pas t'oublier ! M'offusquais-je en me retournant vers elle

Elle semblait vexée, blessée.

_Tu ne veux pas le faire.. Avec moi ? M'interrogea t-elle honteuse en baissant la tête
_Quoi ? Mais ce n'est absolument pas ça Blair ! M'exclamais-je en relevant son visage avec ma main, Bien sur que si j'aimerais le faire, je ne veux pas que tu te forces pour moi, c'est tout..
_Je ne me force pas Chuck, j'en ai vraiment envie.. souffla t-elle en collant ses lèvres aux miennes

Timidement j'entrouvris les miennes et nos langues se rencontrèrent. Je posa mes mains doucement sur ses épaules et les caressa du bout des doigts. Effleurant sa peau encore froide car elle avait traversé la ville à pied. Je sentie ses mains, timidement, venir détacher les boutons de ma chemise. Un par un, elle les enlevaient, avec une pudeur adorable. Arrivée au dernier bouton, elle passa ses mains sous ma chemise et caressa mon torse avec délicatesse, puis en venant effleurer mes épaules, elle repoussa le vêtement qui tomba sur le lit. Mes mains descendirent alors dans le creux de son dos et mes lèvres effleurèrent son cou. Elle s'allongea et je la suivit, montant sur elle, je continua mes caresses sur tout son corps pendant qu'elle déserra la ceinture de mon pantalon.

Je crois que j'avais peur, affreusement peur, étrangement peur. C'était la première fois que je faisais l'amour avec quelqu'un que j'aimais vraiment, et je ne voulais pas le croire, mais Nate avait raison, ça changeait tout, absolument tout. C'était comme-ci nous vivions notre première fois tous les deux. Chacune de ses caresses m'enivraient dans un autre monde, le 7eme ciel, le paradis. Je n'avais jamais ressenti ça, elle me donnait des frissons inexplicables, mon cœur battait à tout rompre dans ma poitrine, tout comme elle, car je sentais les battements de son cœur s'accorder avec le mien. Ces baisers me faisaient l'effet de bombes qui m'explosaient dans le ventre, me laissant cette agréable sensation de plénitude.

Nos corps étaient étroitement collés par la sueur et je continuais mes caresses, haletant de plaisirs, happant ses lèvres avec frénésie et passion. Je murmurais des 'je t'aime' à son oreille que je n'avais jamais autant pensé de toute ma vie.

Nous nous endormîmes dans les bras l'un de l'autre après ce moment inoubliable.

Le lendemain matin, j'étais seul, affreusement seul, dans ce lit froid et vide qui me paraissait pourtant le lieu du paradis il y avait à peine deux heures de cela.
Je regarda l'horloge, il était neuf heures. Son avion était déjà parti.
Je senti mon cœur se resserré mais aucune larmes ne pouvait sortir de mes yeux.

J'étais plus fort que ça, j'étais Chuck Bass.

Je me releva du lit et entra dans ma salle de bain où je m'aspergea d'eau fraiche afin de me réveiller de cette nuit merveilleuse. En regardant dans le miroir, je pouvais apercevoir mon lit, et un étrange objet noir était posé sur l'oreiller. Je me précipita dessus et l'attrapa surpris. C'était le petit album photo de Blair qu'elle gardait toujours avec elle. L'avait-elle oublié en partant ?

Je l'ouvris et regarda de nouveau les photos que j'avais vu la première nuit que l'on avait passé tous les deux dans cet hôtel minable. Je poussa un soupire à la vielle photographie qui nous représentait enfants. Je passa rapidement les photos de son petit-ami français puis m'arrêtais surpris sur une photo que je n'avais jamais vu...

C'était moi.

J'avais les yeux fermés, il me semblait que je devais dormir. J'étais sur un lit, une tapisserie affreusement laide pouvait se deviner sur un coin de la photo. Maintenant je m'en souvenais, c'était l'hôtel où nous avions passé la nuit à cause de sa phobie. J'ignorais qu'elle m'avait prise en photo. Elle y avait glissé un petit mot que j'ouvris timidement :

'Chuck, tu connais cet album et tu sais ce qu'il représente à mes yeux. Cette nuit là, j'ai pris cette photo de toi car j'avais pressenti que tu aurais ton importance dans ce carnet, ... et je n'ai pas eu tort..B'

Je tourna les autres pages et regarda éberlué toutes les autres photographies qui me représentaient moi ou bien nous deux. Sur une, j'étais en train de faire une grimace affreuse, c'était la photo qu'elle avait mis en fond d'écran de son téléphone portable, sur une autre, c'était nous deux à la fête foraine, tenant nos grosses barbe à papa, il y en avait que je ne connaissais même pas, la dernière nous représentait tous les deux. Je m'en souvenais parfaitement parce que c'était une amie de la classe de biologie de Blair qui nous avait pris. Elle avait besoin d'un cliché pour son cours de photographie, elle devait prendre une photo de nous en train de nous photographier, je n'avais pas vraiment compris le concept de cette mise en abime mais ça rendait plutôt pas mal.

Je retourna la photo et au verso elle avait écrit un mot : Rappelle toi d'être heureux Chuck, parce que tu le mérites vraiment...

Je reposa le carnet sur le lit et sentit mes pieds défaillir.
Je m’écroulai par terre et laissa les larmes me submerger pour s'anéantir sur mon parquet.

"Chuck Bass", tu parles...

Je m'arrêta un instant, séchant mes larmes d'un revers furieux de la main, méprisant cet instant qui me rendait si faible, et ses larmes qui coulaient inlassablement sur mes joues, me rendant si vulnérable et pathétique.

Tout va bien Chuck, me murmurais-je à moi-même en me relevant.

Titubant, je pris appuie sur le bord de mon lit et réussis à me remettre debout.

Aller, vieux, on a tous le droit à nos moments de faiblesse, c'est fini, tout va bien, continuais-je à me rassurer en pensée

Je retourna dans ma salle de bain, observant d'un regard noir l'homme qui se reflétait dans le miroir.

TOUT VA BIEN, me répétais-je à moi-même

Je crois que le reflet essayait de s'en persuader autant que moi..

Je repensa à notre dernière conversation, après cette nuit merveilleuse, avant que l'on s'endorme, elle m'avait dit : continuer ta vie...

...Quelle vie ?

Et dans ma grande salle de bain, dans le marbre blanc, dans la froideur qui émanait de la pièce, sur ce carrelage si impeccable qui me donnait envie de vomir, je me rendais compte que continuer à avancer était une chose facile.

En faite le plus difficile, c'était ce qu'on laissait derrière nous...






THE END.




Revenir en haut Aller en bas
Lullaby
Dare to Dair
Dare to Dair
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2801
Age : 26
Localisation : Aide Blair Waldorf a reprendre sa vie en main

Séries preferées : : Séries préferées : GG / Docteur House/ Grey's Anatomy/ Roswell / Veronica Mars/ Malcom/ Ma famille d'abord/ Dexter/ Vampire Diairies/ Bones/Esprit Criminels/ Chuck/ Alias/ OTH./ Glee/ Big Bang Theroy/

Date d'inscription : 02/05/2010


Infos +++
Prénom: Elisa
couple favoris : Dair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Ven 11 Nov - 18:50

Hey ! Je n'ai jamais encore posté de commentaire sur ta fic, mais je l'ai pourtant parcourut de tout son long et je viens de la terminer avec ce dernier chapitre trés bien écrit.
J'ai beaucoup aimé ta vision de Gossip Girl, spécialement celle de Chuck.

Bravo à toi Smile
Revenir en haut Aller en bas
N&S
Blair Waldorf
Blair Waldorf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Age : 18
Séries preferées : : Gossip girl. Gossip girl. Gossip girl <3

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Lou
couple favoris : Damon/Elena, Serena/Nate, Veronica/Logan, Chuck/Blair, Caroline/Tyler, Mark/Lexie.
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Ven 11 Nov - 21:03

Non? C'est ça là fin? T'es pas sérieuse ! Shocked

J'étais accroché à chaque mots depuis le début, comme toujours c'était très bien écrit et j'ai adoré !
Revenir en haut Aller en bas
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 730
Age : 22
Localisation : Les Hamptons

Séries preferées : : Séries préferées :
Gossip Girl/Grey's anatomy/Skins/Weeds/Smallville/Pretty Little Liars/


Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Sam 12 Nov - 0:12

OH mon dieux ... Je pleure... Sad Mais tu ne peux pas faire de fin à cette fiction surtout maintenant, maintenant que tout est PARFAIT !!!! Je vais pas le supporter ! Je suis ACCROS ! C'étais juste trop géniale !!!! Very Happy Very Happy Mais je suis triste que ce soit fini :'( ( AVEC la musique D'apologize, le chapitre était juste parfait.) Le kiff international.
Revenir en haut Aller en bas
Blass
Chef des Tarées
Chef des Tarées
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1981
Age : 24
Localisation : Dans les bras de Chuck!

Séries preferées : : Gossip Girl

Date d'inscription : 12/11/2008


Infos +++
Prénom: Blass
couple favoris :
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Dim 13 Nov - 12:59

Trop trop trop trop bien Smile Smile Smile Smile Vite vite la saison 2;)
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 23
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Dim 13 Nov - 16:32


Merci les filles pour ces encouragements qui me donnent vraiment envie de vous donner une suite rapidement ! C'est vrai que ça termine un peu en "fausse happy ending" et ça ne va pas recommencer très glorieusement non plus, je pense qu'en même temps, tout ne peux pas être parfait, la fiction deviendrait presque inutile ^^ Et puis les "Liaisons dangereuses" ne se terminent pas vraiment bien, et heureusement que je n'ai pas fait la même fin ! Ça aurait été encore plus tragique !
En attendant la suite, je vous met une petite présentation de cette nouvelle "saison" et j'espère que vous continuerez à me lire pour cette deuxième partie ! Je vous embrasse toutes et encore merci de votre soutient Smile



SAISON 2


Neuf mois se sont écoulés depuis le départ de Blair.
Neuf mois affreusement long pour des personnes affreusement seules.
Rien ne va plus à New-York : mensonges, ruptures, guerres, disputes.

Tout était faux, tout est à refaire....


Nouveaux Personnages :


Nom : Baizen
Prénom : Carter
Age : 18 ans


Nom : Miller
Prénom : Charlie
Age : 18 ans
Nationalité : française - américaine



Nom : Lawford
Prénom : Jon
Age : 54 ans
- Beau-père de Blair
- En couple avec Eleanor Waldorf



Nom : Bass
Prénom : Bart
Age : 55 ans
- Père de Chuck

____________________________________


Le premier coup est lancé.
Préparez vous, Uppers East Siders, à connaitre de prochains mois sanglants :

Constance contre St Jude,
Georgina contre Bass,
Femmes contre hommes ..

Qui gagnera cette partie ?

XOXO



Revenir en haut Aller en bas
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 730
Age : 22
Localisation : Les Hamptons

Séries preferées : : Séries préferées :
Gossip Girl/Grey's anatomy/Skins/Weeds/Smallville/Pretty Little Liars/


Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Dim 13 Nov - 22:46

CHUCK ET BLAIR VONT GAGNER Very Happy Super présentation qui nous allèche encore pluuuuuuuus Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Lullaby
Dare to Dair
Dare to Dair
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2801
Age : 26
Localisation : Aide Blair Waldorf a reprendre sa vie en main

Séries preferées : : Séries préferées : GG / Docteur House/ Grey's Anatomy/ Roswell / Veronica Mars/ Malcom/ Ma famille d'abord/ Dexter/ Vampire Diairies/ Bones/Esprit Criminels/ Chuck/ Alias/ OTH./ Glee/ Big Bang Theroy/

Date d'inscription : 02/05/2010


Infos +++
Prénom: Elisa
couple favoris : Dair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Lun 14 Nov - 13:33

Hate de voir ce que cela va donner Smile
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 23
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Jeu 17 Nov - 0:17


SAISON 2


_________________________________________________________________________________


Like a Star @ heaven Chapitre 1 Like a Star @ heaven


Blair Waldorf





Chère Blair,

Il y a quelques temps je me suis mis à penser aux lettres, aux vrais lettres qu'on écrit à la main, ou plutôt à l'absence de celles-ci dans nos vies. Comme c'est triste que plus personne ne se donne la peine d'en écrire, c'est tellement plus beau et plus personnel. Peut-être es tu la seule à me comprendre d'ailleurs...

J'ai tellement de choses à te dire, et en même temps je n'y arrive pas... Depuis que tu es partie, tout est différent, c'est comme ci depuis ton départ, la vie avait retrouvé la morosité qu'elle avait toujours eu au fond. Faut croire que tu avais réussi à l'atténuer.

Blair tu me manques. Tu me manques tellement que ça me détruit. New-York est redevenu tout ce que j'ai toujours haï, je ne comprends plus ce qui se passe dans cette ville. Comment tout a pu redevenir si haïssable ?

Tu n'imagines même pas tout ce qui s'est passé depuis ton départ. Mais je vais essayer de t'en faire un résumé, si mes larmes ne trempent pas trop cette lettre et si mes mains arrivent à écrire ces mots que j'ai envie de déchirer tant ils me brisent le cœur.

La querelle entre Georgina et Chuck a pris une tournure énorme, le lycée de Constance est en véritable guerre avec le lycée de St Jude. Ça fait des mois que ça dure. Toutes les filles soutiennent Georgina, et tous les garçons sont autour de Chuck Bass. Au début c'était amusant, c'était des petits coups bas en douce, filles contre garçons, mais tout a très vite dégénéré....

Tu ne peux même pas imaginer à quel point tout le monde se haï ici. Il est impossible désormais aux garçons de St Jude de communiquer avec les filles de Constance. Comment les gens peuvent-ils simplement se mettre à détester les autres ? Tout ça pour satisfaire leur 'roi' et leur 'reine' ? Tu y crois toi, à un pareil délire ?

Jenny et Rachel ont pris part à cette guerre sans merci, elles soutiennent Georgina bien sur. Je ne sais pas quoi faire, Dan et moi sommes dépassés par les évènements. Il me semble que Rachel a des problèmes avec un certain Carter Baizen. Je ne sais pas trop qui il est, il ne vient presque jamais en cours, mais je crois qu'il est plus vieux qu'elle.

Je crois que tout le monde attend une trêve entre ces deux là, une pause, un temps de paix. Arrivera t-il seulement un jour ? Si tu savais à quel point je prie pour que ce jour arrive enfin.

Et Chuck ? (Car j'imagine que c'est lui qui t'intéresse le plus). Il détruit toutes les filles qu'ils rencontrent, deux ont déjà demandé à quitter Constance. J'ai l'impression qu'il se venge de toutes les femmes. J'ai l'impression que plus personne ne peux l'arrêter, personne à part toi sûrement...

Et mon histoire avec Georgina dans tout ça ? Tout se passait bien au début, nos six premiers mois ont été parfaits, on était heureux... Mais faut croire que le bonheur ne dure pas.. Sa grand-mère est décédée il y a trois mois, et ça a été la descente aux enfers pour elle. Tu sais, c'était sa seule famille, la seule personne qui se soit occupée d'elle lorsqu'elle était enfant. Elle représentait tout à ses yeux, et elle est morte comme-ça, disparu du jour au lendemain. Elle ne s'en est jamais remise, et je doute de plus en plus qu'elle s'en remettra un jour... Je sais mieux que personne ce qu'elle ressent, je sais ce que ça fait de tout perdre, et je sais ce que ça fait lorsque tout le monde vous abandonne et vous laisse dans votre merde pour ne pas avoir à y toucher... Alors c'est pour ça que malgré le fait qu'elle est rompu avec moi, je continuerai à la protéger. (Puisque personne ne le fera pour elle de toute façon...)

Tout ça pour te faire comprendre Blair, à quel point, malgré tout ce qui se passe à New-York, je ne l'abandonnerai pas, jamais. Tout comme toi. Je ne t'abandonnerai jamais. Quelle que soit la raison qui t'ai fait quitter cette ville, je ne te lâcherai pas, je te protégerai comme je le fais pour Georgina. Je ne t'ai pas écrit cette lettre pour me plaindre, mais pour te montrer que malgré les coups durs il faut rester fort.
Fort.
Pour l'être, j'ai besoin de toi.
Vraiment besoin de toi.

J'ignore toujours pourquoi tu es parti, mais je t'en prie reviens Blair. Je t'aiderai, je ne sais pas ce qui te fait si peur à New-York , mais rien ne peut être pire que ce qui se passe maintenant dans cette ville. Laisse moi t'aider, je suis ton meilleur ami.

Tu me manques tellement...

PS : Personne n'est encore mort de ton absence.. hormis moi.

Lukas




Je referma soigneusement la lettre de Lukas. Mes mains tremblaient, et mon cœur battait la chamade dans ma poitrine. Je me haïssais de l'avoir abandonné. Je me regarda dans le miroir et méprisa le reflet qu'il me renvoyait.
Moi, dans mon petit confort parisien, tout ça pour éviter et fuir mes problèmes à New-York. J'étais lâche, pire que lâche, j'étais une petite gamine de 18 ans qui avait peur de prendre de réelles décisions et d'avoir sa vie bien en main.
Je me déplaça jusqu'à ma fenêtre où je pouvais apercevoir la tour Eiffel. Cette magnifique tour qui représentait l'idéal français...
J'avançai jusqu'à ma commode et m’emparais d'une feuille à papier et d'un stylo à encre noir. M'installant à mon bureau, j’inspirais une grande bouffée d'air frais et commença à écrire :



Cher Lukas,

Ta lettre m'a touché. Mieux ,elle m'a ouvert les yeux. Tu as raison. Je me rends compte que j'ai pris la mauvaise décision en partant. Si tu es capable d'aider les gens que tu aimes - malgré la difficulté de gérer une adolescente complètement paumée tel que Georgina - alors pourquoi ne serais-je pas capable d'en faire de même avec ma mère et mon stupide beau père ? Il est temps que j'aide ma famille et que j'arrête de ne penser qu'à moi. Ma mère a besoin de sa fille, il faut que je la débarrasse de cet homme qui nous veut tant de mal... J'y arriverais, puisque tu me rendras forte, puisque tu es mon meilleur ami, et puisque je sais que je pourrais toujours compter sur toi. Je t'aime aussi. Merci de m'avoir enfin ouvert les yeux. Je rentre à New-York Lukas. Je rentre définitivement.


Blair





Donc voila le premier chapitre de cette deuxième partie, alors je vous l'accorde il n'est pas transcendant non plus, disons qu'il commence doucement pour placer un peu l'histoire et le contexte ... La suite aura un peu plus d'actions, don't worry Smile




Revenir en haut Aller en bas
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 730
Age : 22
Localisation : Les Hamptons

Séries preferées : : Séries préferées :
Gossip Girl/Grey's anatomy/Skins/Weeds/Smallville/Pretty Little Liars/


Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Jeu 17 Nov - 1:02

OUIIIII j'ai bien aimé ... comme d'hab ! normal que Chuck craque sans B !!! Smile
Revenir en haut Aller en bas
N&S
Blair Waldorf
Blair Waldorf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 514
Age : 18
Séries preferées : : Gossip girl. Gossip girl. Gossip girl <3

Date d'inscription : 31/07/2011


Infos +++
Prénom: Lou
couple favoris : Damon/Elena, Serena/Nate, Veronica/Logan, Chuck/Blair, Caroline/Tyler, Mark/Lexie.
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Jeu 17 Nov - 18:05

Hâte de voir la suite ! J'aime déjà le début de cette saison. :p
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 23
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Ven 18 Nov - 22:14



Like a Star @ heaven Chapitre 2 Like a Star @ heaven


Lukas Van Der Woodsen





Je tenais la lettre de Blair dans mes mains tremblantes, n'en croyant pas mes yeux. Elle allait rentrer, enfin, après neuf mois d'absence. Des larmes inexplicables se mirent à couler de mes yeux, j'avais l'impression qu'on me libérait d'un poids énorme, qu'on atténuait ma douleur, ne serait-ce que pendant ces cinq minutes de soulagement. Blair rentrait à New-York, je n'étais plus seul. Je reposais le papier à lettre encore tremblant. Elle ne m'avait pas indiqué la date de son retour, j'espérais au fond de moi qu'elle rentrerait le plus vite possible, elle m'avait tellement manqué. Et le temps avait été dur depuis son départ.

Rachel entra en trombe dans l'appartement et je la regarda médusé. J'avais été tellement absorbé par mes problèmes avec Georgina que je l'avais totalement délaissé ces derniers temps.... Et il m'avait fallu du temps pour me rendre compte à quel point j'avais eu tort.
Elle portait une robe noir très courte et moulante, probablement excessivement cher et je ne tenais même pas à savoir comment elle avait pu se la payer, notre héritage était bloqué jusqu'à notre majorité, à 21 ans.

Rachel avait énormément changé, tout comme Jenny d'ailleurs. Dan et moi avions du mal à les reconnaître. Elles avaient les yeux fardés de noir, portaient des talons dix fois trop haut pour des gamines de 16 ans, elles avaient commencé à fumer, buvaient plus que de raisons, séchaient les cours et trainaient avec les garçons de Dusmin, plus populaire pour leurs frasques nocturnes que pour leurs bonnes réussites scolaires.

Je m'en voulais terriblement de ne pas avoir réagi avant, mais maintenant il était trop tard, je n'avais plus aucun pouvoir sur elle. Je l'avais totalement abandonné pour Georgina... Trop heureux d'être enfin avec la fille que j'aimais, j'en avais oublié ma seule famille.
Elle et Jenny s'étaient prises au jeu de cette guerre entre Constance et St Jude, elles pourrissaient la vie des garçons de l'école - eux pourrissaient la leurs - mais je n'étais même pas là pour m'en rendre compte. Je savais juste que quelques fois elle rentrait de l'école avec un œuf écrasé dans les cheveux, et là je comprenais qu'une autre 'bataille' avait du avoir lieu dans la cour de l'école.

_Tu rentres tôt ce soir ? M'étonnais-je après un regard sur ma montre

Il était une heure moins le quart.

_Je ressort, m'informa t-elle en se servant un verre d'eau, Je change juste de chaussures, celles-ci sont horrible, commenta t-elle ensuite en balançant ses escarpins noirs dans le fond de sa chambre.

Elle s'empara de ballerine rouge et les enfila en s'installant dans le canapé.

_Est ce que tu es avec..
_Georgina ? Me coupa t-elle en relevant ses yeux affreusement noirs vers moi
_Oui.
_Non elle n'est pas avec moi, elle est partie toute seule avec deux mecs qu'on venait de rencontrer, pas des lumières d'ailleurs.. pouffa t-elle
_Rachel ! M'indignais-je
_Écoute Lukas, repris t-elle en se relevant, J'ai bien compris pourquoi tu me permettais de sortir maintenant, c'est parce que tu veux que je surveille Georgina ! Mais ça fait trois mois maintenant, j'en peux plus moi ! Je suis pas sa nounou ! Je peux pas te dire toujours ce qu'elle fait, ...pourquoi tu te débrouilles pas tout seul d'abord ?!
_Figure toi qu'elle ne veut plus me parler depuis notre rupture !
_Elle se sert de toi ! S'exclama ma sœur indignée, Pourquoi c'est toujours toi qu'elle appelle quand elle a un problème si elle ne veut pas te parler ?!
_Parce que je suis la seule personne qu'elle peut appeler... répondis-je du tact au tact, Qui veut-tu qu'elle appelle ?! Ses parents ? Chuck ? Sa grand-mère ? Explosais-je finalement à bout de nerfs
_Je sais Lukas...qu'elle est toute seule et qu'elle souffre énormément, mais tu peux pas porter tout ce poids sur ton dos, cette fille a vraiment besoin de se faire soigner …
_Tant qu'elle ne voudra pas le faire par soi-même, moi je serais là pour elle, rétorquais-je catégorique
_Mais comment peut-tu encore être amoureux d'elle après tout ce qu'elle te fait subir ?! S'indigna ma sœur
_Je la protège, c'est tout.

Je vis dans son regard une pointe de déception.
Peut-être préférait-elle que ce soit elle que je protège ?
Je ne lui avais même pas demandé où elle allait ce soir..

_En faite tu vas où ?
_Comme si ça t'intéressais.. souffla t-elle exaspérée en s'emparant de son sac
_Rachel !

Elle se retourna vers moi et j'ignorais quoi lui répondre.

Mon portable se mit alors à sonner.
Elle le regarda avec exaspération et me lança :

_Tiens, sûrement les flics qui ont retrouvé Georgina ivre morte sur le trottoir... Aller va jouer aux super héros, puisque c'est si important pour toi !

Elle claqua la porte et je décrocha.
Elle avait vu juste.

Je sortie de l'appartement en trombe et me dirigea dans un taxi.

_Au commissariat de la cinquième avenue, 69eme rue s'il vous plait..

Après une demi heure de route, je paya le taxi et entra dans l'édifice.

Je crois que tout le monde me connaissait ici, j'y venais si souvent récupérer la 'pauvre enfant'. C'est comme ça qu'ils l'appelaient, probablement parce que c'est comme ça qu'elle leur apparaissait, ...ou qu'elle était vraiment d'ailleurs.

_Où est-elle ? M'enquis-je auprès de l'agent
_Elle arrive, elle était en cellule, m'informa t-il, … Vous ne pouvez toujours pas appeler ces parents ? On fait pas pension tous les week-end nous ! Et temps qu'elle pas majeure, on peut pas faire grand chose pour elle....
_Je sais, répondis-je, Elle ne sait même pas dans quel pays ils sont, elle ne peut pas les joindre.

Il me répondis par une moue exaspéré et m'indiqua d'un vaste signe de la tête que Georgina venait d'arriver.
Je me précipita sur elle.

Elle avait pleurer, encore, et son mascara avait coulé sous ses yeux, formant de grandes cernes noires. Ses cheveux étaient détachés sur ses épaules, et elle portait une robe encore plus courte que Rachel, j'ignorais d'ailleurs qu'une telle tenue était possible.

_Georgina, regarde moi, soupirais-je en essayant d'accrocher son regard tout en retenant sa tête qui tombait lourdement de chaque coté

Elle releva son regard vers moi et comme à chaque fois, je ressentais cet électrochoc. Ce regard si suppliant, si désespéré, qui me rappelait tous les jours ce douloureux moment, ce jour où tout avait basculé...


TROIS MOIS PLUS TÔT



_Georgina ? Soufflais-je en entrant à taton dans la pièce

Son appartement était plongé dans le noir, il y faisait affreusement froid car les fenêtres étaient grandes ouvertes et laissaient passer le vent glaciale d'une nuit de février.

_Georgina, où es-tu ? Continuais-je en avançant doucement dans la pénombre, J'ai reçu ton message, qu'est ce qui ne va pas ?

J'entendis soudainement un sanglot dans mon dos et me retourna surpris.

Elle était là, blottis en boule dans un coin de la pièce, recroquevillée sur elle-même, la tête plongée dans ses jambes qui s'entrechoquait. Son dos était secoué par ses larmes.

_Georgina ! Hurlais-je en me précipitant sur ma petite amie

Elle était gelée, j'enlevai alors rapidement mon manteau et le passa autour de ses épaules. Elle releva son visage noyée de larme vers moi et je la prit instinctivement dans mes bras, la réconfortant du mieux que je le pouvais. Mais rien n'y fit, ses sanglots ne s'arrêtèrent pas, et elle semblait au bord du gouffre.
Après une quinzaine de minute, je me détacha de son étreinte et lui posa la question qui me brulait les lèvres.

_C'est..Ta grand-mère ?

Un hurlement de désespoir s'échappa de sa gorge et je compris tout de suite que la réponse était positive. Sa grand-mère, sa seule famille, la seule personne en qui elle croyait encore, et en qui elle avait toujours cru d'ailleurs...

_Je suis désolé, bafouillais-je, Je suis là.
_Mais elle n'est plus là. Rien ne pourra l'excuser, cracha t-elle avec rancœur
_Je sais ce que tu ressens..
_Part Lukas. Me coupa t-elle froidement

Son ton était dur, mais je savais que ce n'était pas contre moi.
Dans ces moments-là, on en veut à la terre entière, et même à nous, d'ailleurs en particulier à nous-même.

_Tu ne dois pas t'arrêter de vivre, je sais de quoi je parle, commençais-je à la rassurer

Elle releva un regard furieux vers moi et rétorqua :

_J'ai jamais commencé à vivre, c'est pas maintenant que je le ferais.
_Georgina arrête, quand on est tous les deux, on est bien.. soufflais-je en caressant sa joue
_Je ne veux plus vivre Lukas, rétorqua t-elle catégorique, Je me survis seulement et c'est déjà pas mal.

Je restai silencieux, déstabilisé par sa détresse.

_Tu as appelé tes parents ? Tu les as prévenu ? M'enquis-je finalement
_Je les ai eu au téléphone tout à l'heure.

Elle laissa un blanc, les yeux fixant quelque chose dans le vide.
Puis elle lâcha sourdement :

_Ils ne rentreront pas, ils sont au Mali.
_Ils ne vont pas assister à l'enterrement ?! M'exclamais-je éberlué, Ils ne peuvent pas faire ça ?
_Si ils le peuvent, ils peuvent tout faire, ...à part se souvenir qu'ils ont famille bien sur.

Je la prit dans mes bras mais elle me repoussa.

_J'ai perdu la partie Lukas.
_Il n'y avait pas de jeu … l'arrêtais-je
_Si, et j'ai tout perdu, je n'aurai pas du y croire, on devrait jamais croire à ces choses là...bafouilla t-elle en refondant en larmes à nouveau
_Georgina..
_J'ai compris, j'ai compris qu'on perdait toujours. Il n'y a que les salauds qui croient gagner...
_Mais gagner quoi ? M'exclamais-je
_Le droit d'être heureux ! Hurla t-elle folle de rage
_Je suis là pour toi ! Tentais-je de la réconforter, Je te rendrais heureuse !
_Je ne veux plus de toi, je ne veux plus de personne !

Elle me poussa violemment, et je retomba sur le sol.

_Attends tu ne sais pas ce que tu dis, tu es bouleversée par la tristesse..lui soufflais-je
_Toi et moi, c'est fini Lukas, vraiment, me répondis t-elle sans oser tourner ses yeux vers moi
_Regarde moi quand tu dis ça ! M'irritais-je, Ose me le dire en face ! Regarde moi !

Elle planta son regard dans le mien, les yeux noyés de larmes et lança froidement :

_C'est fini.

Tout n'était que haine dans son regard, une haine si forte, une haine que je ne connaissais que trop bien. A cet instant, j'avais compris que plus rien ne serait jamais comme avant...



Revenir en haut Aller en bas
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 730
Age : 22
Localisation : Les Hamptons

Séries preferées : : Séries préferées :
Gossip Girl/Grey's anatomy/Skins/Weeds/Smallville/Pretty Little Liars/


Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Sam 19 Nov - 0:46

Je l'aime beaucoup Georgina ... C'est bizarre ces deux mot dans une même phrase j'en ai conscience MDR mais elle est attachante... Et j'en veux toujours plus ... C'est normal ?? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 23
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Mar 22 Nov - 23:28


Ah je suis ravie que tu aimes bien Georgina ! J'aime bien écrire sur elle, je trouve sa psychologie intéressante Smile Du coup le prochain chapitre devrait te plaire, c'est la suite de la scène du chapitre 2 avant le flash back de Lukas, à la sortie du commissariat, mais du point de vue de Georgina Smile J'espère que vous aimerez bien, j'ai pris beaucoup de plaisirs à l'écrire en tout cas !
Bisous et merci !



Like a Star @ heaven Chapitre 3 Like a Star @ heaven


Georgina Sparks





J'étais saoule, ivre morte. Je n'en pouvais plus, de toute façon, je n'avais jamais été capable de grand chose à part me détruire comme je le faisais depuis bientôt trois mois. J'étais libre, c'est vrai, mais il ne me restait plus aucune raison de vivre, toutes celles que j'avais essayé avaient lâchés et je n'avais plus la force d'en imaginer d'autres...

Lukas m'attrapa le bras et le passa autour de ses épaules pour que je puisse m'appuyer sur lui tandis qu'il sortait du commissariat. Comme d'habitude, il allait probablement me ramener chez lui, et je repartirai le lendemain en douce avant qu'il ne se réveille.

_On va y aller à pied ok ? J'ai pas envie que tu vomisses dans le taxi comme la dernière fois..

Venait-il de me parler ? J'avais cru entendre une voix mais je n'étais pas sûre d'en avoir compris le sens. Seul le mot 'vomir' m'interpella, c'était peut-être pas si stupide...

Je me replia sur moi-même et dégueula tout ce que j'avais ingurgité avec force. Ma gorge me brulait et mes larmes se mirent à couler sur mes joues. Lukas me tenait fermement pour que je ne tombe pas tête la première dans ce que je venais de dégurgité, déjà que j'avais pas vraiment fière allure. Il sortit un mouchoir et m'essuya la bouche.
Puis il remis mon bras autour de son cou et nous continuâmes à marcher en silence.
Je chantonnais pour briser le silence lourd de la nuit.

_C'est la petite, la petite araignée qui grimpe à la gouttière..
_Qu'est ce que tu chantes G ? s'esclaffa Lukas hilare
_...Mais voilà la pluie et PAF elle tombe par terre...

Je m'arrêta.

_Et alors ? Qu'est ce qui lui arrive à l'araignée ? S'enquit Lukas pour continuer à me faire parler plus que par véritable intérêt pour cette chanson enfantine
_Elle meurt.
_Non georgina, elle ne meurt pas ! Souffla Lukas exaspéré, Aller continue avec moi… Mais voilà le soleil qui chasse la pluie, et la petite..
_..La petite araignée regrimpe à la gouttière
, continuais-je avant de fondre en larmes

Il s'arrêta et me pris dans ses bras, je lui expliqua entre mes soubresauts :

_C'est la chanson que me chantais ma grand-mère.
_Je sais, tu la chantes tout le temps quand tu es saoule, me répondis t-il

Ma grand-mère, ma grand-mère adorée..
Que pouvais-je faire sans elle ? Rien de mieux que crever sur un trottoir ou d'une overdose. Elle était morte, mais pour moi, la vie continuait, ou plutôt, je continuais malgré ma vie justement...

_Ne te met pas dans cet état Georgina, tu crois que ta grand-mère aurait aimé te voir comme ça ? Comment tu peux lui faire ça ? M'interrogea Lukas en me caressant les cheveux, Qu'est ce qu'elle pense de sa petite fille à ton avis ?
_Sa petite fille ! Répétais-je hilare, Elle pense que sa petite fille, elle est même pas capable de quitter cette existence abominable, alors sa petite fille elle préfère la vivre le plus mal possible. Sa petite fille, elle est alcoolique, droguée, suicidaire, mais faut pas s'en faire pour elle, sa petite fille, elle tardera pas à crever elle aussi...

Lukas me refila une baffe qui résonna dans toute la ruelle.

_Je t'interdit de dire des choses pareilles ! Et moi qu'est ce que je deviens sans toi alors ?!

Qu'est ce que je pouvais bien lui dire ?
'Je t'aime' ?
Je t'aime, c'est beau, c'est tout, c'est rien, je lui avais jamais vraiment dit...L'avais-je au moins pensé ?

Des larmes se mirent à rouler sur mes joues, des larmes amères, ces vrais larmes dont on oublie le sens à force de les verser pour rien, à force de les verser toujours..

Pourquoi avais-je rompu avec lui ?
Pour l'épargner c'était évident. Je le haïssais qu'il soit toujours là près de moi, mais je craignais qu'il parte. Alors j'étais partie avant.. stratégie défensive.

_Georgina, je ne sais plus quoi faire pour toi.. Laisse moi t'aider.. souffla t-il visiblement à bout de force

Le pauvre, pourquoi lui faisais-je vivre tout cela ?
Il venait me chercher presque tous les soirs, il s'occupait de moi tout le temps, et moi comment le remerciais-je ? En l'ignorant.
Bientôt il m'abandonnerai, et je me retrouverai vraiment seule au monde... Qui sait, peut-être qu'au fond je n'attendais que ça, d'être seule, et alors je pourrais pleinement vivre ma dépression, sans culpabilité pour les gens qui tiennent encore un peu à moi. Oui, c'était ça, je crois que j'essayais de le dégouter pour de bond, pour qu'il lâche l'affaire.
Laissez mourir Georgina, laissez la mourir, elle en veut plus de votre vie qu'il faut aimer coute que coute, elle en veut plus de votre bonheur parfait, de votre avenir si brillant, elle veut rien, rien, rien, juste qu'on lui foute la paix.

Je me recula de son étreinte et tituba quelques peu sur le trottoir.

Je me stabilisa et sous ses yeux emplie de pitié et de tristesse je commença d'une voix dure :

_On a tous une vie de cons Lukas. Certains plus que les autres, mais c'est pas ceux qu'on crois tu sais. Putain de jeunesse dorée. 'Dorée', ça me fait bien rire, la seule chose qui est dorée dans nos vies, c'est le fric que nous donne nos chers parents adorés, tout le reste c'est bien loin de briller crois-moi...Et puis ce fric qu'ils me donnent là, c'est bien la seule chose qu'ils peuvent me donner, mais moi j'en veux pas de leur argent ! Fric. Fric. Fric. On finit par y croire, tu sais, on y croit dur comme fer que c'est ça qui fait le monde, que c'est ça qui rend heureux, puisque ça à l'air de leur plaire, tout ça, à nos parents. Alors crois moi, tu tombes de bien haut quand tu te rends comptes que l'argent ça fait pas tout, pas la famille en tout cas.. Tu sais pourquoi on sort tout le temps ? Nous la jeunesse dorée ? On essaye juste de se distraire, de trouver une raison de dépenser notre fric, après tout on en a tellement, et puis peut-être qu'on y arrivera, à trouver de la joie dans l'argent qu'on dépense. Mais on a beau dépenser et dépenser, on trouve jamais rien. On maitrise l'argent à force, mais pas la vie. On boit, on se drogue, on roule trop vite, on frôle la mort, on y touche de près, mais toujours pas de bonheur en vue. Alors tout cela fait peur à nos parents adorés, leur petites progénitures qui prennent des risques pour essayer de trouver un sens à leurs vies, ça ils comprennent pas. Eux, ils l'ont leur sens : l'argent. Alors quand ils regardent leurs mômes, et qu'ils voient en eux les futurs PDG de leur boites, ils se disent quand même qu'il y a un problème... Mais ils savent pas quoi faire, moi non plus je sais pas quoi faire, je peux pas vraiment leur en vouloir. Et puis tu sais, il y en a quand même certains qu'essayent d'arranger les choses, mais la plupart du temps ils laissent tomber, comme les miens. Ils sont jamais là mais ils signent le chèque à la fin du mois pour que je ne 'manque de rien' comme ils disent.. Connerie, je manque de tout, je les hais. Je les hais de me donner tant mais si peu de ce qui compte vraiment. En faite, je ne sais même pas ce qui compte vraiment, je l'ai jamais su, je le saurai peut-être jamais... Ou sont mes limites Lukas ? J'ai une carte de crédit à la place du cœur putain ! C'est ça la jeunesse dorée...Alors quoi ? Tu crois toujours qu'on a pas le droit de se plaindre ? Je sais pas, les gens ils disent qu'on a tout pour être heureux....Tu trouves vraiment qu'on a tout pour être heureux toi ? Moi je trouve qu'on a surtout tout pour se foutre en l'air..
_Ce que tu réussis assez bien d'ailleurs, commenta t-il
_Merci.

J'avais craché la haine que j'avais sur le cœur, j'avais tout sorti.
J'étais vidé désormais.

On recommença à marcher en silence, il n'y avait plus grand chose à dire de toute manière.
On arriva chez lui et j’entrai instinctivement dans sa salle de bain, comme d'habitude. Il m'ôta ma robe qui était trop serré pour avoir une respiration normal et il me doucha rapidement. Il passa de l'eau tiède sur mes cheveux, il savait que j'adorais ça, il le faisait tout le temps. Il me frictionna ensuite avec une serviette et j’enfilai un de ses tee-shirts et un caleçon de nuit. Il me porta jusqu'à son lit où je me blottis dans ses draps.

Il me caressa les cheveux puis m'embrassa sur le front avant de murmurer :

_T'as peut-être tout pour te foutre en l'air, mais t'as aussi tout pour que je continue à t'aimer malgré tout, alors ne gâche pas ça..

Il sortit de la chambre et alla probablement se coucher dans son canapé, comme à chaque fois que je dormais chez lui, autrement dit, tout le temps.

Je n'arrivais pas à trouver le sommeil.
Tout était embrouillé dans mon esprit. J'étais incapable de dormir.

Au fond, c'est triste des gens qui se couchent, on voit bien qu'eux ils s'en fichent de vivre un lendemain pire que celui qu'ils viennent de traverser. Moi j'en était pas capable, j'avais peur, terriblement peur, de devoir tout affronter encore pendant une journée, une autre, et une autre. La nuit c'est pas un répit pour les gens comme moi, c'est même le pire moment de la journée, le moment où tu es confronté à l'angoisse du lendemain, toujours plus difficile à vivre. Les personne qui s'endorment tout de suite, au milieu de leurs édredons, leurs cousins, ou avec un peu de chance, dans les bras de la personne qu'ils aiment, ils ont la conscience tranquille, ils ont pas peur comme moi. Moi j'avais trop vécu de choses pour être vraiment sereine, j'avais vu trop de choses et pas assez.
Le pire dans ce genre de nuit, c'est qu'on se demande comment on va trouver la force pour continuer ce qu'on a fait la veille, pour continuer ce qu'on a fait depuis déjà trop longtemps...Où trouvera t-on la force de faire toutes ces choses inutiles ? Se lever, aller en cours, dire bonjour, sourire, parler, rire.. Où trouvera t-on le courage de surmonter toutes les difficultés de cette putain de vie qui nous oppresse ? Vivre, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout.
Trouver la force de sourire demain, et se convaincre une fois de plus, que le destin n'est pas insurmontable...


Revenir en haut Aller en bas
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 730
Age : 22
Localisation : Les Hamptons

Séries preferées : : Séries préferées :
Gossip Girl/Grey's anatomy/Skins/Weeds/Smallville/Pretty Little Liars/


Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Mer 23 Nov - 15:34

Plus on avance dans cette fiction et plus je me dis que les personnages ne sont plus ceux de gossip girl... Tu les a complètement changé pour en inventer de nouveaux et le must c'est qu'ils sont tous géniaux et tous super interéssant.. On s'en toujours une évolution, en bien ou en mal, mais jamais de retour en arrière puis en avant ... Ils sont tous captivant... !
Revenir en haut Aller en bas
Blass
Chef des Tarées
Chef des Tarées
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1981
Age : 24
Localisation : Dans les bras de Chuck!

Séries preferées : : Gossip Girl

Date d'inscription : 12/11/2008


Infos +++
Prénom: Blass
couple favoris :
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Mer 23 Nov - 22:05

La suite Smile j'adore!
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 23
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Sam 26 Nov - 22:18


Merci ! Il est vrai que ma fiction s'éloigne assez de Gossip Girl, étant donné que les personnages étaient déjà pas très ressemblant à la base et qu'en plus, il y en a des nouveaux. Est ce que cette différence vous gêne ? Je veux dire, aimeriez-vous que cette fiction se rapproche un peu plus de la série ?
Je vous met le prochain chapitre tout de suite ! Dites moi ce que vous en pensez aussi ! XOXO



Like a Star @ heaven Chapitre 4 Like a Star @ heaven


Nate Archibald





Je frappa à la porte de mon meilleur ami avec appréhension.
Depuis combien de temps n'avais-je pas été chez lui ?
Pouvais-je d'ailleurs le considérer encore comme mon meilleur ami ?
Depuis le départ de Blair, il était devenu pire qu'il n'était avant de l'avoir rencontré – et qui sait combien il était déjà ignoble. Nous nous étions donc éloignés assez naturellement, on en était presque arrivé à ne se saluer que très vaguement lorsque l'on se croisait aux soirées huppés, car il y avait bien longtemps maintenant que je n'avais pas croisé Chuck au lycée, et qui sait pourtant que nous partagions la même classe..

Il m'ouvrit la porte au bout d'une dizaine de minutes, probablement le temps qu'il lui avait fallu pour congédier la fille (ou les filles?) qui était dans son lit. Si du moins il s'était donné la peine de le faire avant de me laisser entrer.

_Désolé de te déranger, commençais-je en m'engouffrant dans la pièce qui sentait le renfermé

Depuis combien de temps son appartement n'avait-il pas connu la lumière du jour ?

J'avançais à taton, et croisa une femme métisse d'une trentaine d'année, entièrement nue, sortir de sa salle de bain.
Non il ne s'était pas donné la peine de la congédier, ...peut-être cherchait-il à me rendre mal à l'aise. Ce qu'il réussissait avec brio, remarquais-je.

Je baissa la tête, n'osant regarder la superbe femme qui ne semblait absolument pas gêné d'avoir été vu entièrement nue par un parfait inconnu.

_Bonjour, susurra t-elle

Je voulut lui répondre mais une autre femme, blanche cette fois-ci, fit irruption à son tour dans la pièce, vêtue probablement d'une chemise qui appartenait à Chuck.
Je regarda mon meilleur ami, ou ex meilleur ami – j'ignorais comment je devais le considérer désormais - avec un regard outré. Il répondis par un geste de la tête indifférent et je reporta mon regard aux à l'entoure, m'attendant peut-être à voir débarquer une autre femme...

_Que voulais-tu me dire Archibald ? M'interrogea enfin Chuck en s'asseyant nonchalamment dans son canapé

La métisse le rejoignit et s'installa sur ses genoux.

Je les regardais avec une grimace de dégout et m'exclamais-je finalement :

_Bon sang Chuck c'est sérieux ce que je dois te dire ! Tu peux pas leur demander de partir ! Et dit leur de s'habiller voyons ! Elles sont folles ou quoi ?!
_Elles ne sont pas vraiment cinglées Archibald, c'est juste des femmes...

Je poussa un soupire d'exaspération et il regarda les deux jeunes femmes amusé, puis chuchota quelque chose à l'oreille de la métisse qui explosa de rire.

_Tu peux en parler devant elles, je n'ai rien à cacher.. Comme tu peux le voir ! Ironisa t-il en me désignant d'un geste vague les femmes à moitié nues dans son appartement
_C'est la journée des sales cons chez les Bass ? Le rembarrais-je
_Non, je fais ça à temps plein.

J'avais envie de vomir face à son ignominie.
Pourquoi lui avais-je rendu visite ? Il ne méritait sûrement pas que je le prévienne...

_D'accord, alors je peux t'annoncer devant ses chères créatures que ton seul amour est de retour dans la grosse pomme ? Lui balançais-je en pleine figure

Il marqua une grimace de surprise, et sembla totalement déstabilisé. Son visage vira au blanc, puis il murmura à l'oreille de la métisse qui prit ses affaires et sortit de l'appartement, suivit de l'autre femme.

J'étais fière de moi, j'avais réussi à créer la confusion chez Chuck, lui qui était d'habitude toujours si confiant.

_Tu n'es pas content ? L'interrogeais-je finalement
_Non, je ne suis pas content, j'ai autre chose à faire que d'être content, me répondis t-il froidement
_Ne me fais pas croire que tu te fiches de son retour …
_C'est pourtant le cas.
_Chuck ! M'exclamais-je à bout de nerf par son indifférence
_Comment pourrais-tu savoir ce que je ressens ? M'interrogea t-il excédé à son tour, Ça fait bien plusieurs mois qu'on se n'est pas adressé la parole !
_La faute à qui.. insinuais-je en marmonnant

Il ne répondis pas, je continua donc sur ma lancée :

_Si tu me fais payer aujourd'hui le fait que Blair soit partie, c'est parce qu'on l'aimait tous les deux, mais qu'aucun de nous n'a été en mesure de la retenir, et si tu continues à me le faire payer, c'est parce que tu l'aimes toujours !
_Non ! Hurla t-il catégorique, Tout ça c'est fini pour moi …
_Pourquoi ? Comment pourrais-tu le savoir ?
_Je le sais, affirma t-il la voix sourde, Je sais que ne rencontrerais plus jamais personne qui m'inspirera de la passion... Tu sais pour se mettre à aimer quelqu'un, continua t-il, Il faut du courage, une énergie folle, il y a même un moment, tout au début, où il faut sauter par-dessus un précipice. Moi je suis tombé dedans avec Blair, et j'ai eu trop de mal à remonter. Si on réfléchis bien, on devrait jamais le faire. Moi je sais que je ne sauterait plus jamais, je ne veux pas tomber une deuxième fois...

J'approuvais d'un signe de tête ce qu'il venait de me dire, je crois que je le comprenais un peu, et c'était bien la première fois d'ailleurs.
Chuck essayait juste de vivre comme il le pouvait, à sa façon en tout cas... Mais sa façon, je vous l'accorde, c'était pas assez.

_Tu fais le mal par peur d'en recevoir, concluais-je finalement
_Pas vraiment..marmonna t-il songeur, J'attends que ça … qu'on me fasse aussi mal que moi j'en fais aux autres, mais ça vient jamais, et pourtant je le mériterai.

Il se déplaça jusqu'à sa commode où il s'empara d'une cigarette qu'il porta à ses lèvres et l'alluma.

_Chuck pourquoi tu fais tout ça ? M'exclamais-je finalement en désignant les bouteilles d'alcool vides qui jonchaient le sol de sa chambre et les pilules de drogues qui trainaient encore sur sa commode
_Faire quoi ? S'étonna t-il, C'est le bonheur parfait mec ! S'exclama t-il ensuite en tirant une taffe sur sa cigarette, Les femmes, l'alcool, l'argent, le sexe, la drogue.. Qu'est ce que tu veux de plus ? C'est le bonheur parfait ! Répéta t-il en se laissant tomber sur son canapé
_...Mais de quel bonheur tu parles Chuck ?
_Le notre ! Le mien ! S'écria t-il, Me dis pas que t'as oublié ce que ça faisait d'être libre et insouciant ?

Je repensais alors à notre période de dérapage, à nos moments d'éclates à tous les deux, à notre parfaite inconscience des dangers de la vie, aux soirées qu'on accumulait, aux heures de cours que l'on séchait pour se fumer un joint, quand la vie était simple et que notre seul problème c'était de ne pas se faire prendre par nos parents. Et en faite, ce n'était même pas un problème car ils s'en fichaient complètement.

Maintenant, ce n'était plus le cas – pas que nos parents se fichent de notre existence, cette évidence restait universelle bien sur - mais on avait surtout d'autre chose à faire que s'amuser.
Il fallait grandir, changer, murir. Chuck n'était pas près à le faire, et d'un certain coté... moi non plus. Mais de toute façon, on avait pas vraiment le choix.

Je m'exclamais donc :

_T'appelles ça le 'bonheur' toi de rester là dans ton appartement sans rien faire ? Moi j'appelle ça être mort...
_Tu ne comprends pas..souffla t-il, J'ai besoin de personne pour avancer, je dirais même que m'accrocher à quelqu'un pendant tout ce temps m'a fait tellement reculer que j'ai du me battre pour retrouver ma vie d'avant, j'ai pas envie d'avoir quelqu'un à mes cotés, je peux me battre tout seul tu sais..

J'allais sortir de sa chambre lorsque je me retourna vers lui et murmura faiblement :

_...Il faudrait que tu comprennes ce qu'est le vrai courage Chuck, au lieu de t'imaginer que c'est un homme qui réussit tout ce qu'il entreprend, un homme qui fonce dans le tas sans se soucier de ce qui se passe autour de lui...C'est de la lâcheté déguisé, continuais-je, C'est ne penser qu'à soi en si disant qu'on est le seul à pouvoir se rendre heureux. Le vrai courage, c'est de se savoir inutile à son propre bonheur, parce qu'il vient des autres...Si tu réussis à les faire rentrer dans ta vie du moins. Le vrai courage c'est de savoir que tu peux être battu par plus fort que toi, parce qu'il y aura toujours quelqu'un pour te faire souffrir, mais d'agir quand même, sans t'arrêter, sans avoir peur, parce que cette personne qui t'a fait souffrir sera peut-être celle qui te fera sourire à nouveau...

Il ne me répondis pas mais à la lumière du faible néon qui éclairait son appartement, j'avais enfin l'impression d'avoir son vrai visage en face de moi, sa vraie grimace. Les traits fatigués, les yeux sombres, une allure de dépravé pour un cœur qu'il l'était tout autant, un cœur qui essayais juste de battre, mais qui se démenait pour sortir de la carapace de monstre que son propriétaire s'était créé pour qu'on ne l'atteigne jamais.

Après tout, Blair avait peut-être été la seule à réussir à le toucher de près, et peut-être que son retour représentait trop de douleur pour ce cœur meurtrie.

Qui sait, on se trompe peut-être toujours quand il s'agit de juger le cœur des gens...





Revenir en haut Aller en bas
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 730
Age : 22
Localisation : Les Hamptons

Séries preferées : : Séries préferées :
Gossip Girl/Grey's anatomy/Skins/Weeds/Smallville/Pretty Little Liars/


Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Sam 26 Nov - 23:24

TERRIBLE . Non te rapproche pas de la série ... Tu es plus doué que les sénaristes MDR ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Blass
Chef des Tarées
Chef des Tarées
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1981
Age : 24
Localisation : Dans les bras de Chuck!

Séries preferées : : Gossip Girl

Date d'inscription : 12/11/2008


Infos +++
Prénom: Blass
couple favoris :
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Lun 28 Nov - 22:05

J'adore !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! C'est trop bien Smile Smile Smile Smile : ): ): ) Smile Smile Smile Smile
Revenir en haut Aller en bas
orishas
Gossip girl
Gossip girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1088
Age : 23
Séries preferées : : Séries préferées :

Gossip Girl
How I met your mother
Shameless
Scrubs

Date d'inscription : 04/01/2011


Infos +++
Prénom:
couple favoris : Chuck & Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Mer 30 Nov - 15:49


Thank you girls <3


Like a Star @ heaven Chapitre 5 Like a Star @ heaven


Carter Baizen





J'étais un vrai connard.
Je posais cette affirmation avec audace, fierté presque. J'étais un vrai connard, j'étais Carter Baizen, ça sonnait de la même façon, ça voulait dire la même chose. Il paraissait que j'avais tout : le fric, les filles, la beauté, la classe. J'avais une voiture de rêve, un appart' qui donnait sur Central Park, une scolarité dans le meilleur lycée sélect de l'Upper East Side.

Si les riches ne sont pas heureux avec tout ça, alors le bonheur n'existe pas.

Je ne faisais rien comme les autres, ou alors, je le faisais mieux. Je me levais tous les jours à midi et puis je sortais, n'importe où, tant que je n'étais pas à la maison, dans un appartement trop grand pour s'y sentir chez soi de toute manière. Alors je passais toutes mes soirées dans des boites branchés à dépenser en une seule fois ce que les honnêtes gens gagnaient en deux mois de travail...Ça les exaspérais ? Tant mieux, c'était fait pour...

J'embrassai langoureusement la femme qui était allongée à coté de moi dans le vaste lit de mon vaste appartement entièrement vide.

Et mes parents dans tout ça ? Une simple décoration, j'avais pas de parents, j'en avais jamais eu.
Les liens familiaux dans l'Upper East Side, c'est une plaisanterie, c'est pour faire semblant, rien de concret ne me rapprochait vraiment d'eux. Pas plus de mes parents, que de mes beaux-parents, et que de ma stupide demi-sœur que je ne pouvais pas pifrer.

La femme caressa mon torse amoureusement et je pouffa de rire.

_Que se passe t-il ? S'enquit-elle curieuse face à mon hilarité
_Non rien, encore une idiote qui pense que je la rappellerai …
_Moi ? S'indigna la fille dont j'ignorais tout – de là même son nom – et que j'avais ramené chez moi hier soir ivre morte
_Tu vois une autre fille ici ? M'esclaffais-je
_Mais comment peut-tu me dire ça ? S'offusqua la femme en ouvrant ses yeux de stupeurs
_Écoute moi petite, commençais-je en me relevant de ma position allongé, Je vais pas t'expliquer la vie. T'a quel âge ? 19 ? 21 ? Et tu t'étonnes ? Ça doit faire plusieurs années maintenant que tu sors dans ce genre de boite, tu sais comment ça fonctionne non ? Si je t'ai ramassé sur la piste de danse tu crois que c'était pour te présenter à mes parents et qu'on fasse des enfants ? Hier soir, j'avais juste envie de baiser, c'est clair ?
_Mais pour qui tu me prends ? M'interrogea t-elle choquée
_Et bien, c'est une très bonne question car j'ai oublié ton nom...

Elle me refila une baffe phénoménale.
Bof, j'avais l'habitude.

Elle se mit alors à pleurer tout en attrapant ses vêtements qu'elle enfila rageusement, des larmes de rage coulant sur sa robe de la veille.

_Les mecs, vous êtes tous les même ! Cracha t-elle avec dégout
_Et bien... C'est de ta faute chérie, fallait pas tous nous essayer...

Elle resta silencieuse et m'observa avec dédain.
J'étais un vrai connard.
J'adorais ça.
Déception.
Si ce mot n'existerait pas, je l'aurai probablement inventé.

Elle sortit en claquant la porte et je me retrouva seul. Seul, songeais-je en me laissant retomber sur ma couette, Je l'étais, dans mon lit, dans mon appartement, dans ma vie.

J'étais un petit con, un sale con de dix huit ans qui se la pétait parce qu'il était assis sur des millions de dollars. Et j'emmerdais le monde, je l'emmerdais parce que je le haïssais, je le haïssais de ne pas être ce que je voudrais qu'il soit.

J'avais rendu folles les filles de Manhattan. Les trois quart parce que je les ignorais royalement, l'autre quart parce que je m'étais amusé avec elles. Je couchais avec toutes les filles que je voulais, toutes, jusqu'à ce que je la rencontre elle...

A partir de ce jour, j'étais foutu, accro, dépendant de quelqu'un d'autre que moi-même, torturé, tout ce que j'avais toujours redouté entre autre.
Je l'aimais, et pour oublier cette calomnie, je couchais à droite à gauche avec des inconnues que je ramassais ivre morte dans les boites que je fréquentais.
Ça marchait ? Non.
Ça me faisait du bien ? Non.
Pourquoi le faisais-je alors ? Je l'ignorais toujours.
Autre réponse ? Je suis un connard.
Mais encore ? Je suis Carter Baizen. Ah ouai d'accord....

Cette fille, elle ne voulait pas de moi, elle me rejetait, je n'étais pas dans son clan, j'étais de St Jude, elle de Constance, incompatibilité chronique depuis le déclenchement de cette guerre il y a six mois. Elle connaissait bien ma réputation, jamais je n'avais autant haï mon nom pour ça. Le sien me faisait tellement rêvé...Rachel Van Der Woodsen.

Je suis un vrai connard.
Je suis Carter Baizen.
Il paraît que j'ai tout : le fric, les filles, la beauté, la classe.
A un détail près : il me manque, LA fille. Et ce détail fout tout en l'air...



___________________________

Chapitre 6 (prévisualisation)

"_Ta faiblesse c'est que tu crois toujours que tout est possible, même quand il est évident que ça ne l'est pas … me rembarra t-il
_Et ta faiblesse à toi, c'est peut-être de ne croire en rien justement...
On s'observa en silence un instant puis nous éclatâmes de rire à l'unisson. Voilà une dizaine de minutes que nous nous étions retrouvés, et nous nous disputions déjà."




Ps : Oui je sais c'est nouveau cette "prévisualisation" mais j'ai vu ça sur une fanfiction et j'ai trouvé ça cool ! Bisous, et dites moi ce que vous avez pensez de ce nouveau chapitre ;D
Revenir en haut Aller en bas
L0làà
Dan Humphrey
Dan Humphrey
avatar

Féminin
Nombre de messages : 730
Age : 22
Localisation : Les Hamptons

Séries preferées : : Séries préferées :
Gossip Girl/Grey's anatomy/Skins/Weeds/Smallville/Pretty Little Liars/


Date d'inscription : 21/05/2011


Infos +++
Prénom: Lola
couple favoris : Chuck et Blair
BlaBlA...:

MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    Mer 30 Nov - 22:52

Il a l'air super interressant ... Me fais un peu penser à CHUCK Smile Et c'est super que Rachel va avoir une histoire d'amour !!! Dan ne l'a remarque pas assez Smile Carter sera MIEUX Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les liaisons dangereuses (par Gossip Girl)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 22Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 22  Suivant
 Sujets similaires
-
» Gossip Girl RPG
» Gossip Girl [PV]
» Liaisons dangereuses ~ Pv
» Liaisons dangereuses [Tessa]
» Gossip Girl The Return

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*Gossip girl* :: ~Divers~ :: Vos créations :: Fanfictions-
Sauter vers: